Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) La défense de mes droits va généralement dans le sens des intérêts qui sont les miens

A. Je suis, en tant que citoyen et en tant qu'homme, titulaire de droits subjectifs qui garantissent la préservation de mes intérêts
B. Par le recours à la justice, je suis fondé à défendre mes intérêts bafoués

II) Néanmoins, la vocation du droit est universelle, et ne saurait se réduire à la préservation des intérêts particuliers

A. Mes droits ne sont qu'une modalité du Droit, à vocation générale
B. Utiliser le droit comme levier de préservation de mes privilèges, c'est nier l'idéal de justice qu'il incarne

III) En tant que citoyen, je dois défendre mes droits pour servir l'intérêt général de la communauté

A. Il faut distinguer l'individu du citoyen
B. La défense du droit est au service d'un intérêt supérieur, et s'apparente donc à un devoir

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Défendre ses droits n'est pas seulement de l'ordre du discours : c'est engager, par l'intermédiaire d'une action en justice ou d'une protestation, une action concrète, difficile et parfois coûteuse. On imagine mal telle défense sans une motivation à la hauteur de l'énergie qu'elle mobilise ; on imagine encore moins se battre pour un droit dont nous ne ressentons pas la portée. On ne se bat pour préserver un droit que si l'on estime qu'une attaque portée à ce droit nous a lésés : défendre ses droits se confond donc souvent avec la défense de ses intérêts ()

Extraits

[...] On comprend alors que faire l’amalgame entre droit et intérêt n’est pas seulement immoral, mais bien préjudiciable au droit : ce serait confondre intérêt général et intérêt particulier, et nier du même coup la vocation universaliste, et juste, du droit. En défendant mes droits, je défends donc avant tout l’intérêt général, qui est le véritable objectif de la loi. Mais s’il est vrai que les intérêts particuliers peuvent contrevenir parfois à l’intérêt général, peut-on concevoir que défendre mes droits soit parfois contraire à mon intérêt personnel ? En quel sens ai-je encore intérêt à défendre mes droits ? III. [...]


[...] Pour Rousseau, seul le citoyen a son mot à dire dans la société politique : ce sont donc ses intérêts qui seront préservés. En ce sens, le droit ne doit se préoccuper que de l’intérêt général, parce que la société est au service des citoyens. Or le citoyen n’efface jamais totalement l’individu en l’homme : il se peut que l’intérêt particulier resurgisse en chacun. En ce cas, le droit devra défendre l’intérêt général. Ainsi, mes droits peuvent contrevenir à mes aspirations individuelles. [...]


[...] En tant que citoyen, je dois défendre mes droits pour servir l’intérêt général de la communauté A. Il faut distinguer l’individu du citoyen On ne peut résoudre cet apparent paradoxe qu’à la faveur d’une distinction conceptuelle fondamentale : celle de l’intérêt général et de l’intérêt particulier, et par là même, de l’individu et du citoyen. Là encore, c’est Rousseau qui nous livre, dans le livre second du Contrat social, les modalités de cette distinction. Pour lui, un membre d’une société politique est titulaire d’un double statut : celui d’individu et celui de citoyen. [...]


[...] En somme, la loi n’est là que pour être invoquée si les droits qu’elle exprime ne sont pas respectés ; elle est toujours l’instrument d’une défense, et la justice cesse d’être un idéal inaccessible pour devenir un recours efficace, qui n’énumère des principes que pour mieux agir en faveur des citoyens lésés. Pour ainsi dire, je ne ressens pas l’utilité de la loi tant qu’on me permet de vivre en paix, de jouir des biens que je possède, de protéger ma famille. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
25/03/2009
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Consulté
55 fois

Informations sur l'auteur Eadem S. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
Commentaires
Sarah
04/11/11 - 10:22:44
Julie
02/07/10 - 17:48:23
Laissez le votre
ACCÉDER à ce doc  
Philosophie du droit : La justice et le droit

«Cours de Philosophie du droit très complet sur la justice et le droit. Les deux notions de droit et de justice semblent inséparables, comme l'étymologie de justice le montre : jus désigne le droit ; la justice est la vertu...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   105 pages   |   publié en 2007
Le procès (la mise en oeuvre des droits subjectifs)

«Le fait d'être titulaire de droits subjectifs permet de faire valoir un droit, c'est-à-dire permet d'exercer une prérogative ou bien permet d'exiger d'autres personnes qu'ils respectent ces droits. Mais que se passe-t-il lorsqu'un...»

Droit   |  Droit civil  |   Cours  |   fr  |   .pdf  |   18 pages   |   publié en 2012
Le droit judiciaire privé

«Cours de droit judiciaire privé. Qu'est-ce que l'action en justice ? Comment est-elle engagée ? Devant quelle juridiction ? Comment cela se passe ? Toute l'évolution depuis 1806 a été vers une augmentation des pouvoirs du juge. Mais celle-ci s'est fa...»

Droit   |  Droit autres branches  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   51 pages   |   publié en 2007
Cours de droit judiciaire privé : la procédure civile

«Cours de droit sur la procédure civile. Que vise exactement cette branche du droit ? Quelle est sa place par rapport aux autres branches du droit en différentes matières ? Qui le juge ? Quels sont les pouvoirs du juge ? Comment sera obtenue la décisi...»

Droit   |  Droit autres branches  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   106 pages   |   publié en 2007
L'action en justice et le droit d'agir

«Il n'est pas défini dans le CPC, bien que ce soit une notion fondamentale. La doctrine continue à débattre sur ce qu'est ce droit d'agir. Il faut distinguer 2 conceptions du droit d'agir :- politique : le droit d'agir...»

Droit   |  Droit autres branches  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   32 pages   |   publié en 2012

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Bilan de formation BAFD (Brevet d'aptitude aux fonctions de directeurs)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Y a-t-il une nature humaine ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2006
L'homme doit-il craindre la progression des techniques ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
Pourquoi supposer l'âme comme distincte du corps ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages   |   publié en 2014
Faut-il chercher à tout démontrer ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages   |   publié en 2014
Un homme paisible - Henri Michaux
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2014
L'opinion est-elle aussi une connaissance ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Est-il possible de se mentir à soi-même ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014