Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

A. Le comportement animal est gouverné en majeure partie par l'instinct
B. Or la notion de conscience est incompatible avec la présence d'un instinct

II) Ce refus vise à considérer l'animal comme une machine

A. Le refus de la conscience implique le refus de la pensée
B. Implication morale et intérêt d'une telle conception pour l'homme

III) On ne refuse pas toute conscience mais un certain type de conscience

A. La sensibilité en question
B. Nouvelles implications
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dissertation de philosophie sur le sujet suivant : "Pourquoi refuse-t-on la conscience à l'animal ?".

Extraits

[...] L’animal ne doit pas obtenir plus de considération que la machine, car il ne s’en distingue pas ; la considération que l’on peut avoir pour lui est donc avant tout utilitaire. Il y a donc un intérêt à refuser la conscience à l’animal : la possibilité d’une domination sans mauvaise conscience pour l’homme. Mais peut-on réduire aussi facilement l’animal à une machine ? III) On ne refuse pas toute conscience mais un certain type de conscience la sensibilité en question Pour Descartes la pensée signifie aussi la sensation et le sentiment, qui sont le reflet dans l’âme de ce qui touche notre corps. [...]


[...] Pourquoi refuse-t-on la conscience à l’animal ? Le sujet pose un problème de connaissance (est-il légitime de chercher à connaître l’animal à l’aide d’une caractéristique reconnue comme humaine : la conscience et un problème moral : refuser la conscience à l’animal peut-être un moyen de ne le considérer que comme une machine utilisable à volonté. Ce refus est motivé par l’observation d’un instinct animal. Le comportement animal est gouverné en majeure partie par l’instinct. Les observations des biologistes (éthologues, en particulier) sur les animaux dans leur milieu naturel et les expériences en laboratoire ont permis de montrer que la majeur partie du comportement animal, si ce n’est l’ensemble dans certaines espèces, était instinctive, c’est-à-dire obéissant à une structure stricte (stimulus-réponse), innée, immuable. [...]


[...] On peut donc conclure, par observation et par raisonnement, que l’animal n’a pas de conscience. Par ailleurs il semble que le caractère héréditaire, non variable de l’instinct montre la prééminence de l’espèce sur l’individu dans le règne animal. Or la conclusion chez l’homme est intimement liée à la conscience de soi : Kant reconnaît à l’homme la capacité de dire je grâce à l’ unité de conscience qui persiste à travers les changements subis. Il se distingue ainsi de l’animal, incapable de cette pensée de soi-même comme individu. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
12/06/2008
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
2 pages
Niveau
grand public
Consulté
58 fois

Informations sur l'auteur Audrey D. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
finance
Ecole, université
université...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
La conscience, l'inconscient

«Cours de Philosophie (Terminale) sur les notions de conscience et d'inconscient....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   94 pages   |   publié en 2006
La conscience et l'inconscient en Philosophie

«Cours de Philosophie complet sur les notions de conscience et d'inconscient....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   94 pages   |   publié en 2008
Pourquoi refuse-t-on la conscience à l'animal ?

«Dissertation de philosophie sur le sujet suivant : "Pourquoi refuse-t-on la conscience à l'animal ?"....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2008
Cours de Philosophie sur la conscience

«Cours de Philosophie de niveau Terminale sur les notions de conscience et inconscient : définition de l'état de conscience, et quelques références incontournables : Leibniz, Kant, Rousseau, Descartes, Marx, et Freud....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2008
L'animal a-t-il des droits ?

«Pour vivre, il faut déjà survivre, et pour survivre, les hommes ont notamment introduit des lois, des conventions, des acceptions, d'où procèdent des droits communs régissant l'ordre de nos sociétés. Doit-on y voir des concepts exceptionnels ou des v...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2006

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Y a-t-il une nature humaine ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2006
Rousseau : "Discours sur les sciences et les arts"
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2007
Projet pédagogique : séjour pour enfants dans un camp d'animation à la montagne
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   9 pages   |   publié en 2009
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014