Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Nécessité pour tout gouvernement d'associer à sa politique des idées précises

A. Gouverner, c'est prévoir, l'idée est donc essentielle comme idéal
B. Philosophe-roi et monarque éclairé

II) Mais l'idéologie est une menace, elle devient une fin en soi

A. Notion d'idéologie et nouveau rapport au pouvoir
B. Désenchantement et désillusion inévitable du modèle idéologique

III) Aussi serait-on tenté de gouverner sans idée, pourtant, il importe de redéfinir l'idée de sorte à la voir comme un horizon nécessaire pour se diriger et non comme une réalité

A. L'impossibilité de gouverner sans idée
B. Idée pour gouverner ou horizon d'intelligibilité

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

La phrase du journaliste Emile de Girardin fut reprise un siècle après par Pierre Mendès France lorsqu'il écrivit "gouverner, c'est prévoir". En effet, il incombe bien à celui qui tient le gouvernail de donner à son navire une direction précise, d'imaginer l'avenir proche ou lointain, de représenter dans son esprit le trajet qu'il suivra. Gouverner, ce n'est pas simplement gérer ou administrer ? quoique les ministres soient membres du gouvernement et habiles gestionnaires ? mais gouverner, ce sera plus le fruit de l'imagination et de la représentation de l'avenir. Aussi, l'idée au sens philosophique comme au sens vulgaire ne serait-elle pas alors la matière fondamentale du gouverneur ou du gouvernement ?

Extraits

[...] Aussi, pour gouverner, nous contemplons cet idéal de Justice. D’où la cité idéale dressée par Platon dans le livre V de la République, la Kallipolis, où la souveraineté appartient au Roi Philosophe, car les philosophes ne sont-ils pas maîtres des Idées ? Aussi faudrait-il que les philosophes deviennent rois, ou les rois et souverains de ce monde deviennent réellement et sincèrement philosophes Ce lien étroit entre le politique et le philosophe a d’ailleurs perduré car, pour gouverner, le politique devient comme dépendant vis-à-vis d’idées morales ou philosophiques. [...]


[...] De fait, l’idéologie s’inscrit dans le cadre d’une société de masse car il n’y a pas place pour une possible contestation de cette idéologie. En réalité, on ne peut plus dire que gouverner a pour finalité de tendre vers la Bien via des idées, mais que gouverner est le moyen de façonner la réalité selon la logique d’une idée donnée. Ainsi l’idéologie est ce qu’elle prétend être : la logique d’une idée résume Hannah Arendt. Mais cette dérive politique qu’est l’idéologie conduit à un échec inévitable, de la même manière que le scientisme. [...]


[...] Tandis qu’à l’origine, les idées étaient comme au service du pouvoir, ces dernières vont devenir comme une fin en soi. On a alors l’acception moderne de l’idéologie : une doctrine politique dont le gouvernement sert la réalisation. De fait, cette subordination nouvelle des gouvernements à une idéologie est néfaste car la seule finalité consiste à montrer cette idée du monde comme la seule réalité. Dès lors, Hannah Arendt, dans Le système totalitaire, postule que l’idéologie n’est pas dissociable du totalitarisme. [...]


[...] Mais n’est-ce d’ailleurs pas une lecture différente du mythe de l’allégorie de la caverne de Platon où le philosophe désenchaîné ne parviendrait pas à sortir de la caverne. On retrouve là tout le spleen baudelairien du XIXe siècle, une forme de désenchantement du monde Dès lors que ces idées se sont montrées vaines et illusoires car inaccessibles, nous pouvons poser la question de leur utilité pour gouverner. Ne pourrait-on pas simplement voir l’art de gouverner comme l’administration rigoureuse des circonstances du moment ? [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
22/10/2009
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Consulté
7 fois

Informations sur l'auteur Alexis F. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Faut-il des idées pour gouverner ?

«La phrase du journaliste Emile de Girardin fut reprise un siècle après par Pierre Mendès France lorsqu'il écrivit "gouverner, c'est prévoir". En effet, il incombe bien à celui qui tient le gouvernail de donne...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2009
Faut-il avoir peur du progrès ?

«Le progrès désigne, au sens large, l'évolution générale de l'humanité vers un terme idéal. Victor Hugo, dans Les Misérables considère ainsi que « la vie génér...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   22 pages  |   publié en 2011
Culture Générale : la Grèce, Rome, la Renaissance, etc.

«[...]Merveilleux & fantastique : même rapport au naturel mais il est posé dans le merveilleux (tout peut arriver dans le conte) alors qu'il apparaît dans un monde réaliste dans le fantastique, il est douteux. On r...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   69 pages  |   publié en 2013
Le kitsch et la vitesse

«Le « kitsch » est une notion qu'on ne peut qu'appliquer au monde moderne, et d'une manière plus restrictive, à la civilisation industrielle. Le kitsch est synonyme de mauvais goût, de vulgarité, de médioc...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   124 pages  |   publié en 2009
Cours de sociologie politique

«[...] Le vote constitue la pratique politique la plus répandue et même la seule qui dans les grandes démocraties réunisse une majorité de citoyens ; mais pour combien de temps ? On a eu une participation de 56% des A...»

Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   76 pages  |   publié en 2012

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages  |   publié en 2009
Suis-je libre de penser ce que je veux ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2006
Doit-on toujours dire la vérité ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2009
PPP thème comptable
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   21 pages  |   publié en 2007
Pourquoi supposer l'âme comme distincte du corps ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2014
Faut-il chercher à tout démontrer ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages  |   publié en 2014
Un homme paisible - Henri Michaux
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
L'opinion est-elle aussi une connaissance ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Est-il possible de se mentir à soi-même ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014