Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) La méthode de Démocrite

A. Citation
B. Connaissances

II) La méthode du savoir d'Epicure

A. Deux domaines
B. Quatre critères de la vérité
C. Opinions vraies/fausses

III) La méthode du Bonheur d'Epicure

A. L'absence de crainte des Dieux
B. L'absence de crainte de la mort
C. La régulation des désirs
D. La capacité d'endurer la douleur
E. La liberté

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

La méthode de Démocrite semble n'être ni tout à fait rationnelle (car on ne saurait déduire le monde, et les phénomènes servent de critère pour la saisie intellectuelle des choses invisibles), ni tout à fait empirique (l'expérience n'a pas sa lumière en elle-même) : méthode empico-rationnelle. Les principes sont justifiés par les conséquences : par l'accord de celles-ci avec les phénomènes, car les raisonnements des Atomistes permettent d'expliquer ce que tout le monde voit (génération, corruption, mouvement, pluralité des êtres).

Difficultés :

1) hésitation ou éclectisme dans la méthode, puisque certaines propriétés des atomes sont déterminées a priori. Infinité du nombre des atomes et infinité des mondes car absence de raison de limiter ainsi plutôt qu'autrement, ici plutôt que là (Epicure fera intervenir l'expérience -> rôle restrictif).

2) contradiction à déréaliser le sensible que l'on veut expliquer, et à affirmer l'être pour expliquer ce qui n'est pas. Pour Epicure, il ne convient pas de mettre dans la cause une réalité qui ne se retrouve pas dans l'effet ; c'est pourquoi il fera de la sensation le critère de l'être, et il admettra l'homogénéité du réel.

3) comment le vide peut-il être ? Comme dit Métrodore de Chios : "est tout ce qui se peut penser" (Diels-K. Metr. B2) -> la pensée est la mesure de l'être, or le vide peut être pensé (sans vide pas de mouvement possible) ()

Extraits

[...] Epicure reconnaît cela, et donc l'avantage d'une sécurité, mais selon lui la sécurité la plus pure naît de la vie tranquille et à l'écart de la foule (Max. 14). De plus, la richesse éveille la jalousie, la convoitise, etc. et crée finalement de l'insécurité. La recherche des honneurs et du pouvoir nous expose à des luttes dangereuses également. Aussi Lucrèce conseille-t-il de vivre caché et d'obéir paisiblement. La seule sécurité se trouve dans la sagesse, c'est-à-dire dans la capacité à regarder toutes choses, et en particulier la mort, d'un esprit que rien ne trouble; et dans le plus grand bien dont s'accompagne la sagesse: l'amitié. [...]


[...] 1/Ce que l'on craint dans la mort a)La vie terrestre est tout : ici Epicure est d'accord avec Homère. Mais il rejette les fantaisies du poète à propos du pays des ombres, l'Hadès, le pays des morts, lesquels seraient accablés d'une extrême tristesse, ne rêvant que de retourner sur terre. Epicure accepte le suicide pour ceux qui ne sont pas assez forts pour endurer certaines douleurs; mais la question ne se pose pas pour le sage - sachant rendre sa vie heureuse, quelle raison aurait-il de vouloir la quitter? [...]


[...] Entre le souci et la crainte, il y a le rapport de l'effet et la cause. Le remède ne peut être que la connaissance que la mort n'est pas à craindre. b)L'ambition et l'amour de l'argent: selon Lucrèce, honneur et argent ne sont recherchés, non pas pour eux-même, mais parce qu'ils constituent une sécurité (contre le mépris et contre la pauvreté) parce qu'on craint le mépris et la pauvreté, lesquels sont craints parce qu'on craint la mort. En effet, les pauvres et les faibles sont plus exposés à la mort. [...]


[...] 3/Il n'y a rien à craindre dans la mort Bien mourir, c'est mourir sans crainte. Bien vivre, c'est vivre sans crainte. il faut se purifier de la crainte en connaissant la mort via la Physique (en nous faisant connaître la nature de l'âme et de la sensibilité, elle nous fait aussi connaître que la mort n'est rien et ne nous concerne en rien) a)L'âme est corporelle (hormis le vide, il n'y a que des corps); à la mort, ses atomes se dispersent dans tous les sens. [...]


[...] cela dépend de la forme des atomes entrant dans les pores de celui qui a la sensation (quand je suis malade, mes pores permettent à davantage d'atomes désagréables d'entrer) Comme les pyrrhoniens, les épicuriens ne mettent aucune différence entre les apparences = égale valeur de toutes les apparences. (toutefois Pyrrhon ne passe jamais de l'apparence à l'être: il n'y a que les pures apparences sans rien qui apparaisse, #Epicure: portée ontique de la sensation). Il résulte: 1/aucune sensation n'est plus évidente qu'une autre (vision nette/vision flou; vision proche/vision lointaine; etc.); on voit ce que l'on voit. Mais s'il s'agit de confirmer une opinion, il peut y avoir un avantage de la vision nette sur celle flou. [...]


[...] Il ne la nie pas, mais il la limite; en revanche il nie qu'elle soit à l'origine. Le destin n'étant autre que la nécessité quand elle est universelle, Epicure refuse le destin. Pourquoi? si l'on croit au destin, tout avertissement et tout blâme sont supprimés (Diogène d'Oenoanda Ch.), la responsabilité n'a plus de sens. Sans liberté: 1)pas de bonheur car celui-ci suppose une modification de soi par soi 2)pas de vérité car la vérité n'est pas mécanique, pas le produit de la nécessité (sinon celui qui la dit ne la dit pas parce qu'il voit que ce qu'il dit est vrai, mais parce qu'il ne peut faire autrement = par pour des raisons, mais par des causes) il fallait donc introduire la non-nécessité, mais où et quand? [...]


[...] L'état de complète absence de douleur et de trouble, Epicure l'appelle plaisir catastématique. Il reflète l'état d'équilibre de l'organisme en toutes ses parties (alors que le plaisir en mouvement ne va pas sans un déséquilibre) et dans ses relations avec le milieu (les échanges atomiques permanents de l'organisme avec l'extérieur sont équilibrés). Il est stable = il ne peut être accru, mais seulement diversifié. Les douleurs de la faim sont le signal qu'est entamé le processus de destruction de la nature. [...]


[...] Le besoin est sélectif, ce qui est naturel et nécessaire, ce n'est pas le désir de la nourriture en général, mais le désir de la nourriture qui convient à notre espèce. β. Pour le bien-être du corps: le repos, le désir de protection du corps contre le froid, les intempéries, les dangers, par le vêtement, l'abri. Tout cela est déjà là, il n'y a donc plus de progrès possible. Tout progrès matériel ne peut, quelqu'il soit, contribuer en rien au bonheur -lequel bonheur ne dépend plus que la méthode d'Epicure. [...]


[...] La sagesse nous délivre précisément de cette crainte d'être privé: pas de regrets pour le sage. f)Le désir d'immortalité nous fait craindre la mort. Mais ce désir naît chez l'insensé de ce qu'il ne sait pas être content: c'est l'éternel insatisfait, chaque désir est suivi d'un autre plus impérieux. C'est l'homme qui est ce qu'il n'est pas et n'est pas ce qu'il est l'homme qui est Désir. Il se projette toujours dans l'avenir, vit comme s'il ne devait jamais mourir: d'où la crainte de la mort qui viendra interrompre cette fuite en avant. [...]


[...] Les propositions concernant les futurs contingents n'entrent pas dans le tableau ci-dessus, n'étant ni vraies ni fausses tant que l'événement n'a pas eu lieu et n'est pas réel. b.-To adèlon L'infirmation. Si le vide n'est pas, le mouvement n'est pas. Or le mouvement est évident; donc l'opinion stoïcienne: le vide n'est pas démentie par le phénomène, est fausse. L'épicurien établit par le raisonnement un lien de conséquence entre l'invisible supposé et le phénomène. La non-infirmation cas: 1/La non-infirmation par infirmation de l'hypothèse contradictoire et l'explication unique. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
06/02/2009
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
14 pages
Niveau
grand public
Consulté
1 fois

Informations sur l'auteur Sébastien P. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Les philosophes latins (Cours de Latin)

«Cours de Latin regroupant des textes sur la philosophie latine. Il comprend une introduction sur Cicéron, l'épicurisme et le stoïcisme, des textes, en version originale et également la traduction et un commentaire complet su...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   17 pages   |   publié en 2008
Epicure, "Lettre à Ménécée" : la philosophie à tous les âges

«Pour beaucoup, la philosophie est une discipline théorique, purement spéculative, qui se complaît dans des discours abstraits, et on ne voit pas bien en quoi elle pourrait concerner notre existence la plus quotidienne. Mais c'est ...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2009
Les philosophies hellenistiques

«La période hellénistique commence au 3e siècle avant J-C. Ses philosophies sont rattachées à l'état de la Grèce ancienne. Il y a une analogie entre l'homme grec et l'homme d'aujourd'hui, l'antiquit&eac...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2009
Epicure, "Lettre à Ménécée" : commentaire

«L'épicurisme appartient à la tradition de la philosophie antique appelée "période hellénistique". Le mot "hellénistique" désigne un moment de l'histoire grecque s'étendant du règne d'Alex...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   15 pages   |   publié en 2009
Les différences entre Démocrite et Epicure

«Dissertation de philosophie portant sur Démocrite et Epicure. Pourra-t-on donc dire que les différences entre Epicure et Démocrite sont significatives ou bien secondaires ? Il s'agira d'examiner ces différences point par p...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Rousseau : "Discours sur les sciences et les arts"
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2007
Résumé des cours de philosophie de Terminale
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   40 pages   |   publié en 2007
Peut-on connaître autrui ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
La conception du monde dans le Tractatus de Wittgenstein
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   19 pages   |   publié en 2008
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014