Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Deux ordres de réalité : les évènements et notre jugement
II) Ce qui est à notre portée est libre et sans empêchement
III) Seul l'ordre du jugement permet d'accéder à la sagesse

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Le secret du bonheur réside en peu de chose : savoir bien user de sa volonté, limiter ses désirs à ce que l'on est certain de posséder et conserver. Il n'est qu'une chose qui ne dépend que de nous, sur laquelle nous avons un pouvoir absolu : notre volonté. C'est par la maîtrise de soi et de ses jugements que peut être mis fin à notre servitude ()

Extraits

[...] Mais si on pense que ce n est qu’un imbécile, ses propos ne nous atteignent plus. Cette maitrise de notre volonté, de nos pensées, de nos désirs est une règle de vie fondamentale. Ne pas se laisser prendre par une représentation immédiate et passionnée, voilà le remède, lequel définit la maitrise de soi. La discipline du désir et du jugement, la connaissance de l'ordre des choses nous délivrent paradoxalement de nous-mêmes pour nous ouvrir au monde et aux êtres. En comprenant, nous nous maitrisons et nous nous libérons de surcroit. [...]


[...] Nous allons voir que Epictète nous invite d'abord à distinguer deux ordres de réalité : les évènements et notre jugement y a ce qui dépend de nous( . )pas nos œuvres propres"), qu’ il souligne ensuite que ce qui est à notre portée est libre et sans empêchement ("Les choses qui dépendent de nous ( . ) propres à autrui) et qu’il conclut que seul l'ordre du jugement permet d'accéder à la sagesse ("Rappelle-toi ( . ) tu ne souffriras aucun dommage"). [...]


[...] En conséquence, on s attire plus souffrance connaitras l entrave, l affliction, le trouble". Avoir tout ce que l on désire et faire tout ce que l on veut ne sont pas en notre pouvoir. Obtenir tout cela ne dépend pas de nous, mais de circonstances extérieures, de la coopération d’autrui, de la chance, bref de l’ensemble de l’univers. On se crée notre propre malheur, qui est celui du désir insatiable, sans cesse renaissant. Autre conséquence, " tu accuseras dieux et hommes"; Epictète dévoile ici une double attitude qui nait de l'ignorance: la superstition et la misanthropie, qui vont de pair et qui sont toutes deux des dispositions passionnelles. [...]


[...] Il reste à dégager les conséquences, sur le plan moral, de la découverte de ce pouvoir que nous avons de donner librement aux choses une valeur. Cette transformation radicale de notre conscience de nous-mêmes, de notre rapport avec notre corps et les biens extérieurs, n'est elle pas, en effet, la condition sine qua non de la vie heureuse et réussie ? La dernière phrase, la plus longue et la plus riche d enseignements, tire les conséquences morales des démonstrations précédentes. [...]


[...] Et surtout, quel est le chemin du bonheur et de la sagesse ? Le texte se termine sur deux arguments majeurs : malheur et insatisfaction découlent de ce que nous estimons libre ce qui, par nature, est esclave, et propre ce qui nous est étranger 7 - 9).En revanche, liberté, sérénité et contentement naissent de ce que nous reconnaissons nôtre ce qui nous appartient véritablement, et indifférent ce qui nous est totalement extérieur (L10 14) La première partie de cette phrase est enseignement concret destiné à guider l'homme de raison qui a le souci de réussir sa vie, d'œuvrer en vue du bonheur. [...]


[...] La notion de dépendance, présente dès le début du texte, indique très clairement que la question du bonheur est intimement liée à celle de la liberté. C'est que la sagesse d'Epictète consiste d'abord en une prise de conscience aiguë de la situation tragique de l'homme : notre malheur vient parce que nous cherchons obstinément des biens que nous ne pouvons pas obtenir et nous souffrons inéluctablement de désillusion. Qu’est ce qui des lors dépend de nous? Quelles sont les choses qui sont en notre pouvoir donc d ordre volontaire et libre, que rien ne peut nous arracher, même pas la loi? [...]


[...] Ces deux premières lignes soulignent ainsi que ce ne sont pas les choses en tant que telles qui nous troublent, mais nos représentations des choses, l'idée que nous nous en faisons, le discours intérieur que nous énonçons à leur sujet. Dès lors, comment définir la liberté et le bonheur, sachant que tout notre pouvoir se fonde sur nos jugements et nos opinions ? La troisième phrase élabore une théorie de la liberté intérieure : ce qui dépend de nous est libre et sans empêchement. [...]


[...] ) propres a autrui"." Autrui " incarne ici le domaine de l'extériorité, il représente une autre conscience, une autre libre volonté. Son pouvoir porte sur ces choses qui nous sont naturellement indifférentes, qui sont hors d'atteinte et c'est à ce titre qu'il peut nous les confisquer ou en user à sa guise. Les honneurs, la richesse, qui ne ressortissent pas de notre action, comme Epictète l'a montré dans le premier paragraphe, sont précisément à la merci du jugement, du regard, de l'attitude des autres à notre égard et nous n avons jamais tout à fait l emprise sur tout cela. [...]


[...] L âme est véritablement libre de juger des choses comme elle veut. La deuxième partie de cette 3eme phrase est construite sur le même modèle que la première : Epictète y définit les caractéristiques de ces choses qui sont, par nature, indifférentes, c’est-à-dire qui ne relèvent pas de notre volonté. Ces choses qui nous sont extérieures sont d'abord " fragiles elles ne possèdent en elles-mêmes aucune valeur, elles se révèlent en quelque sorte dans leur nudité, si nous prenons conscience que c'est nous, par nos jugements, qui leur attribuons telle ou telle valeur. [...]


[...] Epictète précise que les choses qui dépendent de nous sont par nature libres, au-dessus de tout empêchement ou obstacle. En effet, Que peut bien faire, en effet, une volonté étrangère contre nos jugements et représentations ? Nous seuls décidons de ce que l on veut. Autrui peut certes nous contraindre à réaliser telle ou telle chose, il peut même user de la force à notre égard, mais, en aucun cas, il ne nous fera vouloir cette contrainte. Nous découvrons ainsi que nous possédons une volonté absolument libre, que nous disposons en quelque sorte d’un domaine de pouvoir et de liberté, qui est tout intérieur à nous-mêmes et qui est fermé à l'emprise des autres. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
11/05/2009
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
6 fois

Informations sur l'auteur (étudiant)

Niveau
Grand public
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Epictète, "Manuel" : liberté, bonheur et vertu

«Le secret du bonheur réside en peu de chose : savoir bien user de sa volonté, limiter ses désirs à ce que l'on est certain de posséder et conserver. Il n'est qu'une chose qui ne dépend que de nous, sur laquel...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2009
Epictète, "Manuel" : se détacher des choses qui ne dépendent pas de nous

«Le texte, qui ouvre le Manuel d'Epictète, débute par une distinction capitale entre deux domaines, séparation qui forme un principe fondamental de la pensée d'Epictète et qui va lui permettre de montrer que...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   8 pages   |   publié en 2009
La morale et la loi, l'éthique et le bonheur

«Tout ce qui prend la forme d'un impératif est il un devoir moral ? Selon Kant, il y a des devoirs relatifs, qui ne valent que comme simples moyens d'atteindre un but extérieur à ce que l'on s'impose; et il y a des devoirs absolus...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   35 pages   |   publié en 2011
Arrien de Nicomédie, "Le Manuel d'Epictète" : fiche de lecture

«(1) Le manuel a été rédigé par Arrien de Nicomédie, l'un des auditeurs et admirateurs de l'enseignement d'Épictète. C'était un enfant de famille de sénateur, qui a été ensui...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .pdf  |   21 pages   |   publié en 2011
Arrien, "Le Manuel d'Epictète"

«Fiche de lecture de l'ouvrage Le Manuel d'Epictète d'Arrien pour le cours de Philosophie. Elle est composée d'une biographie complète d'Epictète, des origines du stoïcisme et enfin de la doctrine stoïcie...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Rousseau : "Discours sur les sciences et les arts"
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2007
La conception du monde dans le Tractatus de Wittgenstein
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   19 pages   |   publié en 2008
Y a-t-il trop de fonctionnaires en France ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   7 pages   |   publié en 2009
Fiche biographique de Jean Racine
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Biographie  |   fr  |   .pdf  |   2 pages   |   publié en 2010
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014