Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) Description des actes fondamentaux de la pensée : toute pensée s'inscrit dans le temps

A. La synthèse comme opération fondamentale de la pensée
B. Les synthèses de l'intuition et de l'imagination
C. Les synthèses de la pensée abstraite : concept, jugement, raisonnement
D. Le temps gagné et le temps perdu dans le travail de la synthèse

II) Le travail du négatif

A. Le caractère dialogique de la pensée
B. La pensée commence toujours par l'errance

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dissertation de Philosophie ayant pour sujet : "Pourquoi avons-nous besoin de temps pour penser ?". Une biographie ainsi qu'une bibliographie de tous les philosophes cités sont présentes.

Extraits

[...] Elle fait gagner du temps : par exemple, connaître le corps humain par le biais de représentations abstraites, de concepts (ses structures immuables, les lois biologiques auxquelles est soumis son fonctionnement) permet au médecin d’écarter tout ce qui, dans le corps qu’il a sous les yeux, relève de la singularité, et d’y retrouver ce qu’il connaît déjà, afin de le soigner sans avoir besoin de passer par une multitude de tentatives hasardeuses. Mais par ailleurs, cette pensée qui nous permet de maîtriser le temps s’élabore elle-même dans le temps. Une pensée qui ne saisirait que l’unité sans la diversité ne penserait rien. Ex : pour me représenter une droite, il faut que dans ma représentation soient présents à la fois les moments divers et distincts de cette droite, donc une succession de points, et l’unité de la droite. [...]


[...] Pourquoi avons-nous besoin de temps pour penser ? Introduction L’idéal de la pensée raisonnée est l’accès à l’intemporalité, à la noésis qu’évoque Platon dans le VI ème livre de la République, qui est connaissance intuitive et immédiate des principes les plus généraux de l’être. Cette pensée, dont on peut imaginer qu’elle est la forme sous laquelle Dieu pense le monde, est un idéal pour la pensée humaine. Elle est, en effet, ce vers quoi tend par essence la pensée abstraite, en tant que celle-ci unifie ce qui se présente, dans la réalité sensible, sur le mode de la pluralité et de la succession temporelle. [...]


[...] Il voyagea, puis fut appelé en Sicile pour former Denys le Jeune. Il revient à Athènes en 387, fonda l’Académie et s’imposa comme chef d’école. L’œuvre de Platon se compose de 28 Dialogues, dont ceux ont la taille de véritables traités (la République et les Lois), et de lettres, dont la septième et la huitième racontent l’aventure politique de Platon en Sicile. On peut classer les dialogues (non datés) en trois groupes, qui correspondent à trois étapes de la pensée de Platon. [...]


[...] Cette synthèse du concept a besoin de la synthèse de l’imagination pour se constituer, mais elle dépasse cette synthèse. Il y a enfin deux dernières synthèses, qui relèvent, comme la conceptualisation, de la pensée abstraite : la synthèse du jugement et la synthèse du raisonnement. Le jugement est la subsomption du singulier sous le général, ou du particulier sous le général cette table est en bois ; les dauphins snt des mammifères Le jugement met en relation des choses et des concepts, ou des concepts entre eux, selon des relations d’emboîtement. [...]


[...] La pensée est un dialogue de l’âme avec le corps, elle ne peut faire l’économie de ces stades préalables que sont les résistances du préjugé, les inclinations de l’affectivité, de l’illusion, la confrontation naïve avec le donné brut de l’expérience sensible. Conclusion : Etre dans le temps, c’est être mortel. La pensée est-elle dans le temps ? Elle ne l’est pas comme le sont les phénomènes soumis au temps. Elle ne se soumet pas. Elle transcende le temps et joue avec lui. Elle se rend maître du temps. Car il ne suffit pas de prendre du temps pour penser. [...]


[...] Enfin les dialogues de la vieillisse découvrent l’insuffisance de la théorie des Idées et se rassemblent autour du problème de la participation des idées au monde (le Parménide, le Sophiste, le Politique, le Philèbe, le Timée et les Lois). La philosophie de Platon fait la synthèse de deux grands courants de la pensée grecque, du rationalisme issu des physiciens et du spiritualisme des pythagoriciens. Elle se présente à la fois comme une théorie de la connaissance et une théorie du salut. [...]


[...] Cette synthèse de l’imagination est libre et sans règle, sans canon. L’imagination est donc maîtresse d’erreur et de fausseté (Pascal). Mais elle est nécessaire pour commencer à se représenter, de façon hypothétique, des relations nécessaires entre les phénomènes (par exemple des relations de causalité : lorsque je pense une relation nécessaire entre une vitre cassée et sa cause, je dois produire des causes possibles dans mon esprit ; penser aux évènements passés ; assembler ces différents éléments, les comparer à ce que je peux observer, jusqu’à trouver une construction cohérente et vraisemblable, une reconstruction satisfaisante de la relation de causalité). [...]


[...] Son refus de la scolastique en fait un des pères de la philosophie moderne. Contre les autorités reçues, il ne voulut se fier qu’à la raison. Au doute méthodique, seule résiste la certitude de l’existence : le cogito Je pense, donc je suis Discours sur la méthode (1637, suivi des essais scientifiques de cette méthode) ; Méditations métaphysiques (1641) ; Principes de la philosophie (1644) ; Les passions de l’âme (1649). Biographie et bibliographie de Kant : Philosophe allemand (Königsberg 1724 idem 1804). [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
11/09/2008
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
6 pages
Niveau
grand public
Consulté
5 fois

Informations sur l'auteur Arnaud S. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
économie...
Ecole, université
HEC Paris
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Méthodologie de réalisation de la dissertation philosophique

«La dissertation philosophique est une réflexion personnelle qui, si elle s'appuie sur les leçons et les doctrines étudiées en classe s'en détache puisqu'il ne s'agit jamais de faire défiler des théorie...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2009
Méthodologie de la dissertation philosophique

«La dissertation philosophique est une épreuve intellectuelle qui consiste à donner son point de vue sur un problème donné et ce à l'aide d'une démonstration. C'est un exercice d'évaluation tant des connaissances de l'élève que de sa maîtrise de la la...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2007
Méthodologie de la dissertation philosophique d'après la "Méthodologie Philosophique" de Choulet, Folschied et Wunenburg

«Avant toute chose, le sujet doit être lu et compris, puisque de la compréhension du sujet découle tout le reste de la dissertation. Il convient donc d'être attentif à certains conseils méthodologiques qui pourr...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2010
La dissertation philosophique

«La différence entre une question ordinaire et une question de dissertation, c'est que le sens du problème qu'elle pose n'apparaît pas immédiatement. Vous avez souvent du mal à voir où est le problème. C...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2009
Méthodologie de la dissertation philosophique

«On fait des dissertations dans d'autres disciplines que la philosophie, mais en dépit de quelques points communs, il convient de commencer par "oublier" les méthodes préconisées dans ces disciplines....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Bilan de formation BAFD (Brevet d'aptitude aux fonctions de directeurs)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Y a-t-il une nature humaine ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2006
L'homme doit-il craindre la progression des techniques ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
Pourquoi supposer l'âme comme distincte du corps ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages   |   publié en 2014
Faut-il chercher à tout démontrer ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages   |   publié en 2014
Un homme paisible - Henri Michaux
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2014
L'opinion est-elle aussi une connaissance ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Est-il possible de se mentir à soi-même ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014