Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) La signification de l'expression "hétérophobie"
II) L'hétérophobie peut se dessiner des atouts qui ne sont pas évidents mais bien réels
III) La perversité et les dommages que fait l'hétérophobie, comment la vaincre ?
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dissertation portant sur le sujet : Dans son essai "Ce que je crois", 1985, l'écrivain Albert Memmi évoque ce qu'il appelle "l'hétérophobie" (peur agressive d'autrui). Il affirme que cette réaction, à base de peur et de concurrence, ne relève pas seulement du délire : elle a une fonction : "elle fut, et en un sens elle reste vitale pour l'espèce humaine."

Extraits

[...] C’est un phénomène qui ne relèverait pas seulement des influences extérieures d’un milieu, mais qui serait instinctif, presque comme animal, inné. Il est vrai que l’hétérophobie, vue de ces points primitifs, instinctifs a été essentielle à la survie et à l’évolution de l’espèce humaine comme l’a soutenu Memmi. On y voit deux grandes fonctions principales : la défense et l’évolution. Le fait d’être méfiant a permis à l’homme une certaine protection de soi. Il aide à fuir la naïveté et à se former une carapace individuelle. Pourtant attention, l’hétérophobie n’a pas mené à l’individualisme, mais plutôt au regroupement. [...]


[...] Il s’exprima même aux yeux de tous, créant sur la vitrine et la façade de l’édifice, des fresques éblouissantes en guise de controverse. Contre la peur, l’art est apaisant, rassurant et offre à l’individu une porte de secours, quelque chose auquel il peut s’agripper. La société s’acharna bien souvent sur l’altérité de certains individus qui s’avérèrent être artistes ou penseurs. Oscar Wilde n’était-il pas emprisonné pour son homosexualité? Pourtant, une grande partie de ses émotions et ses œuvres doivent sûrement venir de l’expérience douloureuse contre l’homophobie à laquelle il dut faire face. [...]


[...] Si une race était franchement supérieure, elle saurait agir en tant que médiateur, elle saurait répondre à l’attaque comme l’on répond à un chien aboyant; en essayant de communiquer. Il est presque ridicule d’énumérer les exemples de situations tragiques conduites par l’hétérophobie. Des guerres jusqu’aux humiliations et blessures personnelles, l’hétérophobie est la plus souvent responsable. Elle laisse facilement tomber dans des catastrophes telles que le Génocide du Rwanda (environ victimes), le génocide juif (ou shoah), le génocide des tziganes, les ghettos, le conflit israélo-palestinien etc. [...]


[...] Pour ce, ils ont travaillé très fort pour obtenir les meilleurs résultats pour obliger le système à les inclure car il aurait été infâme de priver la société d’éléments brillants, de cerveaux etc . Leur isolation et la pression extérieure due au rejet ont suscité une certaine énergie ravageante de concurrence. La concurrence, elle ne s’arrête jamais. S’il l’un veut surpasser l’autre, l’autre tentera également de le surpasser. C’est un motif qui peut aller bien loin et pousser des individus à évoluer, triompher. [...]


[...] En effet, toute la doctrine chrétienne repose sur un message que le Christ serait venu livrer à l'Humanité soit: "Aimez- vous les uns les autres". Or pour aimer ne faut-il pas connaître, d'abord soi-même, puis l'Autre? Ne faut-il pas sortir des limites, parfois purement instinctives et primaires, de l'hétérophobie? C'est d'ailleurs parce qu'il a osé livrer ce message d'amour qui transcendait les différences ethniques, sociales et autres, que les forces obscures de l'hétérophobie -alors incarnées par le pouvoir ecclésiastique établi- l'auraient humilié publiquement pour finalement le clouer sur une croix de bois et l'y laisser mourir. [...]


[...] Elizabeth Badinter, écrivaine et professeur agrégé de philosophie soutient la thèse ci contre : Chaque fois que l’on fait passer nos différences avant nos ressemblances, on met le doigt dans un processus d’affrontement Le dilemme de la différence bouleverse le peuple israélo-palestinien, par exemple, depuis des décennies. Les peuples, tribus, castes se sont toujours affrontés, devenant acteurs assurés de l’hétérophobie. De la est issu la guerre. Prenons l’exemple d’un chien qui aboie lorsque un individu inconnu entre dans son domaine, sa maison. Il le fait par principe de défense et par réaction à une peur. En général, l’individu en question fera alors l’effort de communiquer avec l’animal, de l’amadouer, de s’avouer ami et non ennemi. [...]


[...] Un symbole humain de l’hétérophobie, le plus fameux de tous, serait Hitler. Il rejetait les races étrangères en prônant la race Aryenne. Voici un extrait de Mein Kampf, écrite de lui même, typique de la tournure acide que peut prendre l’hétérophobie. L'Aryen1 est le Prométhée2 du genre humain : l'étincelle divine du génie a de tout temps jailli de son front lumineux ( ) Conquérant, il soumit les hommes de race inférieure et ordonna leur activité pratique sous son commandement, suivant sa volonté et conformément à ses buts ( . [...]


[...] L’hétérophobie est conduite par l’ignorance et ensuite, elle conduit elle-même à une fermeture d’esprit qui peut devenir extrêmement perverse. La défense devrait connaître une limite vitale et supprimer le rejet littéral d’autrui. Puisque ces peurs sont conduites par l’ignorance, un moyen de neutraliser les aspects néfastes de l’hétérophobie serait l’éducation. Comme l’expose parfaitement Corinne Lepage (sur le site corinne-lepage.com) L'école contribue à la prospérité des sociétés, à l'élimination des discriminations de toutes sortes, à la défense de la paix et du bien commun, à la meilleure compréhension des peuples. [...]


[...] Conduit par cette peur, il a pu alors le tuer et ensuite le manger, pour se nourrir. L’adrénaline que la peur fournit aux humains peut les pousser à faire de grandes choses et d’immenses autos - découvertes. Comme évoque Mme Brigitte Aubert dans un extrait de Eloge de la phobie : Est-ce que l’espèce humaine aurait survécu si elle n’avait pas connu la peur? Et donc la prudence? Et donc la ruse? C’est bien connu que l’on court bien plus vite lorsque l’on a un inconnu qui nous poursuit. [...]


[...] Remarquons que de manière bien naturelle, les animaux se regroupent et vivent dans des sociétés de dominants dominés. Le monde ne se doit-il pas de suivre les couleurs du ying-yang asiatique? Le bien et le mal ne doivent-ils pas cohabiter? Les haines interpersonnelles peuvent blesser mais également former, sculpter des individus plus forts. La souffrance est essentielle dans notre monde, les blessures guéries formant alors des êtres plus sages. Pourquoi essayons- nous à tout prix de stériliser les vies de chacun? [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
01/04/2007
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
8 pages
Niveau
grand public
Consulté
9 fois

Informations sur l'auteur Valérie G. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Ecole, université
IESN Namur,...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Pourquoi des philosophes ?

«Analyse très détaillée du sujet de dissertation philosophique en titre. Analyse constituant un document idéal pour les terminales ainsi que pour les étudiants puisque la dissertation est entièrement rédigée (introduction, développement, transitions, ...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2006
Méthode de rédaction d'une dissertation de philosophie

«Méthode de réalisation d'une dissertation de philosophie au bac. Vous trouverez une méthode claire, des astuces, des conseils, un modèle de présentation à adopter ainsi qu'une illustration de la méthod...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   7 pages   |   publié en 2008
La notion d'anormalité en philosophie

«Dissertation de philosophie consacré à l'anormalité. Cette notion est abordée selon des critères biologiques, sociologiques, moraux et éthiques....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2008
Philosophie du droit : La justice et le droit

«Cours de Philosophie du droit très complet sur la justice et le droit. Les deux notions de droit et de justice semblent inséparables, comme l'étymologie de justice le montre : jus désigne le droit ; la justice est la vertu...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   105 pages   |   publié en 2007
Le désir en philosophie

«Cours de philosophie sur la notion de désir. En quoi le désir fait-il problème ? Essentiellement parce que sa nature est contradictoire : il est certes le sentiment d'un manque (je ne désire, semble-t-il, que ce que je ne possède pas). Pourtant le dé...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   36 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
L'inconscient est-il un destin ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
Résumé des cours de philosophie de Terminale
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   40 pages   |   publié en 2007
Peut-on connaître autrui ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Y a-t-il trop de fonctionnaires en France ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   7 pages   |   publié en 2009
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014