Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

  1. Le fondement du droit
  2. La justice, vertu et norme du droit
  3. Le droit et la violence
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Cours de Philosophie du droit très complet sur la justice et le droit. Les deux notions de droit et de justice semblent inséparables, comme l'étymologie de justice le montre : jus désigne le droit ; la justice est la vertu qui exige le respect du droit, sa défense, son extension ; elle est la volonté constante d'attribuer à chacun le droit qui lui est dû. Autrement dit, être juste, c'est agir selon le droit. De même, la justice, dont la balance est l'objet et l'instrument symbolique, évoque les idées d'égalité, de proportion, de

Extraits

[...] Une société n’est viable que si ses membres ont la conviction que personne ne pourra remettre en cause par la force ou par la ruse la répartition des rôles et des places, des biens et des charges, des obligations et des pouvoirs, et que seront garanties la stabilité, la régularité, la prévisibilité, la sécurité, sans lesquelles aucune entreprise ne peut aboutir. Pour que l’ordre ainsi établi puisse être accepté, il doit être juste et ne pas être avantageux uniquement qu’au puissant. - Il existe pourtant une violence du droit, une violence légale, voire légitime, qui fonde le droit, qui débouche sur le droit. Il est, en effet, des cas où la violence semble se justifier (légitime violence, résistance à l’oppression, etc. Mais s’il peut y avoir un droit à la violence, l’Etat n’en est-il pas le dépositaire ? [...]


[...] Vouloir ramener cette diversité à des principes communs, c’est se comporter de manière purement extérieure et manquer la compréhension de chaque système de droit positif. - La question que pose la critique relativiste est de taille : l’idée de liberté et d’égalité entre individus est-elle universalisable ? Au nom de l’égalité entre les cultures, peut-on accepter ailleurs l’inacceptable chez soi (l’excision des filles, la soumission des femmes, le travail des enfants, l’esclavage, etc.) ? L’attitude morale contraint-elle à respecter les différences entre les cultures ou à dénoncer des violences qui restent immorales quand bien même elles seraient le produit d’une autre culture ? [...]


[...] Vertu thérapeutique selon certains, notamment si le coupable est un malade. - L’idéal reste la prévention : prévenir les délits et les crimes pour n’avoir pas à les punir. Nécessité d’une lutte acharnée contre les fléaux sociaux (chômage, misère, inégalités, etc.) qui engendrent les frustrations criminogènes. Le progrès social qui permet de réduire au minimum les sanctions pénales. Mais aussi la réalisation d’une véritable citoyenneté qui réduit la distance entre l’individu, la société et l’institution. Nécessité de la démocratie qui seule crée les conditions d’un véritable épanouissement personnel et collectif. [...]


[...] - Les droits de l’homme sont des droits naturels qui n’existent qu’en société. Ils sont antérieurs en droit à la société mais irréalisables en fait hors d’un Etat de droit. Les droits de l’homme n’existent que comme droits du citoyen. Comme Hobbes l’a théorisé, le droit n’existe pas à l’état de nature. L’état de nature est une fiction théorique qui permet de penser la société comme contrat passé entre individus qui veulent vivre en commun sans pour autant perdre leur statut de contractants donc d’hommes libres. [...]


[...] Chacun doit bénéficier des inégalités économiques et sociales. Toute augmentation de l’avantage des plus favorisés est compensée par une diminution du désavantage des moins favorisés. D’autre part, il convient de s’attacher à des positions et à des fonctions ouvertes à tous selon une équitable égalité des chances. - En somme, en vertu du principe de différence, les inégalités sociales sont acceptables si et seulement si elles sont raisonnablement avantageuses pour chacun (ces inégalités servent de stimulant à l’activité, elles augmentent les réserves totales de biens et de produits disponibles) et si elles sont attachées à des positions et des fonctions ouvertes à tous (principe de l’égalité des chances). [...]


[...] La question est alors de savoir d’où vient ce droit naturel, quel est son contenu ou son critère. Nous insisterons surtout sur le droit naturel moderne et sur les théories du contrat social que nous rencontrerons également dans les cours sur la liberté et l’Etat. LE DROIT DIVIN - Dans la conception de droit divin (celle, par exemple, de la monarchie française de l’Ancien Régime) ou dans celle de nombreux peuples, Dieu est considéré comme la source et le fondement uniques du droit. [...]


[...] Le désir de vengeance, en effet, reflète la souffrance et la difficulté, pour la victime, de prendre ses distances. C’est pourquoi d’ailleurs la punition légale n’est souvent perçue que comme vengeance. Mais ce qui est compréhensible (comment ne pas partager la souffrance des parents dont on a tué l’enfant et comprendre leur volonté bien humaine de vengeance qui exprime, à sa façon, l’exigence de justice, c’est-à-dire ici de réparation), sans être acceptable, lorsqu’il s‘agit de victimes sous l’emprise de la souffrance et de la passion immédiate, ne peut l’être de personnes qui sont en mesure de prendre leurs distances et de faire droit aux exigences de la raison. [...]


[...] Le peuple n'est jamais menacé dans son existence pour avoir un tel droit naturel de se révolter. - Alors, à quelle condition un peuple tout entier peut-il se révolter, et se révolter légitimement ? - Imaginons un peuple opprimé, soumis à la terreur qu'exerce un despote ou un tyran. Devant une telle scène, ce qui nous surprend c'est de le voir obéir. Nous sommes surpris du fait qu'il ne se révolte pas. Dans son Discours de la Servitude Volontaire, La Boétie traduit ainsi son étonnement devant un tel spectacle : " Mais, ô bon Dieu! [...]


[...] Le contrat rousseauiste ne pourrait valoir pour les grandes nations modernes et pour les unions de nations. - Mais Rousseau lui-même laisse ouvertes d’autres possibilités. Il y en effet, d’un côté la loi fondamentale la constitution qui définit les termes du contrat, laquelle doit être le produit de la réunion de toutes les volontés. Il y a aussi, d’un autre côté, les lois courantes, dont la décision peut être laissée aux représentants élus du peuple, qui agissent, entre deux élections, comme ses mandataires. [...]


[...] La société issue du pacte social n’est pas une simple association d’individus, unis en vue de la préservation de leurs intérêts égoïstes. La société est une communauté de citoyens qui sont tous membres du corps social et qui ont en vue le bien commun. La notion de corps, nous l’avons vu, a un sens organique. Le pacte social n’est pas un pacte d’aliénation, par les individus, de leur liberté au profit de quelque entité politique que ce soit. La liberté est inaliénable ; elle est à la fois le fondement et la finalité de la communauté politique. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
17/02/2007
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
105 pages
Niveau
grand public
Consulté
42 fois

Informations sur l'auteur Damien T. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit...
Ecole, université
Université...
Note du document :
         
Commentaires
Anonyme
09/29/11 - 04:32:45
Commentaire en cours de modération
Anonyme
12/01/07 - 18:50:01
Document de qualité: clair et surtout très complet.
Laissez le votre
ACCÉDER à ce doc  
Cours de Droit des libertés fondamentales

«Intérêt du cours de droit des libertés fondamentales :- Cours qui recoupe trois dimensions principales : - Dimension citoyenne :En effet, cours qui dépasse la seule dimension juridique, q...»

Droit   |  Droit autres branches  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   81 pages   |   publié en 2009
Cours de Droit constitutionnel - éléments constitutifs de l'État

«Fascicule de cours relatif au droit constitutionnel réalisé sous la forme d'un livret. Ce cours de droit constitutionnel est à jour, il est très complet et bien illustré (schémas, exemples, observations). Celui-ci a pour objet : l'Etat (ses élément...»

Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   62 pages   |   publié en 2006
Cours de droit de la fonction publique

«Cours de droit de la fonction publique d'une grande qualité, idéal pour les publicistes, les étudiants en droit, sciences politiques mais aussi et surtout pour ceux qui préparent les concours de la fonction publique (IPAG). Il est particulièrement co...»

Droit   |  Droit administratif  |   Cours  |   fr  |   .pdf  |   140 pages   |   publié en 2006
Cours de droit international économique

«Cours de droit international économique. Ce droit privilégie l'aspect publiciste de ces relations, mais cette approche dominante n'exclue pas le recours au droit privé. Certains auteurs ont soutenu que le droit international économique serait le droi...»

Droit   |  Droit international  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   73 pages   |   publié en 2007
Résumé de cours de droit commercial

«Résumé de cours de droit commercial sous forme semi-rédigée....»

Droit   |  Droit des affaires  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   254 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Rousseau : "Discours sur les sciences et les arts"
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2007
La conception du monde dans le Tractatus de Wittgenstein
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   19 pages   |   publié en 2008
Y a-t-il trop de fonctionnaires en France ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   7 pages   |   publié en 2009
Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014