Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) « Quand doit-on conférer à une théorie un statut scientifique ? »
II) Illustrations du critère de réfutabilité, le « problème de la démarcation »
III) Problème de la démarcation et problème de la signification (Wittgenstein)
IV) Problème de l'induction
V) « Qu'est-ce qui est premier, l'hypothèse ou l'observation ? »
VI) Attitude dogmatique « naturelle » ou « figé »
VII) Démarche « pseudo-scientifique » et démarche scientifique
VIII) Démarche scientifique
IX) Résolution du problème de l'induction
X) Résolution des autres formulations du problème de l'induction

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Popper exprime son projet de distinguer la science de la « pseudo-science ». Selon l'acceptation commune, la première se distingue de la seconde de par sa méthode empirique qui consiste dans l'induction : elle repose sur l'observation ou l'expérimentation. Mais cette définition ne convient pas à Popper. Il prend l'exemple de l'astrologie, qui, bien que reposant sur « des preuves empiriques fondées sur l'observation », ne peut être considérée comme une science.

Le problème du critère de la scientificité s'est posé à Popper dans le contexte de quatre nouvelles théories : la relativité d'Einstein, la théorie de l'Histoire de Marx, la psychanalyse de Freud et la « psychologie individuelle » d'Alfred Adler, avec qui il a collaboré. Parmi ces quatre théories, la première appartient à la physique et les autres au vaste ensemble des sciences humaines ; et il se demande ce qui fait que la théorie d'Einstein lui semble plus scientifique que les autres (...)

Extraits

[...] La science : conjectures et réfutations Chapitre 1 de Conjectures et réfutations, la croissance du savoir scientifique Karl R. Popper Ce chapitre reprend le texte d'une conférence organisée par le British Council à Cambridge, durant l'été 1953. Il a d'abord été publié sous le titre de Philosophy of Science : a Personal Report I. Quand doit-on conférer à une théorie un statut scientifique ? Popper exprime son projet de distinguer la science de la pseudo-science Selon l'acceptation commune, la première se distingue de la seconde de par sa méthode empirique qui consiste dans l'induction : elle repose sur l'observation ou l'expérimentation. [...]


[...] Popper dresse alors ses conclusions quant aux critères de scientificité d'une théorie. - Les confirmations d'une théorie ne doivent être prise en compte que si les prédictions assument un risque, c'est-à-dire si elle interdit à un certain nombre de faits de se produire d'ailleurs sa valeur est proportionnelle à l'envergure de l'interdiction - Toute théorie scientifique doit pouvoir être réfutée - Les preuves qui confirment une théorie ne peuvent provenir que de tests authentiques subis par la théorie en question Popper parle de preuves corroborantes Le critère de la scientificité d'une théorie réside dans la possibilité de l'invalider, de la réfuter ou encore de la tester II. [...]


[...] De manière assez semblable à la dernière réponse, il faut admettre qu'il n'y a pas de meilleure hypothèse sur laquelle fonder notre action que celle qui suppose que les lois qui ont été testées continueront d'être valables. Dans quelle mesure nos croyance sont-elles raisonnables ? La croyance en la science n'est pas aussi irrationnelle que la croyance en les mythes ou en la magie, mais elle ne peut être justifiée théoriquement. C'est de la rationalité de la démarche scientifique dont dépend la rationalité de notre adhésion aux théories, qu'il ne faut pas confondre avec la croyance en la nécessaire vérité de ses théories. [...]


[...] L'astrologie, par exemple, n'y satisfait pas : les astrologues font des prédictions trop générales pour que leurs théories puissent être réfutées. Pour ce qui est de la théorie marxiste, après qu'elle a été réfutée par des preuves empiriques, les disciples de Marx l'ont réinterprétée, lui faisant ainsi subir une distorsion conventionnaliste ; ce qui a réduit à néant ses prétentions scientifiques. Quant aux deux théories psychanalytiques, elles sont tout simplement impossible à réfuter, puisqu'aucun comportement humain ne peut s'y soustraire. [...]


[...] Peut-on légitimer une théorie scientifique par un calcul de probabilités ? Soit T la théorie et E les observation empiriques. On pourrait penser que PE la probabilité de T sachant qui croît avec l'accumulation d'éléments E venant étayer est significative du degré de corroboration de la théorie. Or, la probabilité d'une théorie est proportionnellement inverse à son pouvoir explicatif. Par conséquent, les théories qui ont le pouvoir explicatif le plus faible sont les plus probables ; pourtant, elles sont dénuées de tout intérêt scientifique, car elles affirment peu. [...]


[...] Démarche pseudo-scientifique et démarche scientifique La démarche pseudo-scientifique est assimilée à l'attitude dogmatique et la démarche scientifique à l'attitude critique. Par analogie, la démarche pseudo-scientifique est donc plus primitive que la démarche scientifique, elle lui est antérieure : c'est donc une démarche préscientifique. La critique doit prendre pour objet les dogmes, la science doit partir des mythes. La différence entre science et pseudo-science est que la première transmet ses théories, comme la seconde, mais qu'elle transmet également l'incitation à critiquer ses théories. Etant donné que, dans la démarche scientifique, l'observation sert le raisonnement, les déductions occupent une place essentielle. [...]


[...] Selon lui, l'observation ne peut suffire à déduire des théories scientifiques, ni à en affirmer la véracité. Ainsi, la testabilité ne peut être qu'un critère de démarcation et non de signification. IV. Problème de l'induction Popper se sert de la théorie de l'induction de hume pour montrer que cette dernière ne peut être justifier logiquement. Hume affirme qu'on ne peut déduire des théories à partir de l'observation, car justifier l'induction par le recours à l'expérience entraine une régression à l'infini Selon lui, nous croyons à l'existence de lois par habitude, par répétition. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
22/03/2011
Langue
français
Format
pdf
Type
dissertation
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Consulté
3 fois

Informations sur l'auteur Julien C. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Karl R. Popper, "Conjectures et réfutations - La croissance du savoir scientifique" : fiche de lecture

«Popper exprime son projet de distinguer la science de la « pseudo-science ». Selon l'acceptation commune, la première se distingue de la seconde de par sa méthode empirique qui consiste dans l'induction : elle repose sur l'o...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   4 pages  |   publié en 2011
Karl Popper, La science forme des conjonctures

«Popper est sans conteste l'une des figures les plus marquantes de l'épistémologie contemporaine. Il a notamment renouvelé d'une manière décisive l'approche et la méthode des sciences empiriques, à tel point qu'aucun homme de science ne peut aujourd'h...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2006
La science économique et les méthodes mathématiques, statistiques et économétriques : entre virtualité et réalité "sociétale"

«Dépassant les qualificatifs péjoratifs des sciences « molles » par rapport aux sciences « dures » ou exactes, le présent travail interroge le discours économique et les mé...»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   9 pages  |   publié en 2011
Karl Popper, "La société ouverte et ses ennemis", Extrait : commentaire

«Dans l'Histoire, les connaissances et le savoir ont toujours été en continuelle mutation. Plus particulièrement au siècle dernier, les progrès importants et rapides dans toutes les disciplines, menant principalement...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2010
La vérité - sciences et philosophie, les approches de Descartes, Newton et Claude Bernard

«Cours portant sur la vérité. Étude de la vérité scientifique, des sciences, de l'observation avec les notions de Descartes, Newton et de Claude Bernard. Commentaires sur les sciences et la philosophie et un exemple de dissertation : Pour bien connaî...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   20 pages  |   publié en 2007

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages  |   publié en 2009
Suis-je libre de penser ce que je veux ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2006
Doit-on toujours dire la vérité ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2009
PPP thème comptable
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   21 pages  |   publié en 2007
Pourquoi supposer l'âme comme distincte du corps ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2014
Faut-il chercher à tout démontrer ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages  |   publié en 2014
Un homme paisible - Henri Michaux
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
L'opinion est-elle aussi une connaissance ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Est-il possible de se mentir à soi-même ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014