Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Le pouvoir que confère aux femmes la maîtrise de la reproduction et de la sexualité inspire aux hommes une crainte universelle et explique peut-être l'état de sujétion dans lequel ils les ont reléguées

A. C'est sur les femmes que repose l'avenir de l'espèce et du lignage, et cet inquiétant pouvoir de reproduction pourrait constituer le noeud de la condition féminine
B. La crainte qu'inspire aux hommes ce pouvoir génésique expliquerait en partie la position subordonnée dans laquelle les femmes ont longtemps été assignées

II) Les femmes sont parfois, encore aujourd'hui, circonscrites à leur foyer, et ont bien longtemps été tenues éloignées du pouvoir et de l'éducation

A. Les femmes sont, en règle générale, écartées du pouvoir et ne bénéficient que d'une éducation au rabais
B. La femme n'est admise dans le monde du travail qu'à condition de rester dans la sphère privée et de l'administration du foyer

III) Malgré des progrès indéniables, la naturalisation de la domination masculine explique la difficulté éprouvée par les femmes à renverser des siècles d'assujettissement

A. La lente amélioration de la condition féminine est indéniable, particulièrement dans les sociétés occidentales, mais achoppe encore sur les bastions du pouvoir masculin, notamment la politique
B. La rigidité de représentations sociales, intériorisées par les femmes elles-mêmes sous l'effet d'un discours visant à les présenter comme naturelles, a justifié l'adoption de politiques volontaristes en faveur de la parité

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

S'il ne viendrait à l'esprit de personne de s'interroger sur la condition masculine, celle des femmes, en revanche, soulève un certain nombre d'interrogations. Les femmes ont en effet souffert de ce que Pierre Bourdieu qualifie dans l'ouvrage du même titre de la domination masculine. Le terme de condition renvoie dans la philosophie existentialiste à celui d'essence ou de nature. De même qu'on s'interrogeait dans les années 1950 sur la question de la nature humaine, on peut s'interroger sur l'existence d'une essence féminine, c'est-à-dire d'une identité féminine intangible. Sartre, dans L'existentialisme est un humanisme, remarque que « s'il est impossible de trouver en chaque homme une essence universelle qui serait la nature humaine, il existe pourtant une universalité humaine de condition. Ce n'est pas par hasard que les penseurs d'aujourd'hui parlent plus volontiers de la condition de l'homme que de sa nature ». Parler de condition féminine, c'est donc prendre position en défaveur des thèses naturalistes, essentialistes, postulant l'existence d'un éternel féminin. C'est cette position que soutient également Simone de Beauvoir, en affirmant dans Le Deuxième Sexe qu'on devient femme, et que cette identité relève largement d'un fait culturel (et non inné), sociologique (et non biologique), produit d'une longue évolution historique. « Si sa fonction de femelle ne suffit pas à définir la femme, si nous refusons aussi de l'expliquer par "l'éternel féminin" et si cependant nous admettons que, fût-ce à titre provisoire, il y a des femmes sur terre, nous avons donc à nous poser la question : qu'est-ce qu'une femme ? L'énoncé même du problème me suggère aussitôt une première réponse. Il est significatif que je la pose. Un homme n'aurait pas idée d'écrire un livre sur la situation singulière qu'occupent dans l'humanité les mâles. Si je veux me définir, je suis obligée d'abord de déclarer : « Je suis une femme » ; cette vérité constitue le fond sur lequel s'élèvera toute autre affirmation. (...)

Extraits

[...] La femme courtisée est respectée, choyée, presque déifiée, mais soigneusement tenue en lisière de la société des hommes. George Duby note dans sa préface au Roman de la Rose que l'amour courtois idéalisé, mythifié, n'est qu'un jeu d'hommes où les femmes ne furent jamais que des figurantes. Des leurres. En tout de simples objets Dans son Enquête sur les dames du XIIe siècle, il constate que la femme constitue le visage le plus obscur du Moyen Âge, relaté essentiellement par la parole masculine, et que l'idole éthérée et inaccessible de la fine amor, loin d'être vénérée par les hommes, était en réalité méprisée et circonscrite à son rôle reproducteur, même s'il reconnaît que cette tradition influença durablement la condition féminine en Occident et imprima une tournure très particulière aux relations entre le masculin et le féminin Cet ancrage mental de la domination masculine a justifié la mise en œuvre de politiques publiques volontaristes de lutte contre les inégalités. [...]


[...] Les femmes détiennent un pouvoir considérable sur la reproduction de l'espèce. C'est la raison pour laquelle la Rome des origines peuplée essentiellement d'hommes, de brigands attirés par les promesses de pardon de Romultis, comme le rapporte Plutarque dans ses Vies parallèles, procède à l'enlèvement des Sabines, filles d'un peuple voisin1 : L'enlèvement des Sabines ne fut pas un coup d'audace et de violence, mais une nécessité imposée par le manque de femmes qui consentissent à les épouser ; car, après les avoir ravies, ils leur témoignèrent les plus grands égards. [...]


[...] Cette réduction de la femme à sa fonction de procréation constitue bien une forme de réification. Simone de Beauvoir souligne avec justesse qu'à travers le prisme déformant de la sexualité, les femmes ne sont plus perçues en tant que sujets, mais comme des objets: Elle n'est rien d'autre que ce que l'homme en décide ; ainsi on l'appelle "le sexe" voulant dire par là qu'elle apparaît essentiellement au mâle comme un être sexué: pour lui, elle est sexe, donc elle l'est absolument. [...]


[...] L'émancipation des femmes est ressentie comme un danger, comme un facteur de troubles que des malheurs terribles pourraient suivre. Le mythe des Amazones illustre ce risque de rébellion féminine. Installées, selon les sources, au pied du Caucase, en Thrace ou en Crimée, les Amazones combattirent Héraclès quand il voulut ravir la ceinture de leur reine Hippolyte, ainsi que Thésée lorsqu'il enleva l'une d'elles, Antiope, à la suite de quoi elles envahirent l'Attique. Les Amazones sont des guerrières qui se gouvernent elles-mêmes, ne s'unissent qu'à des étrangers et refusent l'assujettissement des hommes. [...]


[...] La domination masculine est sans doute originellement fondée sur la force et la violence physiques, puis légitimée par l'imposition de formes symboliques de domination. L'ordre social, à travers les symboles qu'il véhicule, permet de ratifier la domination masculine, tant et si bien que celle-ci se passe de justification, et s'impose comme une évidence. Pierre Bourdieu dans l'ouvrage précité note à ce titre que les apparences biologiques et les effets bien réels qu'a produits, dans les corps et dans les cerveaux, un long travail collectif de socialisation du biologique et de biologisation du social se conjuguent pour renverser la relation entre les causes et les effets et flaire apparaître une construction sociale naturalisée Ainsi, le mythe de l'éternel féminin tend-il à enraciner une conception misogyne de la relation entre les sexes. [...]


[...] Celle-ci se traduit notamment par la quasi-exclusion des femmes des instances clés de la société, du pouvoir politique en particulier. Le discours masculin tend à assigner à la femme un espace unique, le foyer, et exerce une surveillance inquiète sur la tempérance et les bonnes mœurs des jeunes filles et des épouses, afin notamment de s'assurer de la pureté du lignage. La situation des femmes a évolué, particulièrement dans les sociétés occidentales où l'héritage chrétien a favorisé l'égalisation des conditions. [...]


[...] Les périodes critiques de leur vie provoquent des étonnements et des appréhensions qui leur font une position spéciale. Or c'est précisément au moment de la nubilité, pendant les règles, lors de la gestation et des couches, après la ménopause, que les vertus magiques des femmes atteignent leur plus grande intensité. L'expression Populaire médiévale en atteste: Pour un sorcier, dix mille sorcières le rôle sexuel de la femme, objet de toutes les convoitises effraie l'homme qui redoute que par son habileté, par son humeur changeante, elle ne parvienne à instrumentaliser à son profit. [...]


[...] Le discours dominant tend à naturaliser sa position en la faisant dériver d'évidences physiologiques. Le raisonnement tenu afin de justifier l'infantilisation des 24 Dissertation de Culture générale : La condition féminine femmes consiste à assimiler les différences physiques à des faiblesses (pour Michelet la femme est une éternelle malade et à transposer sur le plan psychologique ces infériorités. Simone de Beauvoir dans l'ouvrage précité analyse ce discours qui conduit à biologiser une situation sociale afin de la rendre naturelle : La femelle est femelle en vertu d'un certain manque de qualités, disait Aristote. [...]


[...] La tradition judéo-chrétienne est plutôt favorable à l'égalité des sexes. Le christianisme, en introduisant l'égalité de tous devant Dieu, a probablement 19 Dissertation de Culture générale : La condition féminine contribué à libérer les femmes, puisqu'elles sont reconnues comme des créatures spirituelles égales aux hommes. Cette volonté d'accorder une place identique aux hommes et aux femmes, tout du moins d'un point de vue spirituel, se traduisit notamment par la création, en 1101, par Robert d'Arbrissel, de l'abbaye de Fontevraud qui abritait un ordre mixte. [...]


[...] Mais la réaction masculine est vive. Le droit de vote leur est refusé. Ne sont-elles pas représentées par le chef de famille ? On écoute peu les positions opposées de Condorcet dans son Essai sur l'admission des femmes aux droits de cité : Pourquoi des êtres exposés à des grossesses ou à des indispositions passagères 13 Dissertation de Culture générale : La condition féminine ne pourraient-ils exercer les mêmes droits dont on n'a jamais imaginé de priver les gens qui ont la goutte en hiver et qui s'enrhument aisément? [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
25/02/2011
Langue
français
Format
pdf
Type
dissertation
Nombre de pages
28 pages
Niveau
grand public
Consulté
2 fois

Informations sur l'auteur Stéphane C. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
sciences...
Ecole, université
Sciences Po
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
La parité en droit constitutionnel comparé

«Se demander comment atteindre l'égalité entre les hommes et les femmes dans la seule vie politique via différentes constitutions revient à s'interroger sur la mise en oeuvre de l'articulation entre les principes d'égalité et de parité et la valeur de...»

Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   42 pages   |   publié en 2007
La condition féminine

«S'il ne viendrait à l'esprit de personne de s'interroger sur la condition masculine, celle des femmes, en revanche, soulève un certain nombre d'interrogations. Les femmes ont en effet souffert de ce que Pierre Bourdieu qualifie dans l'o...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   28 pages   |   publié en 2011
Comment améliorer la participation des femmes françaises à la vie politique ?

«Synthèse d'ECJS (Education Civique, Juridique et Sociale) répondant à la problématique suivante : comment améliorer la participation des femmes françaises à la vie politique ? Quelle est la situation q...»

Économie et Social   |  Questions sociales  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   8 pages   |   publié en 2008
De quelle façon a évolué la place de la femme en politique ? (TPE)

«Au cours du XIX ème siècle, les femmes accentuèrent leurs revendications pour leur égalité au pouvoir avec les hommes. Mais ce combat fut d'abord entamé par un philosophe des Lumières, un des rares r&e...»

Économie et Social   |  Emploi chômage  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   20 pages   |   publié en 2009
L'évolution de la condition féminine depuis 1945

«[...] La loi du 6 juin 2006 définit l'égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux et aux fonctions électives, ce qui permet la mise en place de la parité politique.(Cette loi s'applique aux com...»

Histoire et géographie   |  Histoire contemporaine  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Rousseau : "Discours sur les sciences et les arts"
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2007
La conception du monde dans le Tractatus de Wittgenstein
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   19 pages   |   publié en 2008
Y a-t-il trop de fonctionnaires en France ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   7 pages   |   publié en 2009
Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014