Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) En dépit de sa mort programmée et sans cesse retardée, l'écrit manifeste une résistance peu commune face aux assauts de l'audiovisuel
II) Pourtant, l'écrit n'a pas toujours été au centre des modes de communication, bien qu'il joue désormais un rôle central dans les dispositifs de savoir et de pouvoir

Conclusion
Bibliographie
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

« Il y a plus de livres sur les livres que tout autre objet ; nous ne faisons que nous entre-gloser » : le contrat qu'établissait Montaigne il y a près de cinq-cents ans sur la prolifération de l'écrit est toujours d'actualité : revues, journaux, livres, thèses se multiplient, s'accroissent, se répondent de concert, par-delà les époques, par-delà les obstacles linguistiques. Et pourtant, nombreux sont ceux qui déplorent le manque d'attention porté à la lecture, la disparation de la calligraphie et de la rhétorique, l'abandon des Humanités.

De fait, les exigences de la société contemporaine autorisent l'inquiétude : gagné par la vitesse, la performance et la rentabilité, l'individu a désormais un rapport utilitaire au temps incompatible avec l'activité gratuite par excellence que représentent la lecture et son versant jumeau l'écriture. Dans ce contexte, quelle place réserve la société contemporaine à l'écrit ?

Souvent donné pour moribond en raison de l'avènement de la société des loisirs qui ne lui laisse que peu de place, l'écrit manifeste une robustesse certaine. Si tel est le cas, c'est qu'en dépit d'une histoire chaotique marquée par la concurrence de l'oral, l'écrit est parvenu à s'imposer comme un acteur majeur dans les processus de savoir et de pouvoir.

I. En dépit de sa mort programmée et sans cesse retardée, l'écrit manifeste une résistance peu commune face aux assauts de l'audiovisuel.

A. L'enquête sur les pratiques culturelles des Français constitue un précieux indicateur sur l'évolution de la place de l'écrit au cours des dix dernières années. Le déclin de l'écrit comme source d'information principale au profit de la télévision se manifeste de manière quantitative : la presse quotidienne perd régulièrement son lectorat : 36% des Français lisent un quotidien tous les jours, contre 43% en 1988 et 55% en 1973. Symétriquement, la durée d'audience moyenne quotidienne de la télévision ne cesse d'augmenter : trois heures trente actuellement, contre deux heures quinze en 1976 (...)

Extraits

[...] Livres de poche, livre à dix francs, versions abrégées des classiques, tels sont les symptômes de cette métamorphose. C’est ce que stigmatisent chacun à leur manière Hannah Arendt dans La Crise de la culture et Gustave Flaubert dans Le Dictionnaire des idées reçues et Bouvard et Pécuchet sous l’appellation de philistin pour désigner l’individu, le plus souvent le bourgeois, qui utilise la littérature à des fins marchandes, commerciales ou de prestige social. Par ailleurs, le temps libre octroyé par la société est avant tout occupé par des activités de loisirs, jugées incomptables avec la lecture. [...]


[...] Conclusion 1 Dissertation de Culture générale : Quel avenir pour l’écrit ? Introduction Il n’y a plus de livres sur les livres que tout autre objet ; nous ne faisons que nous entre-gloser : le contrat qu’établissait Montaigne il y a près de cinq cent ans sur la prolifération de l’écrit est toujours d’actualité : revues, journaux, livres, thèses se multiplient, s’accroissent, se répondent de concert, par-delà les époques, par-delà les obstacles linguistiques. Et pourtant, nombreux sont ceux qui déplorent le manque d’attention porté à la lecture, la disparation de la calligraphie et de la rhétorique, l’abandon des Humanités. [...]


[...] La notion d’intellectuel naît symptomatiquement en France, pour désigner un homme de lettres qui use de son prestige socio-culturel pour appuyer une cause qui n’est pas de son seul ressort. Émile Zola es tout aussi célèbre pour ses écrits romanesques que pour sa prise de position en faveur du capitaine Dreyfus par le biais d’un article réputé, J’accuse publié en 1898. Au-delà de leurs aspects socio-culturels, la défense et la promotion de l’écrit s’inscrivent dans le cadre plus général de défense de la langue et revêtent un quadruple enjeu. [...]


[...] Dissertation de Culture générale : Quel avenir pour l’écrit ? Quel avenir pour l’écrit ? Introduction I. En dépit de sa mort programmée et sans cesse retardée, l’écrit manifeste une résistance peu commune face aux assauts de l’audiovisuel. A. B. II. Pourtant, l’écrit n’a pas toujours été au centre des modes de communication, bien qu’il joue désormais un rôle central dans les dispositifs de savoir et de pouvoir. [...]


[...] En outre, l’écran d’ordinateur constitue un nouveau support pour l’écrit. Ce qu’il modifie, ce n’est pas tant l’acte même d’écriture que le rapport du texte avec son auteur et son lecteur. En fait, il existe une complémentarité entre le numérique et l’écrit fondée sur un nouveau pacte de lecture Ainsi le lien hypertexte apparaît-il comme une version contemporaine du palimpseste par ses capacités techniques pour conduire le lecteur de page en page de manière synchronique, comme si le livre était organisé en couches. [...]


[...] Ceux-ci sont de plus en plus enjeux de pouvoir. Toutes sortes d’imprimés à vocation politique se développent : libelles et journaux, comme La Gazette de Renaudot en 1631 se multiplient ; la presse s’impose pendant la Révolution française : des titres comme L’Ami du Peuple émergent parmi plus d’une centaine de journaux entre 1789 et 1790. Symétriquement, le pouvoir met en place des structures et organes de contrôle, parfois encore en vigueur sous une forme atténuée : outre la pratique de la censure, le dépôt légal naît ainsi au XVIIe siècle. [...]


[...] Qui se prétendrait instruit en ayant beaucoup lu se tromperait. La mise en garde de Platon trouve des échos jusque dans l’Essai sur l’origine des langues, de Rousseau : l’écriture qui semble devoir 7 Dissertation de Culture générale : Quel avenir pour l’écrit ? fixer la langue est précisément ce qui l’altère Pour autant, la rencontre de la rhétorique et de l’écriture a bien lieu sous les auspices de Quintilien (30-100) qui propose une théorie de l’art d’écrire. Se met alors en place ce que le sociologue canadien Marshall Mc Luhan baptisera la galaxie Gutenberg qui bouleverse la conception occidentale du mode de transmission du savoir. [...]


[...] Trois facteurs semblent expliquer pour partie ce déclin : le doublement de foyers multi-équipés en téléviseurs ; l’introduction significative des micro-ordinateurs dans l’espace domestique en 1997) et la diffusion massive des magnétoscopes et lecteurs de disques dans les foyers en 1997, contre 25% en 1989). La consommation audiovisuelle s’effectue au détriment de celle de l’écrit. À cette concurrence médiatique s’ajoutent les phénomènes liés à la massification et l’avènement de la société de consommation. Plus facile d’accès, le livre se banalise et perd de son aura auprès de ceux qui n’en étaient pas familiers. En 3 Dissertation de Culture générale : Quel avenir pour l’écrit ? s’insérant dans le circuit économique, le livre se transforme en valeur marchande. [...]


[...] L’enquête sur les pratiques culturelles des Français constitue un précieux indicateur sur l’évolution de la place de l’écrit au cours des dix dernières années. Le déclin de l’écrit comme source d’information principale au profit de la télévision se manifeste de manière quantitative : la presse quotidienne perd régulièrement son lectorat : 36% des Français lisent un quotidien tous les jours, contre 43% en 1988 et 55% en 1973. Symétriquement, la durée d’audience moyenne quotidienne de la télévision ne cesse d’augmenter : trois heures trente actuellement, contre deux heures quinze en 1976. [...]


[...] Graphein en grec signifie à la fois écrire et dessiner Elle répond à des besoins comptables (gestion par les agriculteurs de leurs troupeaux, champs, recettes, etc.) et politiques (administration par le centre de territoires éloignés). L’écriture idéographique trouve son berceau en Mésopotamie, probablement aux alentours du IVe millénaire avant J.-C. Les Égyptiens utilisèrent également une écriture de ce type. Essentiellement analogique, elle se détache peu à peu de son caractère figuratif pour représenter des sons effectivement émis. Puis apparaît l’alphabet, probablement en Phénicie entre les IIe et Ier millénaires, plus sûrement en Grèce, entre les VIIIe et IVe siècles. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
28/01/2011
Langue
français
Format
pdf
Type
dissertation
Nombre de pages
9 pages
Niveau
grand public
Consulté
4 fois

Informations sur l'auteur Stéphane C. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
sciences...
Ecole, université
Sciences Po
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Quel est l'avenir de la presse quotidienne régionale et départementale ?

«Mémoire sur l'avenir de la presse quotidienne régionale et départementale. Analyse de la situation actuelle de la presse quotidienne régionale et départementale sur l'environnement économique et la concurrenc...»

Littérature et Arts   |  Autres médias  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   21 pages   |   publié en 2008
Le désintérêt des jeunes pour la presse écrite

«Mon penchant pour la presse écrite et mon attachement au monde de l'enseignement ne pouvaient déboucher que sur un Travail de Fin d'Etudes consacré au désintérêt des jeunes pour la presse écrite....»

Littérature et Arts   |  Autres médias  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   35 pages   |   publié en 2007
La presse française face à la montée des nouveaux acteurs : enjeux et solutions

«[...] Quelles sont les causes d'une telle crise ? Pourquoi, dans le même temps, la presse quotidienne régionale payante semble bien résister à la crise ? Les états généraux de la presse qui se sont d&ea...»

Littérature et Arts   |  Autres médias  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2012
Evolution et changements de la presse française : analyse du quotidien "Libération"

«Mémoire de DEA soutenu ayant comme sujet : Evolutions et changements de la presse écrite Française. Comment a évolué la presse française jusqu'au XXème siècle ? Etude particulière du jour...»

Littérature et Arts   |  Autres médias  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   83 pages   |   publié en 2008
Le mécénat culturel : une stratégie de communication ?

«Notre problématique, celle du mécénat culturel des entreprises et de l'art contemporain a fait apparaître quelques problèmes de sens, notamment en ce qui concerne la définition du mécénat et sa t...»

Commerce   |  Marketing produit  |   Étude de marché  |   fr  |   .pdf  |   186 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Y a-t-il une nature humaine ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2006
Rousseau : "Discours sur les sciences et les arts"
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2007
Projet pédagogique d'un séjour du type CVL et ALSH (ex CLSH) en Guadeloupe
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   12 pages   |   publié en 2007
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014