Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Une analyse conceptuelle de l'artiste s'impose ainsi qu'une élucidation des caractéristiques de l'imitation

A. La création et l'imitation semblent être deux concepts opposés par définition
B. Il est donc souhaitable afin de mieux comprendre l'énonciation d'opérer une approche diachronique
C. Précisions sur le principe d'imitation

II) L'artiste est un imitateur

A. La mise en abîme
B. Identité et fonctions de l'artiste chez Platon
C. Mais en fin de compte l'artiste n'est qu'un homme parmi les hommes

III) Le statut de l'artiste ne peut être réduit à celui d'imitateur

A. L'artiste créateur
B. Le juge de son art : l'apport de l'esthétique

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

"La nature est une oeuvre d'art, mais Dieu est le seul artiste qui existe et l'homme n'est qu'un arrangeur de mauvais goût." Si nous suivions fidèlement la pensée de George Sand, nous serions sans doute amenés à affirmer si ce n'est que l'artiste n'existe pas, du moins qu'il n'est qu'un imitateur. Il est vrai que telle qu'elle est posée, la question suppose que la notion d'artiste et celle d'imitation sont étroitement liées. Cependant l'interrogation porte sur l'éventualité d'attribuer un (ou plusieurs) autre(s) statut(s) à l'artiste. Le sujet obtient dès lors une grande importance en tant qu'il soulève plusieurs points. En effet pour l'aborder de manière exhaustive il faut tout d'abord comprendre ce qu'est un artiste et reconduire ce concept dans un contexte précis ()

Extraits

[...] Son art dans ce sens est inférieur à la nature. De plus l'artiste n'offre qu'une représentation trompeuse de la réalité totalement infidèle à la réalité. L'artiste a pour modèle l'apparence sensible et de ce fait son œuvre est dénuée de sens. Une table représentée sous un certain angle ne respectera pas les proportions réelles par souci d'effet d'optique. Finalement l'artiste n'a aucune idée précise de l'essence de cette table et serait surement incapable de la reproduire en réalité. Cela est un savoir faire de l'artisan et en l'occurrence du menuisier. [...]


[...] Mais le principe de création n'est il pas opposé à celui d'imitation? Et la notion de création artistique ne devient-elle pas oxymorique par cette définition? Nous nous efforcerons de répondre, parmi d'autres, à ces questions tout en considérant la perspective d'un artiste imitateur évidente dans la mesure où le sujet la pose ainsi. Il se crée ainsi de sortes un problème fondamental, à savoir si le statut d'artiste se réduit à celui d'imitateur et le cas échéant de déterminer les vocations et les fonctions que pourrait remplir son art. [...]


[...] Ainsi l'artiste n'est plus réduit à un imitateur de par la nature de son activité mais aussi par la portée que l'esthétique lui confère. Nous pouvons dès à présent donc l'affirmer : l'artiste n'est pas qu’un imitateur. Il incarne de manière insolite le besoin commun à tout homme, celui de créer. Ainsi étant donné que l'imitation fait partie de la nature de l'homme et le génie de l'artiste étant défendu, ne serait il pas plus approprié de se poser la question : L'artiste n'est il que créateur? [...]


[...] L'artiste n'est il qu'un imitateur ? "La nature est une œuvre d'art, mais Dieu est le seul artiste qui existe et l'homme n'est qu'un arrangeur de mauvais goût." Si nous suivions fidèlement la pensée de George Sand, nous serions sans doute amenés à affirmer si ce n'est que l'artiste n'existe pas, du moins qu'il n'est qu'un imitateur. Il est vrai que telle qu'elle est posée, la question suppose que la notion d'artiste et celle d'imitation sont étroitement liées. Cependant l'interrogation porte sur l'éventualité d'attribuer un (ou plusieurs) autre(s) statut(s) à l'artiste. [...]


[...] Cependant cette tromperie n'échappe pas à l'esprit. Il est opportun de s'attarder ici sur l'artiste tel que l'entend Platon. B - Identité et fonctions de l'artiste chez Platon. Le dédain de Platon pour les artistes est assez frappant à travers la plupart de ses œuvres, et c’est dans la République qu'il expose son argumentation la plus complète et la plus représentative à ce sujet. En effet dans le livre X le dialogue porte sur la définition de l'imitation et surtout de son utilité. [...]


[...] Une élévation de l'esprit qui élève l'homme à un niveau supérieur à celui de la nature. En ce sens l'imitation trouve ses limites du fait que l'artiste et son art changent de statut. Par conséquent dans une certaine mesure l'artiste peut être assimilé à un imitateur et c'est cette dimension qu'il nous faudra maintenant étudier. II - L'artiste est un imitateur. A La mise en abîme La réalité de l'artiste est précédée par la réalité de la nature. Ainsi un paysage peint n'est qu'une mise en abîme du paysage réel. [...]


[...] En effet en soulignant les points qui permettent effectivement de qualifier son art d'imitation nous nous sommes confrontés à des limites évidentes de cette approche. La principale objection est qu'on ne peut parler d'imitation si elle n'est pas en rapport avec quelque chose. Ainsi la question est traitée sous un autre angle lorsqu'on considère l'art en tant qu'imitation par rapport à la nature et l'art en tant que participant de l'esprit tel que Hegel le définit dans son Introduction à l'esthétique. [...]


[...] L'artiste ne se soucie pas du tout de la vérité en trompant l'observateur de son œuvre soit par des effets d'illusion optique soit par des imitations abusives de procédés naturels tels que les ombres par exemples. L'artiste représente de ce fait quelque chose dont il est ignorant. Il n'a besoin ni de connaître les principes qui régissent la vie, ni détenir le savoir-faire nécessaire à produire les objets qu'il se permet de peindre. En ce sens il est blâmable et son art n'a aucune valeur. C - Mais en fin de compte l'artiste n'est qu'un homme parmi les hommes. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
12/01/2010
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
6 pages
Niveau
grand public
Consulté
1 fois

Informations sur l'auteur Edouard D. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
sciences...
Ecole, université
Sciences Po...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Le primitivisme : une "attitude productive d'art"

«Cours de licence 3 d'art plastique portant sur le primitivisme : l'intérêt marqué par les artistes modernes pour l'art et la culture des sociétés sans écriture tel qu'il se manifeste dans leurs oeuvres et dans leurs propos. Récemment encore, ces soci...»

Littérature et Arts   |  Arts  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   41 pages  |   publié en 2007
L'artiste n'est il qu'un imitateur ?

«"La nature est une oeuvre d'art, mais Dieu est le seul artiste qui existe et l'homme n'est qu'un arrangeur de mauvais goût." Si nous suivions fidèlement la pensée de George Sand, nous serions sans doute amenés à affi...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2010
L'art, le beau et le sens

«L'oeuvre d'art ne serait-elle que ce que le temps a sanctifié par l'ancienneté ?L'histoire par des couches de temps, de regards, de commentaires, rendrait-elle les oeuvres plus impérieuses et plus émouvantes ?...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   92 pages  |   publié en 2011
Alain, "Système des beaux-arts" : commentaire d'un extrait

«Il faut voir que la définition de l'artiste dépend tout d'abord de l'époque à laquelle on entend employer le mot : le génie solitaire et incompris faisant de l'art contemporain en revendiquant ses idées polit...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   12 pages  |   publié en 2009
L'Art

«Si la pratique de l'art relève d'une technique ou d'un savoir-faire, quelle place laisse-t-on alors au génie, à l'inné ou au talent ? Est-ce que la création artistique est un processus que l'on peut apprendre ?...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   11 pages  |   publié en 2009

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages  |   publié en 2009
Suis-je libre de penser ce que je veux ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2006
Doit-on toujours dire la vérité ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2009
Bilan de formation BAFD (Brevet d'aptitude aux fonctions de directeurs)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages  |   publié en 2009
Pourquoi supposer l'âme comme distincte du corps ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2014
Faut-il chercher à tout démontrer ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages  |   publié en 2014
Un homme paisible - Henri Michaux
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
L'opinion est-elle aussi une connaissance ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Est-il possible de se mentir à soi-même ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014