Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Impossibilité de la non-association pouvoir folie
II) La soumission de la folie par le pouvoir
III) La mise en échec du pouvoir par la folie comme perfection et accès au bonheur

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

« Ils perdent la raison d'être dieux » écrit Victor Hugo dans le poème le titan de son recueil La Légende des siècles. Ce vers marque à lui seul, ce qu'Echyle avait déjà fait remarqué dans Prométhée enchainée à savoir l'orgueil et la folie des dieux de l'olympe lorsqu'ils étaient tout puissant, qu'il avait le pouvoir. Le pouvoir rendrait donc fou.

Au sens strict, le pouvoir désigne la capacité d'agir, cela renvoie à un individu qui témoigne par cette capacité d'une existence animée par un « je peux » : principe par lequel il s'affirme dans son monde ()

Extraits

[...] Il montre que la vie est une chute en réalité et que celui qui cherche à faire ascension doit plutôt se soumettre à son côté noir et à sa folie. En effet, il n'y a pour Nietzsche aucun moyen d'échapper à la folie sur le plan individuelle. Pour lui, le surhomme c'est celui qui a réussit à vivre dans la folie avec raison. En somme, le pouvoir pour Nietzsche doit nécessairement devenir fou pour que le surhomme apparaisse. Cependant, dans l'esprit de Nietzsche, Zarathoustra devait mourir à la fin montrant ainsi l'impossibilité de la vie. [...]


[...] En somme avoir du pouvoir, c'est combattre la folie. En effet, celle-ci apparaît être dans le monde matériel comme un néant, un manque de structure: quelque chose qui est contingent et qui ne devrait pas durer. Au Moyen Age,selon Erasme dans l'éloge de la folie, la folie est le signe que les hommes, ayant oublié la parole divine, ont l'esprit et les sens déréglés. La folie est alors bien le signe que les hommes font des actes insensés et dangereux pour eux-mêmes et aussi pour la société. [...]


[...] Il convient maintenant de voir pourquoi un pouvoir qui réussit à allier et à intégrer la folie est un pouvoir qui mène au pouvoir. L'inefficacité du pouvoir à soumettre la folie conduit nécessairement le pouvoir à la folie ce qui doit pouvoir théoriquement permettre à tous d'atteindre le bonheur . Premier point à voir: un pouvoir fou n'entraine pas un monde fou. En effet, la première idée à bannir quand on a compris que le pouvoir rend fou, c'est celle qui consiste à dire qu'un pouvoir devenu fou s'inscrit nécessairement dans un monde devenu fou. [...]


[...] Cependant, il est réjouissant de voir que c'est cette situation, si elle se trouve et chez les individus et dans les sociétés qui pourra nous conduire au bonheur. En somme, le pouvoir rend fou et heureusement car sans cela, il n'y aurait peut être pas eu autant d'erreur, mais surtout sans cela, il ne pourra pas y avoir de bonheur. Le pouvoir rend donc bien fou: la raison peut s'allier au néant. Cette alliance de ce qui semblait être des contraires se retrouve dans celle de la vérité et de l'illusion au sein du rêve. [...]


[...] Ainsi dans le monde philosophique, dans le monde symbolique - auquel a accès celui qui a la sagesse en lui, qui sait s'élever il n'y a pas d'interférence entre pouvoir et folie Cependant, en ce cas, le philosophe le sage se fait avoir par l'illusion de la raison et le sage nie à tord la folie. On voit donc que folie et pouvoir sont obligés de se rencontrer. Le sage est en effet en pleine illusion, car il ne regarde pas ce qui se passe dans le monde dans lequel il vit. Son ascension le conduit à oublier les comportements normaux. C'est pourquoi, il est dans l'illusion. C'est ici que se trouve la réalité du vers d'Hugo. [...]


[...] De même, sur le plan individuel, la prise de conscience que le pouvoir rend fou, ie que connaître la raison conduit à s'aliéner, permet d'atteindre un état de sagesse dans la vie, une véritable ataraxie. En effet, celui qui réussit à changer , à accepter des choses qu'il refusait jusque la: celui la apprend désormais que la vie est multiple. Il ne connait désormais plus la surprise et la peur: il accepte la différence et l'autre. C'est le début de la sagesse: reconnaitre que l'on peut différent sans avoir tort. [...]


[...] En somme, le pouvoir cherche nécessairement à s'opposer à la folie dans le monde matériel. Cependant, le monde matériel n'est pas le monde en entier Dans l'autre monde, le monde symbolique ou le monde de la philosophie et des idées, pouvoir et folie ne se rencontre pas. En effet, même si le pouvoir par la justice et la sagesse appartient selon Platon au vertus cardinales ce n'est pas le cas de la folie qui semble ne pas être dans ce monde. [...]


[...] En effet Erasme montre que la folie quand elle rentre au sein de la raison devient le cœur même de la raison en offrant un moyen de critiquer le monde des apparences et des fausses vérités. Il fait en effet dire à son personnage de la folie chez moi, point de fard; je ne feins pas sur mon visage un sentiment que mon cœur ne partage A travers cela, on comprend que la prise de conscience de la folie est une chance et ne transforme pas le monde. En somme, le pouvoir rend fou mais surtout il ouvre il sur le monde. [...]


[...] En conséquence, le pouvoir est obligé de devenir fou au sens où il doit s'adapter face à un fait qu'il considéré comme déviant: le pouvoir rend donc bien fou. En outre, ses comportements de déviance peuvent -c'est la le cas le plus dangereux- provenir du pouvoir lui même. En effet, le pouvoir au sens politique peut devenir fou en voulant par exemple transformer l'éducation. Dans ce cas, il y a trois solutions: autoritarisme, syncrétisme, ou chute. Le pouvoir politique qui fait cela finit toujours par tomber car il impose un régime de terreur. [...]


[...] SUJET : Le pouvoir rend fou qu'en pensez-vous? Ils perdent la raison d'être dieux écrit Victor Hugo dans le poème le titan de son recueil la Légende des siècles. Ce vers marque à lui seul, ce qu' Echyle avait déjà fait remarqué dans Prométhée enchainée à savoir l'orgueil et la folie des dieux de l'olympe lorsqu'ils étaient tout puissant, qu'il avait le pouvoir. Le pouvoir rendrait donc fou. Au sens strict, le pouvoir désigne la capacité d'agir, cela renvoie à un individu qui témoigne par cette capacité d'une existence animée par un je peux principe par lequel il s'affirme dans son monde. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
01/03/2010
Langue
français
Format
Word
Type
cours
Nombre de pages
8 pages
Niveau
grand public
Consulté
3 fois

Informations sur l'auteur Bisson a. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
littérature
Ecole, université
classe...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Cours de Philosophie sur la raison

«Le mot raison est un terme polysémique (qui a plusieurs sens). Il convient de bien connaître le champ sémantique de ce mot qu'on retrouve dans les expressions, avoir des raisons (avoir des motifs), avoir la raison (avoir la facult...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2012
Photographie et philosophie

«Étude sur la photographie et la philosophie. Les questions posées à la spécularité, notamment à travers le miroir, ont évolué au fil de l'histoire humaine. Et du statut donné au reflet dépend son mode de connaissance. Le champ de la subjectivité (con...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   16 pages   |   publié en 2009
La conscience et l'inconscient en Philosophie

«Cours de Philosophie complet sur les notions de conscience et d'inconscient....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   94 pages   |   publié en 2008
Hegel, "Encyclopédie des sciences philosophiques" : la logique

«Nous savons que la logique pouvait être considérée comme une reprise d'ensemble des questions de l'ontologie traditionnelle : la logique de l'être reprend la question de l'ontologie générale, qu'est-ce qu'&ecir...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Mémoire  |   fr  |   .doc  |   76 pages   |   publié en 2011
Dissertation sur la poésie à partir d'une citation de Lamartine

«A l'origine, la poésie lyrique était faite pour être chantée. Le terme « lyrisme » vient en effet du substantif « lyre », et désigne l'expression poétique utilisant cet instrument en ac...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   9 pages   |   publié en 2012

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Y a-t-il une nature humaine ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2006
Rousseau : "Discours sur les sciences et les arts"
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2007
Projet pédagogique : séjour pour enfants dans un camp d'animation à la montagne
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   9 pages   |   publié en 2009
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014