Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) Eléments principaux de l'oeuvre
II) Analyse formelle de l'oeuvre
III) Contexte culturel
IV) Techniques employées
V) Choix et appréciation personnelle
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

L'oeuvre de Picasso est une huile sur toile de 3.51m sur 7.82 m. Picasso renonce à la couleur pour Guernica à cause de la gravité du sujet ; c'est donc l'austérité qu'apporte l'absence de couleur. Un tableau en grisaille lui paraissait également plus approprié pour évoquer les gros titres, la typographie et les photos d'un journal.

C'est pour cela qu'il a incorporé à son oeuvre de nombreuses références. Comme, par exemple, le pelage du cheval, fait de petits traits serrés, réguliers et alignés rappelant les caractères typographiques. Pour cette raison, on considère que le tableau a été réalisé avec trois « non-couleurs » ()

Extraits

[...] o Un cheval se tord de douleur ; il est placé au centre du tableau. Le corps du cheval est couvert de petits traits noirs qui évoquent de loin la typographie des colonnes d’un journal. o En bas à droite, une femme se traîne péniblement, comme si elle avait été écrasée par un lourd fardeau. o Un peu plus loin à droite, une autre femme lève les bras, désespérée et suppliante. Elle essaie d’atteindre en vain une petite fenêtre. Le bas du corps de cette femme n’est pas visible ; il est recouvert d’écailles évoquant les flammes qui la consument. [...]


[...] Mais, malgré tout ce tumulte de violence et de colère brûlante, Picasso laisse volontairement des signes d’espoir pour un meilleur lendemain tels que le désir de paix, la fin de la guerre civile ou la victoire de cette guerre aux Républicains à travers différents symboles Contexte culturel Guernica est une petite ville du pays basque espagnol de 7000 habitants. Le 26 avril 1937, elle subit un bombardement de l’armée allemande et est totalement anéantie. Depuis juillet 1936, une guerre civile règne en Espagne. Les Républicains renforcés par les hommes de Guernica sont opposés à la junte militaire du général Franco. [...]


[...] Picasso restait très secret à propos des significations de Guernica et en aurait seulement parlé de façon cryptée et superficielle. Jusqu’à présent, les mystères de ses images ont donné naissance à plus d’interprétations historiques qu’aucun autre tableau dans l’histoire. Il est étonnant de constater que presque toutes les interprétations savantes ne tiennent pas compte des images cachées de Guernica. 6. Sources Sites Internet visités : http://web.org.uk/picasso/guernica-f.html Date de la dernière visite: :38 http://web.org.uk/picasso/secret_guernica-f.html Date de la dernière visite: :58 http://perso.wanadoo.fr/sylvain.weisse/guernica/comprendref.htm Date de la dernière visite: :40 http://amisdejeanchevalier.online.fr/Guernica.htm Date de la dernière visite: :17 Livres consultés : Titre: Pablo Picasso (1881-1973), Le génie du siècle Auteur: Ingo F. [...]


[...] Grâce au pinceau de Picasso, Guernica devient une allégorie cubiste de la guerre magnifique et troublante. Ce tableau souligne les atrocités d’un fait historique qui est le bombardement de la petite ville basque de Guernica. Avec ses éléments métaphoriques, cette œuvre parvient à décrire les horreurs commises par des hommes contre d’autres hommes. Bien que l’impact soit important, l’inhumanité ne choque pas comme pourrait le faire de vraies images d’un massacre. La force symbolique s’affirme dans l’épée brisée qui apparaît au premier plan, dans les flammes qui consument les corps, à travers l’oiseau agonisant dans les ténèbres de l’obscurité, par les femmes hurlant et/ou implorant, par la lumière jaillissant du néant ou encore avec des larmes. [...]


[...] Picasso renonce à la couleur pour Guernica à cause de la gravité du sujet ; c’est donc l’austérité qu’apporte l'absence de couleur. Un tableau en grisaille lui paraissait également plus approprié pour évoquer les gros titres, la typographie et les photos d’un journal. C’est pour cela qu’il a incorporé à son oeuvre de nombreuses références. Comme, par exemple, le pelage du cheval, fait de petits traits serrés, réguliers et alignés rappelant les caractères typographiques. Pour cette raison, on considère que le tableau a été réalisé avec trois non-couleurs L’artiste a préféré représenter ce drame d’une ville réduite en cendres par une allégorie ; il n’a pas voulu utiliser des éléments de la réalité. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
09/08/2010
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire d'oeuvre
Nombre de pages
6 pages
Niveau
grand public
Consulté
10 fois

Informations sur l'auteur Aristide D. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Pablo Picasso, "Guernica" : analyse du tableau

«L'oeuvre de Picasso est une huile sur toile de 3.51m sur 7.82 m. Picasso renonce à la couleur pour Guernica à cause de la gravité du sujet ; c'est donc l'austérité qu'apporte l'absence de couleur. Un tableau en gris...»

Littérature et Arts   |  Arts  |   Commentaire d'oeuvre  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2010
Picasso, "Guernica" : analyse du tableau

«Guernica est l'une des oeuvres les plus célèbres et prestigieuses du peintre espagnol Pablo Picasso. Cette oeuvre a été réalisée à la suite du bombardement de la ville de Guernica, ravagée en 19...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2010
Pablo Picasso, "Guernica" : étude de l'oeuvre

«Guernica est une immense fresque murale (351 x 782 cm), monochrome (en noir et blanc). Cette représentation cubiste fut réalisée entre mai et juin 1937. Pour la peindre, son auteur (Pablo Picasso) utilisa la technique de...»

Littérature et Arts   |  Arts  |   Commentaire d'oeuvre  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2013
La distorsion de la perception dans Guernica

«Guernica n'est pas qu'une peinture, l'oeuvre va bien au delà. Cette étude tente d'expliquer la distorsion de perception entre la réalité et l'oeuvre ; celle ci se passe à travers l'artiste. En troisième lieu,...»

Littérature et Arts   |  Arts  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   8 pages   |   publié en 2006
L'art, le beau et le sens

«L'oeuvre d'art ne serait-elle que ce que le temps a sanctifié par l'ancienneté ?L'histoire par des couches de temps, de regards, de commentaires, rendrait-elle les oeuvres plus impérieuses et plus émouvantes ?...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   92 pages   |   publié en 2011

Meilleures ventes en arts

Derniers docs en arts

Aristote et l'esthétique aristotélicienne
Littérature et Arts   |  Arts  |   Cours  |   fr  |   .pdf  |   27 pages   |   publié en 2012
Les oeuvres de Marcel Duchamp
Littérature et Arts   |  Arts  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2006
Marcel Duchamp dans l'effervescence de l'entre-deux-guerre
Littérature et Arts   |  Arts  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2006
Ibsen, Mabou Mines Dollhouse
Littérature et Arts   |  Arts  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2007
L'art négro-africain : valeurs et particularités
Littérature et Arts   |  Arts  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   7 pages   |   publié en 2006
Du masque au visage. Aspects de l'identité en Grèce ancienne - Françoise Frontisi-Ducroux
Littérature et Arts   |  Arts  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .pdf  |   6 pages   |   publié en 2014
Vie et mort de l'image - Régis Debray (1992)
Littérature et Arts   |  Arts  |   Commentaire d'oeuvre  |   fr  |   .doc  |   12 pages   |   publié en 2014
Dossier type pour l'option théâtre/art dramatique du bac
Littérature et Arts   |  Arts  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   11 pages   |   publié en 2013
Les coups de théâtre dans "To be or not to be" de Lubitsch
Littérature et Arts   |  Arts  |   Commentaire d'oeuvre  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2013
Présentation du Centre Georges Pompidou (niveau Collège)
Littérature et Arts   |  Arts  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2013