Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Le système patriarcal : une explication de la violence envers les femmes

1. Les différentes manifestations de la violence
A. Des violences diverses et croissantes
B. Les lieux d'action de la violence

2. La domination des hommes face à la subordination des femmes
A. Les hommes dominent...
B. ... Tandis que les femmes obéissent

II) Les répercussions négatives de la violence envers les femmes à tous les niveaux

1. Des conséquences sociales
A. Concernant les victimes
B. La nécessité de créer une aide aux victimes par le biais des associations

2. Des conséquences économiques
A. Des dépenses médicales importantes
B. La prévention

3. Des conséquences politiques
A. Le discours des gouvernants
B. La législation

Annexes

Bibliographie
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

De nos jours, la violence envers les femmes est multiple et vivement remise en cause. En effet, la femme doit depuis toujours faire face à un cliché, une image assez dévalorisante qui est celle du sexe inférieur à celui de l'homme, soumise, destinée aux tâches domestiques et à l'éducation des enfants. Aujourd'hui, cela apparaît comme faisant partie du passé du fait de l'intégration sociale importante qu'obtiennent les individus en travaillant. Cependant, la femme doit toujours faire face à la domination masculine, qui connaît depuis peu un autre moyen d'expression : la violence. En effet, qu'elle soit physique ou verbale, qu'elle ait lieu au sein du ménage ou encore en dehors de celui-ci, elle touche aujourd'hui une grande partie de la population féminine française. Par exemple, une étude française réalisée en 2007 par l'INSEE montre que 3,3 % des femmes âgées de 18 à 59 ans ont déclaré avoir subi une agression physique ou sexuelle de la part d'une personne vivant avec elles et 3,4 % ont déclaré en avoir subi en dehors de leur ménage. Plus généralement, une femme sur trois en moyenne souffre de violences dans sa vie et une femme meurt tous les quatre jours suite à des coups portés par son conjoint. La violence envers les femmes introduit donc des chiffres non négligeables et assez préoccupants qu'il est intéressant d'étudier.

Au fil de l'histoire, la violence envers les femmes a toujours été omniprésente dans le monde : elle est universelle. Elle est présente dans toutes les religions, toutes les cultures. Son analyse fut d'abord limitée à la violence physique (coups, marques sur le corps), ensuite elle s'est élargie aux violences sexuelles puis à la violence psychologique, ayant pour but d'humilier et de détruire la confiance que la femme peut avoir en elle pour enfin l'obliger à garder le silence. Ce n'est que lorsque des études ont montré à quel point la violence devenait inquiétante que différents pays et organisations internationales se sont mobilisés afin d'y remédier. En effet, le besoin d'adopter des lois nécessaires à la diminution de cette violence est devenu primordial. Au niveau international, les ONG et les associations jouent actuellement un rôle très important dans la lutte contre cette violence, et sont par ailleurs encouragées par le programme Daphné lancé par le Parlement européen et le Conseil à partir de 1997, visant à l'élimination de toute forme de violence, dont la violence domestique. Au niveau national, une loi visant à renforcer la prévention et la répression des violences a été adoptée à l'Assemblée Nationale, le mardi 13 décembre 2005 ()

Extraits

[...] La loi Neiertz du 2 novembre 1992 sanctionne le harcèlement sexuel sur le lieu de travail. Depuis 2004, une série de lois a permis de renforcer la prévention et la répression des violences commises au sein du couple, notamment en mieux protégeant le conjoint. Ainsi la loi du 26 mai 2004 relative au divorce a mis en place la mesure d'éviction du conjoint violent du domicile conjugal. La loi du 30 décembre 2004 réprime les provocations à la discrimination, la haine ou la violence, ainsi que les délits de diffamation et d’injures publiques en raison du sexe de la victime. [...]


[...] Et ici encore, le résultat final sera très probablement la mort. Non des suites des coups de son conjoint, mais par le suicide, car ces femmes n’ont plus la moindre estime d’elles-mêmes, leur compagnon ayant réussi à les cloîtrer dans l’ombre. Se sentant vides et désemparées, ne voyant plus d’avenir, il ne leur reste que très peu de solution. Toutefois, certaines réussissent à s’en sortir, mais elles gardent tout de même de fortes séquelles et souffrent très souvent de syndromes post-traumatiques, qui se caractérisent par une peur incontrôlée à travers les cauchemars, un état d'hyperexcitation et la persistance des troubles énumérés ci-dessus La nécessité de créer une aide aux victimes par le biais des associations De nombreuses associations existent, et même si ces dernières ne peuvent empêcher les violences, elles aident les victimes à réagir et à prendre conscience de leur situation. [...]


[...] La présence de psychologues recrutés par le ministère de l'Intérieur est accrue dans les services de police depuis un an. Ce dispositif est opérationnel sur 26 sites de police. [...]


[...] Au fil de l’histoire, la violence envers les femmes a toujours été omniprésente dans le monde : elle est universelle. Elle est présente dans toutes les religions, toutes les cultures. Son analyse fut d’abord limitée à la violence physique (coups, marques sur le corps), ensuite elle s’est élargie aux violences sexuelles puis à la violence psychologique, ayant pour but d’humilier et de détruire la confiance que la femme peut avoir en elle pour enfin l’obliger à garder le silence. Ce n’est que lorsque des études ont montré à quel point la violence devenait inquiétante que différents pays et organisations internationales se sont mobilisés afin d’y remédier. [...]


[...] Dans un second temps, les associations se doivent de suivre en compagnie des victimes l’avancée de leur démarche d’émancipation, c’est-à-dire qu’une femme souhaitant quitter le domicile conjugal pourra trouver un logement. Prenons l’exemple de l’association le Mars (cf. annexe lorsqu’une victime se dit prête à partir, l’association lui trouvera un logement grâce à ses partenariats avec différents organismes. Mais l’aide ne s’arrêtera pas là, car les victimes de violences conjugales sont bien souvent isolées du monde extérieur et ne travaillent plus, elle n’ont pas d’argent et ne survivent que grâce aux revenus de leur mari. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
18/02/2009
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
37 pages
Niveau
grand public
Consulté
4 fois

Informations sur l'auteur Morgane O. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
économie...
Ecole, université
université...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
La publicité et les femmes

«Ce mémoire traite du sujet de la représentation et de l'image de la femme dans la publicité dans deux contextes différents : en Orient et en Occident. Il a pour but de faire un état des lieux et d'analyser les diff&...»

Commerce   |  Marketing produit  |   Étude de marché  |   fr  |   .doc  |   113 pages  |   publié en 2009
Comment intervenir auprès des femmes victimes de violences conjugales ?

«L'accueil et l'accompagnement des femmes victimes de violences sont essentiels en particulier au stade de la première rencontre entre le travailleur social et la femme victime de violence conjugale. Les différents intervenants veilles &...»

Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   48 pages  |   publié en 2008
"Les violences conjugales" de Kathy Souffron

«Dossier pédagogique sur la condition féminine. Comment ces femmes peuvent-elles retrouver des repères, se faire une place valorisante ? En quoi le poids de l'histoire des femmes dans notre société influence les ment...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   9 pages  |   publié en 2007
Cours de sociologie politique

«[...] Le vote constitue la pratique politique la plus répandue et même la seule qui dans les grandes démocraties réunisse une majorité de citoyens ; mais pour combien de temps ? On a eu une participation de 56% des A...»

Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   76 pages  |   publié en 2012
Cours de sociologie classique

«Cours portant sur les conflits et mouvements sociaux, proposé en troisième année de licence de sociologie. Outre les deux notions qui font le centre de cet enseignement nous ferons appel à d'autres concepts et des th&eacut...»

Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   56 pages  |   publié en 2008

Meilleures ventes en sociologie

Derniers docs en sociologie

Sociologie des organisations : taylorisme, facteurs humains, identité et culture, etc.
Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   45 pages  |   publié en 2009
DEASS, épreuve de Politiques sociales : lutte contre les exclusions
Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   8 pages  |   publié en 2011
La diversité culturelle au sein des entreprises
Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   24 pages  |   publié en 2006
Socialisation et normalisation grâce au sport
Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   35 pages  |   publié en 2008
Les théoriciens de la communication
Économie et Social   |  Sociologie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   38 pages  |   publié en 2014
Bibliographie commentée sur le thème : La crise du couple
Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
Analyse critique du positivisme
Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Les grands domaines de la sociologie
Économie et Social   |  Sociologie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   7 pages  |   publié en 2014