Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Qu'est-ce qu'un mouvement social ?

II) Les formes de l'action collective

A. Les répertoires de l'action collective
B. Une stratégie sous contrainte

III) Contagion, colère et frustration

IV) La rupture olsonienne

V) La mobilisation des ressources

A. Organisations et entrepreneurs de mouvement sociaux
B. Les structures sociales comme ressource et comme contrainte
C. Les mouvements sociaux dans leur environnement politique
D. Ressorts de l'engagement militant

VI) De nouveaux mouvements sociaux ?
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Cours de Sciences politiques niveau Master sur les mouvements sociaux.

Extraits

[...] À ce noyau dur caractérisé par un niveau d’instruction élevé et une relative sécurité économique, s’agrègent plusieurs groupes périphériques dont la situation sociale n’est pas directement définie par le marché du travail (étudiants, retraités, jeunes sans emploi). Le fonctionnement des NMS reflète aussi une exigence d’autonomie qui les conduit à un rejet des organisations traditionnelles, constituées sur des enjeux “matérialistes” et des intérêts de classes éloignés de leurs préoccupations et jugées trop bureaucratiques et trop oligarchiques. Ces exigences d’autonomie et de participation conduisent au développement d’organisations plus décentralisées, faisant une place importante aux assemblées délibératives, à des principes de démocratie directe, de collégialité du pouvoir, de contrôle et de limitations des délégations de pouvoir. [...]


[...] L’un des rôles attribué à l’organisation du mouvement ouvrier consiste précisément à favoriser l’émergence de cette conscience de classe. La fonction que Lénine attribue à l’organisation révolutionnaire va plus loin. En en faisant l’avant-garde du prolétariat il lui attribue un rôle décisif dans l’organisation et la conduite de la révolution. Quoi que restreinte à un cas particulier (la révolution prolétarienne), on peut voir là une préfiguration du rôle décisif des organisations et des organisateurs sur lequel se concentreront nombre de travaux à partir des années 1970. [...]


[...] ) et notamment la façon dont le mouvement et le groupe se construisent dans cette lutte. Le terme de mobilisation est pris dans tous ses sens, mobilisation pour/contre quelque chose et mobilisation d’un groupe (constitution, préparation à l’action ) et l’accent mis sur rôle de l’organisation et des organisateurs dans ces processus. Tous, enfin, recherchent une issue alternative au paradoxe d’Olson. Et s’ils ne récusent pas la filiation olsonienne en mettant l’accent sur les calculs et les stratégies déployées par les acteurs, on peut observer un processus lent d’émancipation à l’égard des approches économiques, d’attention croissante accordée à la dimension politique, aux significations vécues par les agents mobilisés A. [...]


[...] Michel Offerlé distingue ainsi trois catégories de ressources mobilisables par les mouvements sociaux2. Le nombre : la capacité à mobiliser des effectifs importants permet d’envisager la manifestation comme forme privilégiée d’action collective3. Si elle en est la forme la plus caractéristique, elle n’est pas le seul usage possible du nombre sur lequel repose aussi le succès des pétitions, d’opération de boycott ou de saturation de sites internet . L’expertise est une autre ressource mobilisable par certains groupes, soit qu’ils ne puissent s’appuyer sur le nombre, soit qu’ils privilégient cette forme de mobilisation d’un savoir scientifique ou technologique parce qu’ils la jugent plus efficace ou plus adéquate étant donné l’objet de la mobilisation. [...]


[...] Cette mutation s’inscrit dans un contexte marqué par le développement du capitalisme industriel et la construction des États modernes. A mesure que le capitalisme progresse et que les États nationaux deviennent plus puissants et centralisés, les affaires et les patrons locaux perdent de leur influence sur la vie des individus. De plus en plus, ce sont les détenteurs du pouvoir national et du grand capital qui prennent les décisions dont ils dépendent. Et c’est ainsi que les prises de grain, les invasions de champs et d’autres deviennent inefficaces, inutiles et dépassées. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
18/07/2011
Langue
français
Format
pdf
Type
cours
Nombre de pages
14 pages
Niveau
grand public
Consulté
9 fois

Informations sur l'auteur Damien T. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit...
Ecole, université
Université...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Eric Neveu, "Sociologie des mouvements sociaux"

«Impossible d'imaginer l'histoire du siècle sans mouvements sociaux : juin 36, mai 68... Plus de mouvements sociaux signifierait plus de mobilisation d'hommes et de femmes comme dans le syndicalisme, l'écologisme, le féminisme......»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   20 pages   |   publié en 2009
Sociologie des Mouvements sociaux

«La résultante du processus de division sociale du travail : société de plus en plus segmentée. Chacun des sous univers tend à s'autoréguler à travers des processus de décision issus des né...»

Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   9 pages   |   publié en 2008
La participation politique : abstention, mouvements sociaux, etc.

«Depuis 1980, l'abstention a régulièrement augmenté dans toutes les démocraties occidentales.Le pourcentage d'abstentionnistes et de non-inscrits est plus important chez les catégories sociales déf...»

Économie et Social   |  Vie politique et élections  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   2 pages   |   publié en 2010
L'action collective et les mouvements sociaux

«L'action collective est définie par Erik Neveu comme "un agir ensemble intentionnel", marqué par le projet explicite des protagonistes de se mobiliser de concert. Cet agir ensemble se développe dans une logique de "revendication"...»

Économie et Social   |  Questions sociales  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2009
Gestion des Relations Sociales en France - Conflit social et dialogue social

«À partir des années 1960, les pays développés connaissent de nouveaux types de mouvements sociaux qui ne tournent plus directement autour des conditions de travail et de la production. Le contexte actuel est marqué ...»

Commerce   |  Ressources humaines  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2010

Meilleures ventes en sciences politiques

Derniers docs en sciences politiques

Commentaire du discours de Michel Debré devant le Conseil d'Etat du 27 août 1958
Économie et Social   |  Sciences politiques  |   Discours  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2010
Tocqueville et la démocratie
Économie et Social   |  Sciences politiques  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   12 pages   |   publié en 2006
A quoi servent les partis politiques ?
Économie et Social   |  Sciences politiques  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
Les rapports entre l'Administration et le pouvoir politique
Économie et Social   |  Sciences politiques  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2010
Olivier Roy, L'Islam mondialisé
Économie et Social   |  Sciences politiques  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2006