Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Les effets conjoncturels

A. Adam Smith et le Taylorisme : le début de l'organisation du travail
B. Le Fordisme et l'OST

II) Les effets structurels

A. Le Toyotisme : la solution au déclin du Taylorisme
B. Le Taylorise toujours d'actualité

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

De Smith à Ohno, en passant par Taylor et Ford, l'organisation du travail s'est trouvée bouleversée par des transformations qui ont non seulement changé la façon de produire, mais aussi les moeurs et les façons de penser. En effet, l'organisation du travail, mise en place par Adam Smith en 1878, est la façon dont les entreprises gèrent leur production de biens (ou de services) par le biais, par exemple, de la gestion de la main d'oeuvre ou de l'investissement. Cette organisation du travail a pour but d'augmenter le stock de production et influe donc sur la croissance économique, c'est-à-dire sur l'augmentation à long terme de la production d'un pays, calculée sur le produit intérieur brut (PIB). Dans ce cas, on peut se demander quelles conséquences ont eu les transformations de l'organisation du travail sur la croissance économique dans les pays industrialisés à économie de marché (PDEM). On observe que l'organisation du travail à non seulement des effets conjoncturels, mais aussi des effets structurels sur la croissance économique.

En 1878, Adam Smith crée l'organisation du travail. Pour lui, le travail doit être divisé entre les travailleurs : c'est la parcellisation des tâches. Le travail ainsi divisé permet de nombreux avantages pour l'entreprise. En effet, en n'exécutant qu'une seule tâche, le travailleur gagne un temps considérable; de plus, il acquiert une habileté supérieure grâce à sa spécialisation. Enfin, cela permet une standardisation des pièces qui incite davantage à investir dans des machines; mais aussi une baisse des salaires. Taylor reprend les principes de Smith et met en place une organisation du travail qu'il qualifie de «scientifique» : c'est l'OST (Organisation Scientifique du Travail). Elle est basée sur l'étude scientifique de gestes, de temps Ainsi, en supprimant les temps morts et en accélérant le rythme de travail, par exemple, on obtient le meilleur moyen d'acquérir une plus grande production en diminuant les coûts : c'est le «one best way». ()

Extraits

[...] En conclusion, on a put observer que l'organisation du travail a évolué avec le temps et qu'elle a eu des effets tant conjoncturels que structurels sur la croissance économique. En effet, à court terme, le Taylorisme puis le Fordisme ont permis de réaliser des gains de productivité entrainant une consommation et une production de masse, ce qui s'est traduit par une augmentation de la croissance économique. Cependant, à long terme, les conditions difficiles des travailleurs ont entrainé une crise de l'organisation du travail et une diminution de la production, ainsi qu'un ralentissement de la croissance économique. [...]


[...] Les gains de productivité sont donc importants et la croissance économique est fortement stimulée. Malgré tout, les conditions de travail pour les ouvriers deviennent très dures, en partie à cause de la cadence effrénée qui leur est imposée mais aussi par faute de monotonie dans la répétition des tâches. L'OST se voit donc remise en cause à long terme. En effet, sur le long terme, l'OST ne semble pas si efficace que cela. À cause du rythme de travail trop élevé et des tâches trop répétitives, les salariés font preuve d'absentéisme et de «turn over», la rotation des postes, pour arriver, enfin, à une crise sociale dans les années 1960-1970, menée par les travailleurs qui revendiquent des conditions de travail plus vivables. [...]


[...] Il développe ainsi ce modèle en y ajoutant le travail à la chaîne grâce au convoyeur mécanique. Ce ne sont plus les travailleurs qui se déplacent mais les objets : c'est le «travail posté». Cette innovation a permis un gain de temps encore plus important et a contribué à mettre en place le «salaire aux pièces». De plus, afin d'éviter le départ de ses ouvriers rebutés par les conditions de travail de plus en plus difficiles et pour leur permettre d'acheter son produit, la Ford T (un modèle unique), Ford instaure le «five dollars day». [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
28/12/2011
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
2 pages
Niveau
grand public

Informations sur l'auteur Sandra D. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Travail et emploi : organisation du travail, croissance, etc.

«Ford :- production de masse)> conso de masse (augmentations salaires régulière).- avantages : Ce système domine toute l'industrie : très productif, px bas, production de masse, contrôle de ...»

Économie et Social   |  Emploi chômage  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2009
Dans quelle mesure une nouvelle organisation du travail favorise-t-elle la croissance économique ?

«Dissertation d'économie de Terminale ES répondant à la question suivante : "Dans quelle mesure une nouvelle organisation du travail favorise-t-elle la croissance économique ?"....»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Les effets de l'organisation du travail sur la croissance économique

«De Smith à Ohno, en passant par Taylor et Ford, l'organisation du travail s'est trouvée bouleversée par des transformations qui ont non seulement changé la façon de produire, mais aussi les moeurs et les faço...»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2011
L'organisation du travail et la croissance économique

«Cours d'économie sur l'organisation du travail et la croissance économique. Quelles sont les conséquences des mutations de la croissance sur l'organisation du travail ? En quoi les mutations de la croissance économique ont entraîné des changements da...»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   2 pages   |   publié en 2007
L'évolution de l'organisation du travail et ses liens avec la croissance économique

«Dissertation du sujet 2007 d'AEHSC de l'ESSEC portant sur l'évolution de l'organisation du travail et ses liens avec la croissance. Elle aborde, les grandes évolutions de l'organisation du travail depuis deux siècles (Smith, Fayol, Taylor, Ford... et...»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   5 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en économie générale

Derniers docs en économie générale

L'impact de la crise immobilière aux Etats-Unis sur la liquidité bancaire
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Analyse de processus et intégration de système, la conduite du changement
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   40 pages   |   publié en 2008
Investissement et croissance
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2005
Le commerce équitable : Une démarche en pleine mutation
Économie et Social   |  Économie générale  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2014
Les salons de coiffure
Économie et Social   |  Économie générale  |   Analyse sectorielle  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2014
La perspective historique de l'intelligence économique
Économie et Social   |  Économie générale  |   Cours  |   fr  |   .pdf  |   8 pages   |   publié en 2014
L'impact du vieillissement démographique sur la consommation ?
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2013