Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Typologie des divisions du travail

A. Définition
B. Typologies de la division du travail et positionnement capitaliste
1. Les trois grandes catégories de la division du travail
2. La spécialisation
3. Deux conséquences de la division technique du travail en fonctions

II) Evolution de l'analyse économique de la division du travail

A. Smith et la théorie classique
B. Principe de Babbage
C. Karl Marx
D. Les néoclassiques
E. Les radicaux

Conclusion : vers la fin des tâches simples ?
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

La division du travail est une stratégie permanente d'organisation du processus capitaliste de production. Est-elle propre au capitalisme ? Oui et non. En tout cas, elle prend sa forme achevée dans le capitalisme.

La division du travail capitaliste est une politique permanente du fait de ses avantages en termes de maximisation du profit, de gestion interne ; aussi bien au niveau de la productivité qu'au niveau de la minimisation des coûts de production ou des coûts de transaction ()

Extraits

[...] Ce sont des coûts de contractualisation entre des acteurs qui sont encadrés par des opérations de détermination des ressources échangées, de recherche de partenaires à l’échange, de mise en place de moyens permettant la réalisation des échanges, de contrôle de la réalisation des échanges. Les coûts de transaction sont difficiles à estimer. En revanche, on peut identifier les facteurs qui contribuent à leurs variations : - La fréquence des transactions portant sur l’acquisition des ressources (par exemple la force de travail) tend à augmenter le coût total de la transaction supporté par l’acquéreur ou l’acheteur. - L’incertitude caractérisant la transaction : cette incertitude de l’un provient de l’asymétrie d’informations entre employeur et employés, les parties engagés et la complexité de l’échange. [...]


[...] C’est l’analyse d’Adam Smith : habileté ; gain de temps ; machinisme. Ce que ne nous dit pas AS c’est que la DTT est naturelle à tout individu, qui même tout seul, la met en place lorsqu’il a une tâche à accomplir en grande série. Elle n’est pas propre à l’entreprise capitaliste. Une deuxième faiblesse de l’analyse est l’absence de distinction DTT/spécialisation. Une troisième faiblesse est que le point le plus important quant à l’intérêt de la DTT, c’est le principe de Babbage, mis en évidence par Babbage et pas par AS. [...]


[...] La répartition des personnes entre ces diverses opérations à un moment donnée. Il faut voir si le principe de répartition se fait en fonction d’un principe de spécialisation ou de polyvalence et de circulation des individus entre les différentes tâches. Les modalités de coordination nécessaires entre les personnes effectuant ces opérations ; est ce que la coordination sera de nature délibérative ou hiérarchique ? Dans le cadre d’une division technique du travail aboutie, le producteur ne produit plus une marchandise en entier, mais seulement une fraction de la marchandise : au mieux quelques opérations élémentaires : - ce qui implique la naissance d’un désintérêt relativement au travail, par opposition à un travail plus enrichissant ou le producteur fait tout ; - le capitalisme détruit certains métiers par la DTT et crée de nouvelles spécialités; on verra plus loin pourquoi - et ce qui implique l’absence de l’accès aux marchés. [...]


[...] - La simplification des tâches favorise la mécanisation. La division du travail simplifie les tâches, ce qui permet aux ouvriers d’être inventifs, puis de créer des machines. Remarque : les ouvriers sont surtout complètement abrutis par leur travail. Disons plutôt qu’on va les équiper avec de nouvelles machines, cela grâce à la simplification des tâches. L’analyse de Smith est incomplète voire en partie erronée ; elle ne segmente pas la DT ; elle mélange DTT et spécialisation, elle laisse de coté deux avantages cruciaux de la DTT. [...]


[...] Pour Henry Mintzberg, une organisation est un ensemble relativement stable d’acteurs tourné vers des objectifs généraux communs en vue de leur réalisation. Elle recourt à la division du travail (spécialisation des tâches) et à des modalités de coordinations et de contrôle. L’organisation n’a de chance de survie que grâce à cette division du travail. Elle parvient à générer une valeur ajoutée supérieure à la somme des valeurs créées séparément par les différents membres de l’organisation s’ils agissaient individuellement ; qu’il s’agisse d’une production matérielle, intellectuelle ou d’une autre nature. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
04/03/2009
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
8 pages
Niveau
grand public
Consulté
5 fois

Informations sur l'auteur Nadia T. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
La division du travail

«La division du travail est une stratégie permanente d'organisation du processus capitaliste de production. Est-elle propre au capitalisme ? Oui et non. En tout cas, elle prend sa forme achevée dans le capitalisme.La division...»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   8 pages   |   publié en 2009
Le système productif et son évolution

«Le système productif (les entreprises) et son évolution (la concentration des marchés). La typologie des marchés de Stackelberg....»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2006
Dossier sur la violence et le harcèlement au travail

«Dossier sur la violence et le harcèlement au travail. Depuis un certain nombre d'années, la violence et le harcèlement au travail et leurs répercussions sur la santé font désormais l'objet d'études menées par les médecins du travail et les médecins p...»

Commerce   |  Ressources humaines  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   46 pages   |   publié en 2007
Synthèse du cours de Sciences Economiques et Sociales de Terminale

«Depuis la première révolution industrielle, à la fin du XVIII siècle, l'économie mondiale a connu une croissance économique considérable. Si on mesure la croissance comme l'augmentation du Produit int&...»

Économie et Social   |  Questions sociales  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   33 pages   |   publié en 2008
Droit du travail : tout ce qu'il faut savoir

«Discipline juridique la plus récente. Autrefois, on parlait de législation industrielle.A l'origine ce droit ne concernait que le travail dans l'industrie. On a abandonné cette terminologie pour retenir celle de droit ouvri...»

Droit   |  Droit du travail  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   52 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en économie générale

Derniers docs en économie générale

Les politiques monétaires : objectifs, moyens et résultats
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2007
Will the nation-state survive globalization?
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2006
Le crédit-bail ou leasing
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   35 pages   |   publié en 2007
Les chocs asymétriques fragilisent-ils une union monétaire ?
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2007
Le commerce équitable : Une démarche en pleine mutation
Économie et Social   |  Économie générale  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2014
La perspective historique de l'intelligence économique
Économie et Social   |  Économie générale  |   Cours  |   fr  |   .pdf  |   8 pages   |   publié en 2014
L'impact du vieillissement démographique sur la consommation ?
Économie et Social   |  Économie générale  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2013
L'épargne des ménages en France
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2013