Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Préambule

Chapitre 1. L'évolution vers une vision d'ensemble de l'économie

Section 1. Antiquité et Moyen-âge, des réflexions économiques liées à la religion et à la morale

I) L'Antiquité

A. La Chine et l'Inde
B. La Grèce et la Rome antique

II) Le Moyen-âge

A. Le monde musulman
B. L'Occident

Section 2. La Renaissance : l'économie au service du Roi

I) Le mercantilisme ou comment enrichir l'Etat

A. Le triple socle du mercantilisme
B. Mercantilismes et nations

II) La physiocratie, première vision économique d'ensemble

A. La terre point de départ et multiplicateur de la richesse
B. L'ordre naturel et le rôle de l'Etat

Chapitre 2. Le système classique ou la naissance du libéralisme

Section 1 : Le travail au centre de la pensée classique

I) La valorisation du travail

A. Les types de travail
B. La division du travail
C. Travailler pour épargner

II) Le travail étalon de valeur

A. Valeur et prix chez les Classiques
B. Valeur et répartition chez les Classiques

Section 2. Le libéralisme en tant que système économique

I) Le libéralisme sur le plan national

A. Smith : La main invisible
B. JB Say : La loi des débouchés

II) Le libéralisme à l'échelle internationale : le libre échange

A. Les avantages absolus de Smith
B. Les avantages relatifs de Ricardo

III) Le pessimisme de l'école classique

A. Les limites du libre échange
B. La dynamique démographique et l'état stationnaire chez Ricardo

Chapitre 3. Critiques du libéralisme et apologie de l'interventionisme : du socialisme au marxisme

Section 1. De la contestation du libéralisme au projet socialiste

I) La contestation de certains aspects de l'économie classique

A. La critique de la loi des débouchés
B. La critique du libre échange : l'école historique allemande

II) Les alternatives socialistes

A. Le Saint-simonisme 1760-1825
B. Le socialisme associationniste : l'inspiration naturaliste
1. Les cités harmonieuses de Charles Fourrier
2. Le mouvement coopératif de R. Owen
C. Le mutualisme de Proudhon

Section 2. De la condamnation du libéralisme au socialisme scientifique : l'apport de Karl Marx

I) Le régime capitaliste un système condamnable

A. La théorie de la valeur et de la plus-value chez Marx
B. La baisse tendancielle du taux de profit

II) Le régime capitaliste, un système condamné

A. La crise inévitable et fatale du capitalisme

B. Le régime communiste marxiste
1. La phase inférieure : phase de dictature prolétarienne
2. La phase supérieure

Chapitre 4. L'émergence du marginalisme : l'école néoclassique

Section 1. L'école de vienne Fondateur : Carl Menger

I) La première école de Vienne
II) La seconde école de Vienne

Section 2. L'école de Cambridge - Fondateur : Jevons

Section 3. L'école de Lausanne - Fondateur : L. Walras
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Economie = science de gestion de la rareté. Cependant l'économie n'est pas une science exacte. Il ne faut pas croire dur comme fer que certaines lois économiques sont universelles. L'économie est une science humaine sans vérité absolue.
- Il s'agit de savoir comment on s'organise pour produire, comment on répartit le fruit de cette production, comment on la distribue, comment on consomme
- Cette définition rend l'économie universelle et intemporelle : elle est valable dans toutes les sociétés et en tout temps.
- Dès l'antiquité les préoccupations économiques sont fortes mais on n'a pas un système complet de pensée sur le fonctionnement du monde. On ne parle pas de science économique avant Adam Smith (18e siècle).

- Il y a une forte influence des faits économiques sur la pensée économique. Les courants de pensées se développent au grès des préoccupations du moment car les penseurs sont influencés par la société dans laquelle ils évoluent (ex : les conditions sociales, les institutions, les techniques). ()

Extraits

[...] Les alternatives socialistes Plusieurs alternatives socialistes vont être proposées avant qu’on arrive au socialisme de Karl Marx. L’objectif de ces propositions c’est toujours l’amélioration de la condition populaire pour faire face à la paupérisation des salariés de l’époque. La révolution française va inspirer ces mouvements. A. Le Saint-simonisme 1760-1825 ( Les techniciens et les ingénieurs doivent détenir le pouvoir car ce sont eux qui détiennent le savoir faire. Ce sont eux qui savent moderniser le pays. Il défend une sorte d’aristocratie ouvrière : on parle de socialisme technocratique. [...]


[...] On est encore dans le tâtonnement. I. La contestation de certains aspects de l’économie classique A. La critique de la loi des débouchés 1. Le point de départ Malthusien Malthus est le premier à avoir l’idée du principe de la demande effective qui est centrale chez Keynes. Dans son observation de l’organisation de la société et du fonctionnement de l’économie il rejette la loi des débouchés avant même que Say ne la formule. ( Pour lui un entrepreneur n’investit que s’il anticipe une demande : Dans la réalité on n’observe jamais d’entrepreneur qui se dit je vais investir pour créer ma propre demande en distribuant des revenus ( Demande effective = la demande qui est effectivement anticipée par l’entrepreneur et sur laquelle il se base pour investir. [...]


[...] On s’associe non pas sur ses penchants naturels mais sur son métier. Ex : Les vignerons se regroupent au sein d’un coopérative, ils partagent un tracteur, une cuve, ce qui leur permet d’amortir les couts de ces matériels. C. Le mutualisme de Proudhon Le mutualisme est moins élitiste, plus populaire. ( Proudhon à une approche productiviste, il explique que le capital et les capitalistes ne sont rien sans le travail des hommes : il y a parfaite complémentarité des facteurs de production (travail, capital). [...]


[...] En se mettant a plusieurs avec des machines en se spécialisation et en faisant des économies d’échelle on va faire des gains d’efficacité spectaculaire. Or toute cette valeur ajoutée c’est toujours le capitaliste qui la récupère alors que la VA liée à la spécialisation est surtout produite par les travailleurs. Proudhon a des écrits assez violents : il dit que la propriété privée c’est du vol, purement et simplement. ( Proudhon va prôner un système mutualiste ou on abandonne la propriété privée et on met les biens en communs : chacun apporte sa part et récupère au pro rata de sa part. [...]


[...] Cela a permis un premier mouvement de mondialisation. III. Le pessimisme de l’école classique Les classiques sont pessimistes à 3 niveaux : Le libre échange : Adam Smith lui même était pessimiste sur ses propres théories, il n’était pas totalement persuader des bienfaits du libre échange. La démographie : Robert Malthus La croissance économique : Ricardo pense que la croissance économique va nécessairement s’arrêter au bout d’un moment : on ne peut pas la maintenir à long terme, on atteindra l’état stationnaire. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
26/01/2011
Langue
français
Format
Word
Type
cours
Nombre de pages
28 pages
Niveau
grand public
Consulté
4 fois

Informations sur l'auteur Fanny B. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Histoire de la pensée économique d'Aristote à nos jours

«Cours de licence 2 AES retraçant l'Histoire des courants et de la pensée économique depuis Aristote à nos jours. Nous allons nous situer d'abord dans la Grèce ancienne, la Grèce ancienne qui connaît au cours des 6ème et 5ème siècle avant JC un gran...»

Économie et Social   |  Théories économiques  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   60 pages   |   publié en 2007
L'histoire de la pensée économique

«Cours complet d'économie portant sur l'histoire de la pensée économique. Il est idéal pour les étudiants étant en école de commerce. Il contient tous les courants et les idées de la pensée économique, présentés de manière chronologique. Chaque idée e...»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   27 pages   |   publié en 2007
Histoire de la pensée économique

«Un exposé de 17 pages très complet sur les différentes écoles et l'évolution de la pensée économique. Le document suit l'évolution chronologique de cette pensée en détaillant les théories de chacun des auteurs qui ont marqués leur temps. Le lecteur n...»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   18 pages   |   publié en 2007
La pensée économique : des physiocrates aux keynésiens

«La liberté économique ? initiée par les physiocrates ? a pour finalité de laisser faire les principes et mécanismes du marché. L'intervention de l'Etat serait nuisible pour l'économie. Il faudrait laisser les régulateurs du marché fonctionner. L'Etat...»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   12 pages   |   publié en 2006
Le Mercier de la Rivière, La formation de la pensée économique

«Les physiocrates proposent des politiques économiques favorables à l'agriculture. Ils défendent la propriété privée et la liberté économique, s'opposant à une trop grande intervention de l'Etat. Selon eux, le mécanisme économique obéit à des lois rés...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006

Meilleures ventes en économie générale

Derniers docs en économie générale

Les politiques monétaires : objectifs, moyens et résultats
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2007
Will the nation-state survive globalization?
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2006
Le crédit-bail ou leasing
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   35 pages   |   publié en 2007
Les chocs asymétriques fragilisent-ils une union monétaire ?
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2007
Le commerce équitable : Une démarche en pleine mutation
Économie et Social   |  Économie générale  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2014
La perspective historique de l'intelligence économique
Économie et Social   |  Économie générale  |   Cours  |   fr  |   .pdf  |   8 pages   |   publié en 2014
L'impact du vieillissement démographique sur la consommation ?
Économie et Social   |  Économie générale  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2013
L'épargne des ménages en France
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2013