Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Décision, modèles de décision et évolution

A. Définition et typologie
1. Typologie selon les conséquences
2. Les décisions programmables ou non

B. Les modèles et leur évolution
1. Le modèle de la décision rationnelle
2. Simon et la remise en cause de la rationalité
3. Les nouvelles analyses en matière de prise de décision

II) Le pouvoir de décision et ses outils

A. Le pouvoir et ses évolutions dans l'entreprise
1. Le pouvoir dans l'entreprise
2. L'évolution du pouvoir dans l'entreprise et le comportement des dirigeants

B. Les systèmes d'aide à la décision
1. La prise en compte de l'environnement du décideur et les outils d'aide à la décision
2. Les outils d'aide à la décision
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc


Simon va critiquer le processus de décision et remettre en cause les étapes du processus.
Pour lui prendre une décision ce n'est pas systématiquement répondre à un problème donné, quelques fois le problème apparaît peu à peu, par ailleurs l'environnement peut être trop complexe pour être maîtrisé par un individu. En conséquence il propose de prendre pour point de départ l'homme et ses capacités limitées ; la solution optimale est donc hors de portée, le décideur doit rechercher une solution satisfaisante : on parle de « rationalité limitée ».

Pour Simon le processus décisionnel se divise en trois phases c'est ce qu'il appelle I.M.C. c'est-à-dire intelligence, modélisation, choix auquel on ajoute contrôle.
*Intelligence : Dans cette étape on pose le problème, c'est une phase d'analyse de la situation et de son environnement.
* Modélisation : C'est le moment de la conception des différentes options possibles, de définition de la stratégie, cela suppose que dans un premier temps on organise les informations puis que l'on mette en parallèle le problème et les objectifs c'est-à-dire que l'on confronte la situation actuelle de la situation recherchée, enfin que l'on compare les avantages et les inconvénients.
* Choix : L'évaluation et le choix se font en fonction des objectifs mais également des normes ou encore de l'intuition.

Cela permet à Simon de faire un distinguo entre la rationalité substantive et la rationalité procédurale.
La rationalité substantive s'appuie sur le raisonnement déductif et analytique, le modèle classique s'appuie sur ce type de rationalité et permet de régler des problèmes ou les risques liés à l'incertitude sont minimaux.
La rationalité procédurale pour sa part convient dans les cas de figure ou l'information est imparfaite et ou le décideur doit faire preuve d'ingéniosité, d'intuition, Simon pense à cet égard que les systèmes informatisés ou d'aide à la décision sont utiles dans ce cas de figure.
* Contrôle : Celui ci est nécessaire pour confirmer les objectifs attendus des différentes actions mais il peut aussi au contraire entraîner une remise en cause qui fait repartir le processus de prise de décision ()

Extraits

[...] Entre le chef et le travailleur se crée une relation d’estime. Kurt Lewin estime que le modèle démocratique est plus efficace mais exige une bonne entente entre dirigeants et salariés. Le modèle de Blake & Mouton : Ces auteurs croisent deux critères : Le niveau d’intérêt pour les personnes : c’est la considération au niveau des salariés. Le niveau d’intérêt pour la production : sa réalisation, sa dimension, sa qualité. A l’aide de ces deux critères, ils construisent une échelle numérotée de 1 à 9 et ils définissent cinq types de directions qui vont du manager attentif aux personnes et négligeant sur le travail à celui soucieux d’efficacité, de productivité et négligeant les problèmes humains. [...]


[...] Le pouvoir dans l’entreprise Définition Max Weber et la différence entre pouvoir et autorité : C’est le sociologue Max Weter qui a été un des premiers a définir les relations de pouvoir. - Pouvoir : on impose sa volonté ; pas de nécessité d’adhésion du subordonné mais possible utilisation de moyens coercitifs. - Autorité : aptitude à faire respecter volontairement ses ordres (existence d’une certaine légitimité). Selon Weber, il y a trois types d’autorités : Autorité charismatique avec l’existence d’un leader. Autorité traditionnelle avec une croyance en la vertu des traditions, légitimées par la coutume. Autorité rationnelle avec la validité des lois et le règlement de la légitimité des chefs. J.-P. [...]


[...] Elles entraînent entre eux des relations informelles. L’école des relations humaines : l’exercice du pouvoir passe ici par des relations informelles. Celles-ci sont nécessaires au fonctionnement de l’entreprise. Ces relations peuvent avoir lieu entre dirigeants, entre dirigeants et salariés ou entre salariés. L’école de Mintzberg : cet auteur distingue quatre éléments qui agissent sur le pouvoir : - les acteurs de l’organisation : actionnaires, dirigeants, salariés, syndicats. - l’intérêt de ses acteurs : ils ont des objectifs différents ce qui peut entraîner des conflits. [...]


[...] Aléatoire : dans ce cas de figure, le décideur connaît certaines possibilités en relation avec sa décision. Il peut leurs associer une probabilité. Il s’agit souvent d’un problème d’exploitation comme la gestion des stocks. De plus, il peut utiliser le calcul statistique. Incertain : le décideur connaît les différentes possibilités mais ne peut leurs associer de probabilité, ils manquent d’informations. Il sera obligé de faire appel à la théorie des jeux dont l’origine se situe dans les travaux de J. von Neumann & d’O. [...]


[...] * Contrôle : Celui ci est nécessaire pour confirmer les objectifs attendus des différentes actions mais il peut aussi au contraire entraîner une remise en cause qui fait repartir le processus de prise de décision. c. Les nouvelles analyses en matière de prise de décision Des recherches ont proposées d’intégrer dans le processus décisionnel une dimension psychologique en tenant compte par exemple de la manière dont les décideurs intègrent dans leur choix leurs expériences antérieures, leur passé, leurs croyances ou des caractères propres. Le langage intervient aussi sur la manière dont le décideur comprend la réalité. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
25/05/2012
Langue
français
Format
Word
Type
cours
Nombre de pages
12 pages
Niveau
grand public

Informations sur l'auteur Damien T. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit...
Ecole, université
Université...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Cours introductif au droit fiscal

«Ce cours de droit fiscal décrit l'ensemble des bases du système fiscal français, ceci dans une approche universitaire. Il s'inscrit dans une découverte de la fiscalité française telle qu'elle est vécue dans les entreprises françaises. Ce cours est un...»

Droit   |  Droit fiscal  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   32 pages   |   publié en 2007
Examen de la rentabilité et du risque des entreprises, analyse dynamique de la structure

«« L'entreprise non rentable détourne d'elle les détenteurs de capitaux, et, si elle n'est pas d'utilité publique, elle est vouée à disparaître ou, pour le moins, à changer de dirigeants. » C...»

Commerce   |  Finance  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   30 pages   |   publié en 2009
La Sociologie des entreprises

«La décision est essentielle pour le maintien en vie et le développement de toutes organisations.La décision est un préalable à toutes actions. La théorie de l'action se fonde sur une réflex...»

Économie et Social   |  Sociologie  |   Cours  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2011
L'entreprise

«« L'entreprise est une unité économique, juridiquement autonome, organisée pour produire et commercialiser des biens et services pour d'autres acteurs dans le but de réaliser des bénéfices. »...»

Commerce   |  Management organisation  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   24 pages   |   publié en 2009
Cours de Management sur la théorie des organisations

«Avec l'émergence des grandes entreprises à la fin du XIXème siècle, vont voir le jour les premiers efforts de rationalisation de l'organisation de la production. La gestion de ces ensembles devenait à la fois plus c...»

Commerce   |  Management organisation  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   34 pages   |   publié en 2011

Meilleures ventes en économie générale

Derniers docs en économie générale

Les politiques monétaires : objectifs, moyens et résultats
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2007
L'impact de la crise immobilière aux Etats-Unis sur la liquidité bancaire
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Le microcrédit : impact économique et social
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   16 pages   |   publié en 2009
Les déterminants de l'adoption des Enterprise Resource Planning (ERP)
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   101 pages   |   publié en 2009
Le commerce équitable : Une démarche en pleine mutation
Économie et Social   |  Économie générale  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2014
La perspective historique de l'intelligence économique
Économie et Social   |  Économie générale  |   Cours  |   fr  |   .pdf  |   8 pages   |   publié en 2014
L'impact du vieillissement démographique sur la consommation ?
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2013
L'épargne des ménages en France
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2013