Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) La notion d'entreprise en économie

A. Un lieu de production et de répartition de richesses
B. Le facteur travail
C. Le facteur capital et l'investissement
D. Productivité et combinaison des facteurs de production

II) Classification des entreprises selon la taile

III) La compétitivité des entreprises

A. La compétitivité prix
B. La compétitivité hors prix et la qualité
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

L'entreprise est une unité économique juridiquement autonome organisée pour produire des biens ou services pour le marché. La richesse créée par une entreprise est mesurable par sa valeur ajoutée c'est-à-dire sa production nette des consommations intermédiaires utilisées pour la fabrication. Ces richesses ainsi créées vont rémunérer l'ensemble des parties prenantes de l'entreprise. La valeur ajoutée est répartie entre :

- Le facteur travail sous forme de salaires ;
- L'Etat sous forme d'impôts et taxes ;
- Les banques sous forme d'intérêts ;
- Les actionnaires ou associés sous forme de dividendes ;
- L'entreprise elle-même sous forme de réserves (autofinancement) ()

Extraits

[...] Plus il augmente, moins l’on recoure au capital et donc à l’investissement. On peut l’expliquer de deux manières : - Si l’entreprise doit emprunter pour financer son investissement, une hausse du taux d’intérêt s’apparente à un renchérissement du financement qui la décourage donc à investir. - Il est également possible de voir le taux d’intérêt comme l’indicateur de rémunération ou de rendement des placements financiers. A ce titre, plus le taux d’intérêt est élevé, plus les agents vont privilégier des placements au détriment de l’investissement productif. [...]


[...] La recherche d’une plus forte compétitivité prix peut inciter les entreprises à croître et à se concentrer, ce qui, au final, permet à l’entreprise de se soustraire aux exigences de la compétitivité. La compétitivité hors prix et la qualité : Schumpeter a depuis longtemps démontré que la compétitivité ne se mesurait pas seulement aux prix. La qualité et l’innovation vont conférer à l’entreprise une forme de monopole. En se différenciant, l’impératif des prix est moindre. Au final, pour être performante et concilier les impératifs de compétitivité prix et de compétitivité hors prix, les entreprises vont chercher à optimiser le rapport satisfaction du consommateur / coût. [...]


[...] La pression de plus en plus forte de certains grands investisseurs (fonds de pension) sur les marchés de capitaux entraine parfois des exigences de rentabilité et de dividendes de plus en plus fortes. D’où parfois la suppression de filiales bénéficiaires mais insuffisamment rentables. L’entreprise est par ailleurs l’agent dont la finalité est de maximiser son profit. Cela entraine une exigence de productivité ainsi qu’en matière de compétitivité (compétitivité prix et compétitivité hors prix). Le facteur travail : Pour produire, l’entreprise s’appuie sur la main d’œuvre dont elle dispose. [...]


[...] Dans une économie de marché, la faillite des entreprises les moins performantes est dommageable en termes d’emploi mais nécessaire voir souhaitable. Cela permet de ne laisser sur le marché que les entreprises qui emploient efficacement leurs facteurs de production. C’est le moyen de faire baisser tendanciellement les coûts unitaires c'est-à-dire d’accroître la productivité. La baisse des prix qui peut en résulter procure un gain collectif susceptible de l’emporter sur les coûts supportés par les employés licenciés, les créanciers non remboursés, etc . [...]


[...] L’immense majorité des entreprises françaises sont de petites entreprises. Par contre, les grandes entreprises représentent la plus grande part des emplois, de la valeur ajoutée et de l’investissement. La grande taille peut conférer d’indéniables avantages à l’entreprise tels que les économies d’échelle, l’atteinte de la taille critique, les synergies, l’accès aux marchés financiers, etc . En revanche, elle est susceptible de générer des inerties et des rigidités liées aux contraintes d’organisation et de coordination d’un grand ensemble C’est pourquoi la petite taille peut parfois être choisie et conférer des atouts. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
10/11/2009
Langue
français
Format
Word
Type
cours
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
2 fois

Informations sur l'auteur Marouane E. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
management...
Ecole, université
Lycée...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Cours d'Economie d'entreprise (BTS Opticien Lunetier)

«1.1 L'entreprise : structure productivea) entreprise = unité de productionUne entreprise, pour organiser sa production doit combiner capital, travail et consommations intermédiaires pour assurer la production....»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   9 pages   |   publié en 2011
Gouvernance d'entreprise et système de gestion (Tunisie)

«La globalisation des échanges s'est intensifiée à la fin du vingtième siècle, elle a contribué à multiplier les externalités entre continents, nations et catégories hétérog&...»

Commerce   |  Management organisation  |   Mémoire  |   fr  |   .doc  |   223 pages   |   publié en 2009
Gouvernance d'entreprise et création de valeur dans les banques en Tunisie

«Le sujet de la corporate governance est, actuellement, l'un des débats les plus communiqués sur le niveau académique mais également celui des médias. Il a fait, également le sujet de plusieurs disciplines don...»

Commerce   |  Management organisation  |   Mémoire  |   fr  |   .doc  |   220 pages   |   publié en 2009
La gouvernance et la création de valeur

«Mémoire sur la gouvernance et la création de valeur dont la problématique est : Quels sont les indicateurs les plus appropriés pour mesurer la création de valeur ? Les nouveaux indicateurs apportent-ils une contribution nouvelle à la théorie de valor...»

Commerce   |  Finance  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   120 pages   |   publié en 2007
Gouvernance d'entreprise et Management des stakeholders (Tunisie)

«La conception traditionnelle de l'entreprise désigne les propriétaires comme étant les premiers concernés. Toutefois, au-delà des actionnaires, d'autres intérêts sont en émergence qu'il faut d&ea...»

Commerce   |  Management organisation  |   Mémoire  |   fr  |   .doc  |   204 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en économie générale

Derniers docs en économie générale

Etude du secteur automobile (méthode SCP)
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   15 pages   |   publié en 2005
Investissement et croissance
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2005
L'attractivité d'un espace régional : Quel tableau de bord pour l'Île-de-France ?
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   55 pages   |   publié en 2005
Le commerce équitable : Une démarche en pleine mutation
Économie et Social   |  Économie générale  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2014
Les salons de coiffure
Économie et Social   |  Économie générale  |   Analyse sectorielle  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2014
La perspective historique de l'intelligence économique
Économie et Social   |  Économie générale  |   Cours  |   fr  |   .pdf  |   8 pages   |   publié en 2014
L'impact du vieillissement démographique sur la consommation ?
Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2013