Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Les similitudes entre droit, morale et religion

A. Similitudes droit et morale
B. Similitudes droit et religion

II) Les spécificités du droit vis-à-vis de la morale et la religion

A. Spécificités du droit vis-à-vis de la morale
B. Spécificités du droit vis-à-vis de la religion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Le droit est un ensemble de règles de conduite socialement édictées qui s'imposent aux membres de la société. C'est l'instrument qui a permis d'instaurer et d'entretenir le lien social entre les individus. Depuis toujours, les relations entre les règles de droit, morales et religieuses sont très étroites. En effet, le droit a largement été influencé par la morale et la religion, si bien que des principes liés à ces deux dernières notions se retrouvent dans des règles juridiques. Cependant, s'il en a été ainsi pendant longtemps, il semble que cette période est révolue. Le droit, s'il continue à être le garant de la morale et de la religion, tend cependant à s'en affranchir dans certains domaines et diverge d'elles dans des domaines de plus en plus nombreux. Il convient alors de s'interroger sur les similitudes et les distinctions que ces trois notions présentent. Nous verrons dans une première partie que le droit s'est inspiré des règles morales et religieuses, puis dans une seconde partie, nous examinerons les spécificités de la règle de droit par rapport à la morale et la religion ()

Extraits

[...] Les spécificités du droit par rapport à la religion Il convient de préciser que de nombreuses différences du droit et de la morale se retrouvent aussi dans celles du droit et la religion. En effet, nous avons déjà pu évoquer le critère de finalité sociale du droit qui se voulait la paix entre les individus et l'établissement de règles destinées à régir la société. La religion en ce point diffère totalement : elle ne vise qu'au salut de l'âme de l'individu. [...]


[...] Par ailleurs, il existe de nombreux régimes politiques où la loi religieuse est la loi étatique (ou charia). Il n'y a alors aucune distinction entre règle de droit et religion dans la mesure où tous les principes religieux font force de loi et sont appliqués par le droit. En Egypte, par exemple, le système judiciaire reste essentiellement basé sur des principes islamiques tirés directement du Coran. C'est aussi le cas de l'Iran qui dans les années 1970 a connu un régime théocratique où la loi religieuse était la loi de l'Etat. [...]


[...] Nous allons maintenant exposer les différentes spécificités que présente le droit par rapport à la morale et à la religion. II)Les spécificités de la règle du droit vis à vis de la morale et de la religion Les spécificités du droit par rapport à la morale Tout d'abord, la règle de droit se distingue de la morale par rapport à sa finalité sociale dans le sens où le droit vise à organiser la société et les relations qui s'établissent entre les personnes, autrement dit la collectivité, alors que la morale tend à la perfection de la personne et à l'épanouissement de sa conscience et ceci en se préoccupant des devoirs de l'Homme face à lui-même, Dieu et la collectivité. [...]


[...] C'est l'établissement d'un lien entre les individus et les dieux. Pendant de nombreux siècles, la religion a eu une place prépondérante dans la société. Durant l'Antiquité, notamment en Grèce, les peuples s'adonnaient aux pratiques des oracles et des sacrifices afin de satisfaire leurs Dieux car ils considéraient que ces derniers avaient une influence directe sur leurs propres existences. Si par la suite, ces méthodes ont peu à peu disparu, il n'en reste pas moins que la religion avait une emprise directe sur le droit : à l'époque de la Mésopotamie, la justice avait recours à l'ordalie ou jugement de Dieu qui consistait à soumettre les plaidants à une épreuve dont l'issue déterminée par Dieu désignerait la personne bien fondée. [...]


[...] C'est ainsi que Rupert définit ceci comme un ''devoir moral qui monte à la vie sociale''. Par ailleurs, le droit subjectif, un des différents aspects du Droit, est le droit propre de chaque individu et se rapproche ainsi de la morale, qui se veut personnelle. Ces deux règles semblent ainsi chercher à influencer le comportement des individus en vue d'une régulation sociale. Nous avons donc vu que la morale et le droit se recoupaient en de nombreux domaines dans le sens où le droit s'inspire de la morale et que la morale est stimulatrice du droit. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
19/01/2010
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
4 fois

Informations sur l'auteur Mikael G. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Le droit, la morale et la religion

«Le droit est un ensemble de règles de conduite socialement édictées qui s'imposent aux membres de la société. C'est l'instrument qui a permis d'instaurer et d'entretenir le lien social entre les individus. Depuis to...»

Droit   |  Histoire du droit  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2010
Cours de Droit civil (1ère année de Licence)

«Les règles de bienséances, c'est l'honneur, la civilité... = c'est l'absence de loi étatique. Ce ne sont pas des règles de droit car elles ne sont pas sanctionnées comme les règles du Droit. Ce sont de...»

Droit   |  Droit civil  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   93 pages   |   publié en 2008
Droit privé : introduction au Droit civil

«Les sanctions de l'atteinte à des valeurs morales ne sont que psychologiques (remords de l'individu, réprobation de ses semblables).Les règles de droit sont sanctionnées par une éventuelle intervention d...»

Droit   |  Droit civil  |   Cours  |   fr  |   .pdf  |   127 pages   |   publié en 2011
Cours d'introduction générale au droit - les sources de droit et leurs corrélations

«Cours consacré aux bases du droit français....»

Droit   |  Droit civil  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   67 pages   |   publié en 2007
La capacité juridique de la femme en droit musulman malékite

«Etude de droit réalisée par un maître de conférence à l'Université de La Réunion abordant la capacité juridique de la femme dans le mariage sous deux aspects : dans la formation et les effets du mariage (I) et dans le cadre de sa dissolution (II). Do...»

Droit   |  Droit autres branches  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   36 pages   |   publié en 2006

Meilleures ventes en histoire du droit

Derniers docs en histoire du droit

Histoire des institutions depuis la Révolution
Droit   |  Histoire du droit  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   75 pages   |   publié en 2008
Les institutions politiques et sociales de l'Antiquité (Rome et Athènes)
Droit   |  Histoire du droit  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   113 pages   |   publié en 2008
Longnon, "Polyptyque de Saint-Germain-des-Prés", Extrait : commentaire
Droit   |  Histoire du droit  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2011
L'héritage public du jus commune
Droit   |  Histoire du droit  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   68 pages   |   publié en 2014
Les sanctions traditionnelles et l'ordre public colonial
Droit   |  Histoire du droit  |   Mémoire  |   fr  |   .pdf  |   40 pages   |   publié en 2013
Le châtiment des crimes indigènes et l'ordre public colonial
Droit   |  Histoire du droit  |   Mémoire  |   fr  |   .pdf  |   54 pages   |   publié en 2013
L'aspect philosophique de la notion du Droit
Droit   |  Histoire du droit  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2013
Les Parlements de l'Ancien Régime, un contre-pouvoir ?
Droit   |  Histoire du droit  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2013