Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Le jus naturalisme classique (Antiquité)

A. La naissance de l'ordre juridique dans le monde grec
1. Microcosmos
a) Le passage de la cité à la notion de légalité
b) Les lois écrites et les lois non-écrites
2. Platon et la loi
a) La nature et la loi
b) La finalité de la loi
3. La politeia d'Aristote
a) L'observation et le système
b) L'être sans l'idéal ?

B. La jurisprudence : le droit à Rome
1. La philosophie romaine
a) Les principes fondamentaux du droit
b) Le concept de loi
c) Le droit naturel
2. Cicéron et la pensée romaine classique
a) La science morale de la cité
b) Justice et raison

II) Le droit naturel dénaturé ou le retour de l'homme

A. Le droit révélé : du judaïsme au christianisme
1. Droit hébraïque et tradition vétérotestamentaire
2. Le christianisme des origines
a) Les évangiles
b) L'attitude paulienne
3. Les Pères de l'église et la culture classique
a) Le premier droit de l'église et la culture païenne
b) Droit naturel et justice dans la philosophie chrétienne

B. De Saint Augustin à l'augustinisme politique
1. Saint Augustin et "la fin de la culture antique" (H-I. Marrou)
a) Du Jus naturalisme au volontarisme
b) Les deux cités chez Saint Augustin
2. La pensée juridique du Haut Moyen-Âge (du Ve au IXe sicèlce)
a) Rome et les "Barbares"
b) Les conceptions juridiques de la théocratie royale
c) Le retour de la conception romaine de la loi
3. Le nouvel âge des droits savants : glossateurs et décrétistes
a) La glose, la loi et le droit
b) Les canonistes et le droit naturel

C. De la scolastique au thomisme
1. Le naturalisme scolastique
a) La survie de la raison
b) De Pierre Abélard à Saint Albert le Grand
2. Thomas d'Aquin
a) Le système thomiste
3. Les doctrines volontaristes des XIVe et XVe siècles
a) Guillaume d'Ockham
b) Marsile de Padoue

III) Les écoles modernes du Droit Naturel et la genèse du positivisme juridique

A. La pensée juridique au "Grand Siècle" : raison, morale et liberté
1. Une matrice commune et variantes à l'anglaise
a) L'abstraction : sujet et Etat absolus
b) Hobbes
c) Locke
2. Etat de nature et nature de l'Etat (l'école moderne)
a) Grotius
b) Pufendorf

B. Les Lumières : du droit naturel aux droits de nature
1. La nature et la raison des Lumières
a) Lumière, Lumières
b) Clarté et transparence
2. Rousseau, nature et liberté

C. L'ambigüité des transcriptions révolutionnaires
1. La loi comme fondement des droits
2. Consécration de l'homme, "sacre du citoyen" (P. Rosanvallon)
a) Liberté
b) Egalité
3. Les tensions entre droit naturel et loi positive
1. Interprétation légicentriste
2. Lecture jusnaturaliste
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Très longtemps, le droit a été lié à une dimension dogmatique et idéologique. Le dogme l'a souvent emporté sur la critique et le mythe l'a souvent emporté sur l'histoire. On peut résumer en disant que l'histoire de la pensée juridique a été marquée par la notion de tradition. On chercherait parmi les traditions à déterminer le vrai et le faux.

Cette distanciation nécessaire n'est peut-être pas la mieux adaptée. Il y a une autre manière, c'est de considérer historiquement ces systèmes explicatifs du droit. Emerge une première délimitation de la pensée juridique qui consiste à retracer l'histoire de la raison humaine qui s'efforce de construire la vie de l'homme en société. A ce titre, on dit que le droit est une science sociale.

Les Romains de l'Antiquité l'avait déjà perçu et exprimer par l'adage ubi sociétas, ibi jus (Là où il y a une société, il y a un droit) (...)

Extraits

[...] Ce sont des droits que l’homme possèderait dans l’état de nature. Quand ces droits naturels sont protégés par l’état, mis en quelque sorte sous la tutelle de l’état, ils deviennent des droits civils et politiques. Le système sera complet dès lors que l’on saura que l’Etat est né de la raison de tous et il incarne la volonté politique de tous. Cette volonté politique se traduit par la loi, une loi universelle qui s’impose à tous les citoyens qui sont par conséquent égaux devant la loi. [...]


[...] Les révolutionnaires ne définiront jamais comme s’élabore la volonté générale. Cela est à rattacher avec le caractère sacré de la déclaration. Cela conduit à une mystique de la loi, sorte de communion civique qui est le grand mystère démocratique. On a retenu l’expression d’un des membres, Isnard, mon dieu c’est la loi, je n’en aie pas d’autres Le problème de fond, c’est comment faire vivre ensemble un individu et un état qui par la loi est conçu également de manière absolue. [...]


[...] Le légal peut différer du juste. B. Le concept de loi On retrouve l’influence grecque, même si à propos de la loi, le Digeste n’évoque que la loi positive. Un juriste, cité au Digeste, Gaius, distingue la loi des autres sources du droit. Un autre auteur, Modestin, affirme qu’il y a dans la loi une sorte d’essence, une virtus. Cette virtus consiste à commander, interdire, permettre, et punir On a des définitions plus techniques que philosophiques, mais on n’a pas une, mais des définitions de la loi. [...]


[...] Mais, il est aussi d’accord avec la conception naturaliste du droit naturel. Enfin, il admet l’idée d’un droit naturel rationnel. On retrouve donc dans ce décret, les trois versions du droit naturel : volontariste, naturaliste et rationnel. Or, si en l’homme, il y a la raison, l’instinct et la connaissance de la volonté de Dieu, cela signifie que l’homme est capable par son esprit de distinguer ce qui est bien et ce qui est mal, il peut donc faire le bien et éviter son contraire (c’est-à-dire le mal). [...]


[...] À s’en tenir à cette définition, le droit naturel c’est la nécessité biologique. Au fond, le droit naturel c’est l’instinct qui est commun à tous les animaux, être humain inclus. Il n’y a pas de référence au plan moral et éthique. C’est une dimension effacée, ce qui à la lecture d’Ulpien justifie la loi du plus fort. On se rend compte à travers ce fragment que la science du droit romaine, la jurisprudence n’est pas une doctrine qui est portée à l’abstraction. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
21/07/2009
Langue
français
Format
pdf
Type
dissertation
Nombre de pages
47 pages
Niveau
grand public
Consulté
5 fois

Informations sur l'auteur Sarah S. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit...
Ecole, université
université...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
La Révolution française et la consécration de l'Etat de droit en France

«Cours d'histoire du droit traitant de la Révolution française et de la consécration de l'Etat de droit....»

Droit   |  Droit autres branches  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   18 pages   |   publié en 2007
Les états historiques du droit naturel

«Très longtemps, le droit a été lié à une dimension dogmatique et idéologique. Le dogme l'a souvent emporté sur la critique et le mythe l'a souvent emporté sur l'histoire. On peut résumer ...»

Droit   |  Histoire du droit  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   47 pages   |   publié en 2009
Les racines du Droit civil

«[...] II/ Les relations pratiquesLe législateur édite les lois. Le juge est le serviteur des lois. La fonction essentielle des juges est de trancher les litiges qui leurs sont soumises conformément aux règles d...»

Droit   |  Droit civil  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   16 pages   |   publié en 2009
Du droit de l'Etat à l'état de droit

«La hiérarchie des normes est possible grâce à l'Etat de droit. Car chaque autorité publique doit répondre aux règles juridiques qui s'imposent à elle. Ceci doit éviter l'arbitraire. Mais il faut ...»

Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages   |   publié en 2008
CAVEJ L3 Droit international public

«Définition : « ensemble des règles de droit régissant les relations entre les sujets de la société internationale que sont les États, les organisations internationales et exceptionnellement les individu...»

Droit   |  Droit autres branches  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   299 pages   |   publié en 2011

Meilleures ventes en histoire du droit

Derniers docs en histoire du droit

Les institutions politiques et sociales de l'Antiquité (Rome et Athènes)
Droit   |  Histoire du droit  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   113 pages   |   publié en 2008
Longnon, "Polyptyque de Saint-Germain-des-Prés", Extrait : commentaire
Droit   |  Histoire du droit  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2011
L'héritage public du jus commune
Droit   |  Histoire du droit  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   68 pages   |   publié en 2014
Les sanctions traditionnelles et l'ordre public colonial
Droit   |  Histoire du droit  |   Mémoire  |   fr  |   .pdf  |   40 pages   |   publié en 2013
Le châtiment des crimes indigènes et l'ordre public colonial
Droit   |  Histoire du droit  |   Mémoire  |   fr  |   .pdf  |   54 pages   |   publié en 2013
L'aspect philosophique de la notion du Droit
Droit   |  Histoire du droit  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2013
Les Parlements de l'Ancien Régime, un contre-pouvoir ?
Droit   |  Histoire du droit  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2013