Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

A. L'objet, l'intérêt, les caractéristiques de la procédure pénale ; ses rapports avec les autres disciplines
1. Objet, intérêt et caractéristiques de la procédure pénale
2. Les rapports de la procédure pénale avec les autres disciplines
B. Les sources et les principaux principes directeurs de la procédure pénale
1. Sources
2. Les principes directeurs

Première partie : les juridictions pénales et le système pénal des preuves

I) L'organisation judiciaire pénale

A. Les diverses juridictions répressives
1. Les juridictions de droit commun
a) Les juridictions d'instruction
b) Les juridictions de jugement
2. Les juridictions d'exception
a) Les juridictions pour mineurs
b) Les juridictions militaires
c) Les juridictions politiques
B. Les règles régissant la compétence (interne) des juridictions répressives
1. Le caractère d'ordre public des règles de compétence et les trois ordres de compétence
a) Les conséquences du caractère d'ordre public des règles de compétence
b) Les trois ordres de compétence : matérielle, territoriale, personnelle
2. Les modifications des ordres de compétence
a) Modification de la compétence d'attribution ou rationae materia
b) Modification des règles de compétence territoriale

II) Le système de la preuve pénale

A. La charge de la preuve
1. Le principe : la charge de la preuve pèse sur l'accusation
a) La preuve de l'élément légal
b) La preuve de l'élément matériel et moral
2. Les exceptions au principe régissant la charge de la preuve
a) Les présomptions de réalisation de certains éléments constitutifs et les présomptions de culpabilité
b) Le rôle du juge et des parties dans l'administration de la preuve
B. Les procédés de preuve
1. Le principe de la liberté de la preuve
a) Le fondement de la liberté de la preuve
b) Les principales preuves pénales
2. Les exceptions au principe de liberté de la preuve
a) Les procédés de preuve interdits
b) Les procédés de preuves réglementées
C. La force probante des éléments de preuve
1. Le principe de l'intime conviction
a) Fondement et justification du principe
b) Le sens et les conséquences du principe
2. Les exceptions de la valeur des preuves
a) Exceptions
b) Atténuations

Deuxième partie : les actions en justice nées de l'infraction

I) L'action publique

A. Le ministère public
1. La composition et l'organisation du ministère public
a) Composition
b) L'organisation du ministère public
2. Les caractères du ministère public
a) La subordination hiérarchique
B. Les autres caractères du ministère public
a) L'indivisibilité et l'indépendance
b) L'irrécusabilité et l'irresponsabilité
B. La mise en mouvement l'action publique
1. La mise en mouvement de l'action publique par le parquet
a) L'information du procureur de la république de la commission d'une infraction
b) Les décisions que peuvent prendre le parquet
2. La mise en mouvement de l'action publique par la partie lésée
a) Le droit d'option de la partie lésée
b) Les modalités d'exercice de l'option pour la voie pénale
C. Les causes d'extinction de l'action publique
1. Les causes d'extinction propres à certaines infractions
a) Cas exceptionnels où l'action publique peut s'éteindre par un retrait de la plainte de la victime
b) La transaction
2. Les causes d'extinction de l'action publique commune à tout infraction
a) Pour des raisons de fond
b) Pour des raisons de forme

II) L'action civile (Art 2 CPP)

A. Les conditions de constitution de partie civile devant la juridiction répressive
1. Les conditions générales communes aux personnes physiques et aux personnes morales
a) Les conditions relatives à la capacité
b) Les autres conditions
2. Les conditions propres à la constitution de partie civile des personnes physiques
a) La personne physique demandeur à l'action civile est la victime
b) La personne physique demandeur à l'action civile est une personne autre que la victime
3. Les conditions de constitution de partie civile propres aux personnes morales
a) Les dérogations
B. La demande de réparation des personnes s'étant constituées partie civile devant la juridiction répressive
1. Les cas particuliers dans lesquels la victime qui s'est constituée ne demande pas réparation ou dans lesquels la juridiction répressive ne peut pas lui accorder réparation
a) La victime ne demande pas réparation
b) La juridiction répressive ne peut pas accorder réparation à la victime qui s'est constituée
2. Les personnes « concernées » par la demande de réparation de la partie civile
a) Le délinquant et ses héritiers
b) Les garants du délinquant
3. Le jugement de la personne poursuivie est admise
a) La responsabilité pénale de la personne poursuivie est admise
b) La responsabilité pénale n'est pas admise

Troisième partie : les phases du procès pénal

I) Les phases policières

A. L'organisation de la police judiciaire, les détenteurs de pouvoirs de police judiciaire et les attributions générales de cette police
1. L'organisation
a) Distinction police judiciaire et administrative
b) Les organes de la police judiciaire
c) La surveillance, le contrôle et la responsabilité de la PJ
2. Les détenteurs des pouvoirs de PJ et les attributions générales de cette police
a) Les membres de la PJ
b) Les autorités n'appartenant pas à la PJ mais ayant des pouvoirs de PJ
3. Les attributions générales de la PJ
a) Avant tout informations ou instructions
b) Au cours des instructions
B. Les contrôles et vérifications d'identité
1. Le contrôle d'identité
a) Les cas de contrôle d'identité de l'article 78-2
b) L'établissement de son identité par la personne contrôlée
2. Les vérifications d'identité
a) Le mécanisme général
b) Les garanties de la liberté individuelle
c) Les formalités de la vérification et ses suites
2. Les enquêtes de la PJ
1. L'enquête sur infraction flagrante (articles 53 à 74 du CPP)
a) Le domaine et la durée de l'enquête de flagrance
b) Les acteurs de l'enquête de flagrance
c) Les actes ou opération de flagrance
2. L'enquête préliminaire
3. A l'issue des enquêtes

II) La phase de l'instruction

A. L'instruction par le juge d'instruction
1. La saisine du juge d'instruction (JI)
a) Les procédés de saisine du JI
b) L'étendue de la saisine du JI
2. Les divers actes du JI
a) Les actes d'informations
b) Les mandats
c) Les ordonnances du JI
3. La condition des parties pendant l'instruction
a) Les deux catégories de parties à l'instruction
b) Le statut du témoin assisté
c) Le statut de la personne mise en examen
4. La clôture de l'instruction
B. Le contrôle de l'instruction par la chambre d'instruction
1. Le contrôle résultant des pouvoirs propres du président
a) Les articles 219 à 223
b) Le pouvoir de filtrage des appels des parties privées
2. Le contrôle résultant des attributions de la chambre d'instruction
a) La saisine de la chambre d'instruction
b) La procédure devant la chambre de l'instruction
c) Les pouvoirs de la chambre de l'instruction
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dans une société démocratique, l'auteur d'une infraction pénale ne peut être puni qu'après avoir été jugé et condamné par les juridictions instituées par cet effet. Entre l'infraction et la peine se situe nécessairement un procès. Ce procès pénal doit être largement entendu, car dans un premier temps, la procédure pénale tente à rechercher les preuves, et en dernier lieu elle tente au jugement du délinquant. Elle a donc pour objet la réglementation du procès pénale, dans sa phase dite longue, la procédure pénale comporte trois étapes, l'étape des enquêtes (appartient à la police judiciaire), la phase de l'instruction (menée par le juge d'instruction qui est une juridiction) et la phase de jugement (en principe collégiale ) (...)

Extraits

[...] Le tribunal peut relaxer mais aussi prendre toutes les mesures de rééducation sous surveillance et prendre une peine véritable qui doit être réduite de moitié par rapport à celle des majeurs. Ces décisions sont susceptibles dʼappel ainsi que celles du juge des enfants. C - La Cour dʼassises des mineurs. Elle juge les mineurs de 16 à 18 ans. Elle est composée dʼun Président, de deux assesseurs et de 9 jurés. (issus de la liste normale des jurés). Elle a compétence pour juger les crimes commis par de mineurs de 16 à 18 ans. Les peines encourues doivent être divisées par deux par rapport à celles des majeurs. [...]


[...] Critère finaliste : Exemple : la police fait une ronde la nuit. En principe cʼest une action de la police administrative, mais si elle le fait dans un quartier déterminé car il y a un trafic de stupéfiants cʼest la police judiciaire. Intérêts de la distinction : La police administrative est sous le contrôle de lʼautorité administrative alors que la police judiciaire est sous lʼautorité judiciaire. Les pouvoirs ne sont pas les mêmes. Il y a une distinction quant à la responsabilité, en principe les fautes commises par la police administrative sont du ressort du tribunal administratif et les fautes commises dans le cadre dʼune action de la police judiciaire sont du ressort du tribunal judiciaire. [...]


[...] Chapitre 1 : La charge de la preuve. Elle est régie par un principe qui trouve sa cause dans le principe de la présomption dʼinnocence. Toute personne accusée dʼune infraction étant présumée innocente tant quʼelle nʼest pas jugée coupable, la charge de la preuve de sa culpabilité pèse sur lʼaccusation, mais ce principe souffre des exceptions. Section 1 : Le principe : la charge de la preuve pèse sur lʼaccusation. Lʼaccusation doit rapporter la preuve de la réalisation des éléments constitutifs de lʼinfraction. [...]


[...] La partie civile est partie à lʼinstruction, elle a donc droit à un avocat lors de son audition, mais elle peut y renoncer. Au cas dʼaudition par la partie civile par le JI, le JI doit convoquer à fin dʼaudition jours à lʼavance et il doit mettre le dossier dʼinstruction à disposition de lʼavocat 4 jours avant (article 114 du CPP). Le terme interrogatoire est réservé à la personne mise en examen, cet interrogatoire est soumis aux formalités de lʼarticle 114. [...]


[...] Elle peut annuler ou non lʼacte objet dʼune requête en nullité. Elle peut confirmer ou infirmer la décision prise par le JI dans une ordonnance. Il est a ajouté, que lorsque la chambre de lʼinstruction prononce lʼannulation de tout ou partie de la procédure elle a un pouvoir particulier, elle peut évoquer lʼaffaire, cʼest-à-dire quʼelle va dessaisir le JI et cʼest elle qui va procéder à lʼinstruction. Devant les juridictions de jugement, lʼaudience commence toujours par un interrogatoire à la barre. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
03/06/2009
Langue
français
Format
pdf
Type
dissertation
Nombre de pages
61 pages
Niveau
grand public
Consulté
6 fois

Informations sur l'auteur Hélène M. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Ecole, université
NANTERRE -...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
La procédure pénale en droit

«Cours de droit portant sur la procédure pénale. C'est une discipline particulière qui n'a pas beaucoup les faveurs des juristes. Elle est nécessaire à la compréhension du droit pénal et à l'application du droit pénal. Elle peut donc être qualifiée...»

Droit   |  Procédure pénale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   63 pages   |   publié en 2007
Cours de procédure pénale

«Les grands traits de notre procédure pénale ont été fixés par le code d'instruction criminelle de 1808. Cet ancêtre de notre code de procédure pénale est né des discussions au Conseil d'Etat largement dominées par les idées de Napoléon. Ce dernier,...»

Droit   |  Procédure pénale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   62 pages   |   publié en 2007
Fiches de procédure pénale

«Fiches synthétiques de procédure pénale à jour des dernières réformes. Qu'est-ce qu'un juge d'instruction ? Qu'est-ce qu'une saisie ? Qu'est-ce qu'une perquisition ? Étude de l'enquête, des organes et de toute la procédure pénale. ...»

Droit   |  Procédure pénale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   29 pages   |   publié en 2007
Droit pénal général : infractions, responsabilité et sanction

«- L'infraction est un fait sanctionné par la loi pénale et qui créait un trouble sociétal. La réparation de ce trouble alimente le droit pénal.Le droit pénal peut être divisé en plusieurs branches :- le droit pénal spécial : é...»

Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   31 pages   |   publié en 2007
Droit pénal général : infraction, incrimination, complicité, culpabilité, ...

«Cours de droit pénal général de deuxième année de licence....»

Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   48 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en droit pénal

Derniers docs en droit pénal

Cours de droit pénal général
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   131 pages   |   publié en 2007
Le profilage criminel dans les enquêtes judiciaires
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   70 pages   |   publié en 2007
Le principe de droit « Non bis in idem », Cour de cassation 17 mars 1999
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2007
Les infractions intentionnelles
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2007
Introduction de droit pénal : la légalité criminelle, la procédure pénale, les actions en justice, ...
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
La contestation de l'existence des génocides
Droit   |  Droit pénal  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2014
La responsabilité pénale du chef de l'Etat
Droit   |  Droit pénal  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
La prostitution en France
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2013
La dépénalisation du cannabis en France
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2013