Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) Le défaut de discernement cause d'irresponsabilité pénale

A. Le défaut de discernement résultant d'un trouble mental
B. Le défaut de discernement résultant du jeune âge

II) L'altération du discernement, cause d'atténuation de la répression pénale

A. L'influence décroissante de l'altération du discernement sur le choix de la peine
B. L'influence croissante de l'altération du discernement sur l'exécution de la peine
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

La doctrine enseigne habituellement que l'existence d'une infraction objectivement punissable et la constatation de la culpabilité du délinquant ne suffisent pas à entraîner la responsabilité pénale de l'agent. Il faut encore que cet agent soit « imputable », autrement dit « qu'il possède l'aptitude à répondre pénalement des conséquences de son comportement délictueux »

Extraits

[...] Mais le discernement participe également d’une notion autre que celle d’imputabilité : la capacité pénale. Tandis que l’imputabilité est un concept juridique qui traduit la recherche de la sanction méritée par le délinquant au jour où il a commis l’infraction, la capacité pénale est un concept criminologique qui résume l’aptitude d’un délinquant à bénéficier de la sanction après son jugement. La notion de capacité pénale est ainsi irriguée par la question de l’avenir du délinquant et par les impératifs de sa resocialisation. [...]


[...] Ainsi, son absence s’analyse en une cause d’irresponsabilité pénale. La doctrine n’est pas unanime quant aux mécanismes permettant d’aboutir à un tel résultat. Pour certains, le défaut de discernement ne fait pas obstacle à la constitution de l’infraction, mais intervient après coup, pour dégager son auteur de sa responsabilité. Pour d’autres, le discernement est une composante essentielle de l’élément moral de toute infraction (en ce sens, P. Conte et P. Maistre du Chambon). Ainsi, selon cette conception, le défaut de discernement empêche que l’infraction soit constituée. [...]


[...] Dans ces cas précis, l’auteur de l’infraction ne bénéficierait d’aucune atténuation de peine, bien que son discernement ait été altéré au moment de la commission de l’infraction. L’aggravation prévue par le législateur est cependant circonscrite à certaines infractions et ne vaut que pour des produits déterminés. L’altération du discernement au moment de la commission de l’infraction reste, de manière générale, et conformément à la volonté des rédacteurs du nouveau code pénal, une cause d’atténuation de la rigueur de la répression pénale. [...]


[...] Garraud, Précis de droit criminel). Ainsi définie, la notion de discernement ne doit pas être confondue avec celle de culpabilité : la culpabilité peut être caractérisée chez un individu dépourvu de discernement. Par exemple, le malade mental qui accomplit un homicide n’agit pas nécessairement dans tous les cas avec une totale inconscience ; il arrive souvent que non seulement il ait connaissance de l’interdiction pénale, mais aussi qu’il soit animé de l’intention de tuer. Simplement, privé d’une intelligence normalement constituée, il ne perçoit pas clairement la portée de son acte, et c’est la raison pour laquelle cet acte ne lui est, dans notre droit, pas imputable. [...]


[...] Seule la preuve de l’absence de discernement diffère selon que l’on a affaire à un prévenu atteint d’un trouble mental ou à un prévenu mineur. En effet, toute personne est présumée discernante, sauf si elle établit son trouble mental au moment des faits ; si elle est mineure, la preuve de l’absence de discernement sera tellement aisée chez un petit enfant que l’on peut considérer la présomption comme inverse, et comme se renversant au fur et à mesure qu’elle grandit, sans qu’un âge puisse être fixé (J. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
28/07/2008
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
15 pages
Niveau
grand public
Consulté
8 fois

Informations sur l'auteur Delphine D. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit...
Ecole, université
fac de droit
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Dissertation et étude de dossier : les meilleures techniques

«Le langage, c'est la forme la plus évoluée d'expression connue à ce jour. C'est par elle que l'homme, seul être vivant qui en est doté, traduit ses émotions, ses idées, ses opinions, ses pensées ...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   76 pages  |   publié en 2009
"Nul n'est censé ignorer la loi" (dissertation de droit pénal)

«Il convient donc de déterminer la force du principe "nul n'est censé ignorer la loi" ainsi que de son exception légale (I), pour ensuite étudier les conséquences de l'exception à ce principe devant le juge p&...»

Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   7 pages  |   publié en 2008
Dissertation sur l'huissier de justice

«L'huissier de justice, en plus d'être un officier ministériel, est un auxiliaire de justice qui se voit confier par la loi des missions indispensables à la garantie des droits de chaque individu.Il est donc soumis à d...»

Droit   |  Droit autres branches  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   7 pages  |   publié en 2010
Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ?

«Correction possible du sujet de dissertation suivant : "Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ?". Cette correction est extrêmement complète et permettra aux étudiants d'avoir un outil très précieux lors de leur devoir maison. De plus ...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   25 pages  |   publié en 2006
Cours de droit civil des obligations : droit de la responsabilité civile

«De façon générale, la responsabilité correspond à l'obligation de répondre de ses actes devant une autorité, c'est-à-dire d'en assumer les conséquences. On rattache souvent la responsabilité à l'idée de liberté.Si on s'interroge d'u...»

Droit   |  Droit des obligations  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   73 pages  |   publié en 2007

Meilleures ventes en droit pénal

Derniers docs en droit pénal

Cours de droit pénal général
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   131 pages  |   publié en 2007
Fiches de cours de droit pénal général
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   24 pages  |   publié en 2007
L'empoisonnement
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2009
La procédure pénale : acteurs, autorité, préparation du procès, etc.
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   121 pages  |   publié en 2010
Les critiques du positivisme
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2011
La contestation de l'existence des génocides
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2014
La responsabilité pénale du chef de l'Etat
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
La prostitution en France
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2013
La dépénalisation du cannabis en France
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2013