Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

A. Des enfants victimes de carences éducatives
B. Enfants coupables aux yeux d'une justice à tendance répressive

II) La remise en cause du paradoxe : la nécessité de trouver des réponses adaptées au phénomène de la délinquance juvénile

A. Une solution en aval : des réponses plus adaptées du droit pénal à la délinquance juvénile
B. Une solution en amont : La psychanalyse et le traitement de la délinquance juvénile

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Le livre Pourquoi l'amour ne suffit pas, a été écrit par Claude Halmos et publié par les éditions Nil en novembre 2006. Dans cet essai, elle s'intéresse à ce qu'elle nomme « la construction l'enfant ». Elle procède à une analyse des relations parents/enfants enfants/justice. Grâce à cet ouvrage de vulgarisation, Claude Halmos espère sensibiliser les parents quant à leur rôle déterminant dans l'éducation de leurs enfants. Pour elle, l'augmentation de la délinquance est à mettre en parallèle avec ces carences éducatives. Elle critique le droit pénal des mineurs qui ne semble pas prendre en considération cette analyse est s'arrêter par conséquent à la répression ()

Extraits

[...] Néanmoins, le système du Code pénal de 1810 a été unanimement dénoncé comme à la fois trop limité et trop absolu en ce sens qu’une personne était coupable ou non-coupable sans demi-mesure. Un travail important de réflexion a donc été mené faisant progressivement rupture avec l’idée selon laquelle dès lors qu’une infraction était matériellement commise, la responsabilité de l’auteur était engagée. Dès lors le droit positif a consacré l’irresponsabilité pénale en cas d’obstacles légaux consistant soit en un fait justificatif spécifié par la loi faisant disparaître le caractère illicite de l’acte prohibé autrement dit des causes objectives d’irresponsabilité, soit une cause de non- imputabilité faisant disparaître l’élément psychologique de l’infraction telle que les troubles psychiques ou neuropsychiques ayant aboli le discernement c'est-à-dire des causes subjectives d’irresponsabilité. [...]


[...] Elle est considérée comme respectée dès lors que le condamné a rencontré un médecin et, le cas échéant, engagé le suivi estimé nécessaire par le praticien. Ainsi, le principal dispositif a été mis en place par la loi du 17 juin 1998 qui part du principe selon lequel le délinquant sexuel est souvent un malade qui s’ignore, ce qui suggère de lui proposer fermement un traitement auquel il n’aurait pas pensé spontanément. Dès lors a été institué le suivi socio-judiciaire qui peut comprendre une injonction de soins avec l’intervention d’un médecin coordinateur qui fera le lien entre le magistrat et le médecin traitant du délinquant. [...]


[...] Elle refond le moi, bien que, le plus souvent, elle le fasse tomber du coté où il penchait déjà, et le moi nouveau qu’elle lui substitue a pour essence d’être insociable. Voilà pourquoi nos principes défendent de punir le fou. Toute folie est une extravagance qui nous isole d’autant plus qu’elle est fixée, consolidée et chronique». Cet ouvrage s’inscrivait ainsi dans la conception de l’article 64 du Code pénal de 1810 selon lequel Il n’y a crime ni délit, lorsque le prévenu était en état de démence au temps de l’action considérant ainsi l’irresponsabilité pénale des criminels et délinquants malades mentaux. [...]


[...] Il convient également de préciser, que le trouble mental s’agissant d’une cause subjective d’irresponsabilité, opère in personam c'est-à-dire qu’elle supprime uniquement la responsabilité de l’agent, les coauteurs et complices demeurant responsables d’où la nécessité d’un jugement. Néanmoins, ce besoin légitime à se voir reconnaître leur statut ne doit pas conduire à faire comparaître l’irresponsable pénal devant une juridiction afin de voir prononcer une pseudo-culpabilité, à savoir la reconnaissance de l’infraction puis la déclaration de non-sanction ce qui ne serait pas satisfaisant pour les victimes confrontées à des auteurs dans l’incapacité de s’exprimer sur leurs actes ou leurs responsabilités. [...]


[...] Néanmoins, faut-il penser la responsabilité comme étant une et indivisible ou comme admettant plusieurs degrés ? Finalement si en vertu du principe de la responsabilité pénale de l’auteur principal et du principe de légalité, il est nécessaire d’incriminer tout irresponsable cette imputabilité n’est pas effective dans la transformation de la situation de fait en une situation juridique, les juges retenant en effet une atténuation voire une abolition de la responsabilité pénale selon le degré de discernement afin de limiter une sur pénalisation inutile en vue de soins plus adaptés, digne de notre démocratie (II). [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
19/03/2008
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
10 pages
Niveau
grand public
Consulté
1 fois

Informations sur l'auteur Jerome H. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Ecole, université
Nantes...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  

Meilleures ventes en droit pénal

Derniers docs en droit pénal

Cours de droit pénal général
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   131 pages   |   publié en 2007
Le profilage criminel dans les enquêtes judiciaires
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   70 pages   |   publié en 2007
Introduction de droit pénal : la légalité criminelle, la procédure pénale, les actions en justice, ...
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
Fiches de cours de droit pénal général
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   24 pages   |   publié en 2007
Equilibre entre les droits des victimes et les droits de la défense
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2008
La contestation de l'existence des génocides
Droit   |  Droit pénal  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2014
La responsabilité pénale du chef de l'Etat
Droit   |  Droit pénal  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
La prostitution en France
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2013
La dépénalisation du cannabis en France
Droit   |  Droit pénal  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2013