Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Impression générale

I) 1er élément, l'organisation des séances
II) 2ème élément, la plaidoirie des avocats
III) 3ème élément, la dimension humaine

Bilan
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Impression générale :

Je n'avais jamais franchi la porte d'une quelconque instance de justice, jamais assisté à aucun procès, ni même eu le récit rapporté d'un quelconque proche qui aurait eu à le faire.
Les trois séances qui m'ont été donné de voir au Conseil des Prud'Hommes, ont été saisissantes d'enseignement.
La terminologie et l'épistémologie que j'emploierai pour établir cette synthèse, pourront parfois s'éloigner du vocabulaire usuel employé par les hommes de loi. Néanmoins, puisse cette courte note être le reflet que cette 1/2 journée n'a pas été vaine de sens pour moi, qui souhaite cerner les enjeux de ma future profession et en anticiper activement son devenir.

1er élément, l'organisation des séances :

J'ai tout d'abord été stupéfaite du rythme de celles-ci. Rapide, organisé, structuré.
Le président menait chaque affaire avec une cadence dynamique, balistique et pour ainsi dire pratiquement chronométrée. Les avocats de chaque parti disposant ainsi d'un temps équitable pour énoncer leurs demandes et mener à bien leur argumentaire.
Sauf erreur de ma part, chaque séance possède donc une colonne vertébrale à peu près comparable quelque soit le poids des griefs énoncés.

J'ai été très intéressée par le principe de « non confrontation » entre les deux partis. La parole de chaque individu présent à la barre étant, par le fait, dirigé ou redirigé exclusivement vers les jurés. Après échange, l'explication du principe de respect de la dimension humaine que vous m'avez fournie, est venue nourrir cette interrogation. Je reviendrai sur cette dimension humaine dans un prochain paragraphe.

Au demeurant, j'ai été étonné que dans aucune des audiences, il n'y ait eu la présence physique d'un représentant de l'entreprise. Pas l'ombre d'un Directeur Général, ni même celle d'un DRH. La continuité du travail et le coût indirect de l'une ou l'autre figure, sont les deux raisons principales que vous m'avez données pour justifier leur absence (...)

Extraits

[...] Si la structure d’une séance semble inéluctable, le contenu de celle‐ci ne semble pas vraiment l’être. Chaque avocat, selon l’affaire, selon les enjeux, les jurés, le président, le client, déploie une tactique d’argumentaire qui lui est propre : parfois des monologues monocordes, tantôt appuyés sur des faits factuels, tantôt penchés sur le droit du travail et la jurisprudence, souvent traversé d’humour habilement bien placée ; le balais des échanges a été riche de préceptes ! D’ailleurs, j’ai été captivée par la capacité des avocats à retourner une situation, à un argument près, à une phrase prête et parfois à un mot prêt. [...]


[...] J’ai été très intéressé par le principe de non confrontation entre les deux partis. La parole de chaque individu présent à la barre étant, par le fait, dirigé ou redirigé exclusivement vers les jurés. Après échange, l’explication du principe de respect de la dimension humaine que vous m’avez fournie, est venue nourrir cette interrogation. Je reviendrai sur cette dimension humaine dans un prochain paragraphe. Au demeurant, j’ai été étonné que dans aucune des audiences, il n’y ait eu la présence physique d’un représentant de l’entreprise. [...]


[...] La justice des hommes est fonction d’une série d’aléas dérisoires au regard de l’enjeu : le talent d’un avocat ou d’un procureur, l’état de l’opinion publique, le caractère du président, la présence au sein du jury d’une personnalité affirmé, la bonne ou mauvais impression que l’accusé fait à l’audience . Chose remarquable et trop peu remarquée, des vies peuvent basculer en un instant. Devant les conseils de prud’hommes, se présente souvent des êtres humains brisés qui ont perdu leur statut social, leur salaire, leurs relations de travail, leur famille et parfois même leur dignité. De ce fait, je m’interroge encore à l’heure où je rédige cette note, de la place de l’être humain au sein d’une affaire, quelque soit les faits reprochés. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
23/08/2011
Langue
français
Format
pdf
Type
fiche
Nombre de pages
2 pages
Niveau
grand public
Consulté
1 fois

Informations sur l'auteur Vanessa G. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Leduc Edouard, Anatole France avant l'oubli

«Résumé de l'Ebook:...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Ebooks  |   fr  |   .pdf  |   310 pages   |   publié en 2007
L'action administrative et son contrôle juridictionnel

«Il s'agit de d'assurer le maintien et de prendre en charge l'ordre social : deux modes de réalisation de ces finalités s'expriment à travers la police administrative et le service public.La police administrative vise ...»

Droit   |  Droit administratif  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   151 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en droit du travail

Derniers docs en droit du travail

Travailler le dimanche : analyse, enjeux et perspectives du travail dominical en France
Droit   |  Droit du travail  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2011
Le principe de faveur en Droit social
Droit   |  Droit du travail  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2011
Cours complet droit du travail
Droit   |  Droit du travail  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   88 pages   |   publié en 2005
La réglementation du travail des enfants en R.D. Congo
Droit   |  Droit du travail  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   48 pages   |   publié en 2007