Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Deux théories distinctes

A. La souveraineté populaire
B. La souveraineté nationale

II) La mise en pratique de ces théories

A. La difficulté de les mettre en application
B. La souveraineté française, un mélange entre ces deux conceptions

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Le titre 1er de la Constitution de 1958 porte sur la souveraineté et pose les principes de la souveraineté française. La souveraineté est la capacité pour un Etat de décider pour lui-même et par lui-même. L'Etat prend donc les décisions le concernant sans être influencé par des organes ou des personnes ni au niveau international, ni au niveau national. Il existe deux principales théories de la souveraineté : la souveraineté populaire et la souveraineté nationale. Chaque Etat aménage ces deux conceptions et pose les principes de sa propre souveraineté. Ni la souveraineté nationale, ni la souveraineté populaire n'a été appliquée telle qu'elle dans un Etat ()

Extraits

[...] Selon lui la souveraineté appartient à la nation. La nation est un ensemble de personnes qui ont une conscience collective, qui veulent vivre ensemble car ils ont des caractéristiques communes comme par exemple la langue, la culture, la religion Le droit de vote n’appartient qu’à ceux qui en ont la capacité. C’est pourquoi en France il y eut la mise en place du suffrage censitaire, seuls les riches étaient considérés comme ayant la capacité de voter. La nation exerce sa souveraineté par ses représentants. [...]


[...] Dans un premier temps nous verrons pourquoi il est difficile de mettre tel quel en application ces conceptions de la souveraineté puis nous essaierons de définir la souveraineté française qui mélange ces deux conceptions II- La mise en pratique de ces théories La difficulté de les mettre en application La souveraineté populaire définie par Rousseau est utopiste cependant elle n’est pas applicable. En effet l’ensemble de la population ne peut donner son avis pour toutes les décisions de la vie politique. Cela engendrerait une organisation ingérable et des besoins au niveau matériel impossibles à mettre en place. De plus le peuple n’a pas assez de recul et de connaissances pour voter des lois dans des domaines parfois précis qui concerneront l’Etat entier. [...]


[...] Le peuple exerce la souveraineté par la voie du vote et du référendum. Le suffrage qui s’applique est donc, pour les raisons que nous venons de voir, le suffrage universel direct. Selon Rousseau il ne doit pas y avoir de filtre entre le pouvoir et le peuple. Le peuple doit prendre toutes les décisions de la vie politique, donner son avis pour toutes les affaires le concernant ou non directement. L’idéal est donc qu’il n’y ait pas de représentants. Il peut cependant y en avoir mais leur mandat doit être impératif c’est-à-dire que les représentants des citoyens doivent respecter les consignes de vote données par le peuple ; ils sont liés à la volonté des citoyens lors des élections. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
27/10/2010
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public

Informations sur l'auteur Sophie G. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit civil
Ecole, université
HEDAC
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
La souveraineté populaire et la souveraineté nationale

«Les deux théories développent le fait que la souveraineté soit inaliénable, imprescriptible et indivisible. Ainsi, la première distinction essentielle entre souveraineté populaire et souveraineté natio...»

Droit   |  Droit autres branches  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
L'article 3-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 : souveraineté nationale, souveraineté populaire

«« La République c'est le droit de tout homme, quelle que soit sa croyance religieuse, à avoir sa part de la souveraineté », Jean Jaurès.La Constitution française du 04 octobre 1958 édi...»

Droit   |  Droit constitutionnel  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2011
Le constituant de 1958 a-t-il consacré la thèse de la souveraineté nationale ou celle de la souveraineté populaire ?

«Dissertation de Droit constitutionnel sur le constituant de 1958 sur la notion de souveraineté nationale et la notion de souveraineté populaire....»

Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2009
Fiche sur la souveraineté nationale et la souveraineté populaire

«Généralement, on désigne par le terme de souveraineté (ou de souverain), l'entité qui détient le pouvoir politique légitime, l'autorité suprême. Le souverain symbolise et matérialis...»

Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   2 pages   |   publié en 2009
La souveraineté nationale face à la sécurité environnementale globale : regards sur l'Amazonie brésilienne

«L'Amazonie reste empreinte de mystères, et se voit souvent représentée comme une espèce de jardin d'Eden encore intact et inexploré, où l'on soupçonne l'existence de tribus n'ayant pas été...»

Économie et Social   |  Sciences politiques  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   66 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en droit constitutionnel

Derniers docs en droit constitutionnel

Le constitutionnalisme : notion, formes, rôles et interprétation de la Constitution
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   8 pages   |   publié en 2010
Les institutions politiques : cours complet, CAVEJ L1
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   250 pages   |   publié en 2011
Le Président de la République et le Premier ministre sous la Vème République
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2013
La place de l'exécutif dans les processus de révision de la Constitution
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   5 pages   |   publié en 2014
La Constitution est-elle toujours la norme suprême ?
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2006
Le parlementarisme dans les constitutions françaises de 1814 à 1940
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2014
Le référendum en France
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2014
Fiche d'arrêt, Conseil Constitutionnel, 16 juillet 1971 : "La liberté d'association"
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Commentaire d'arrêt  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2014
La place de l'exécutif dans les processus de révision de la Constitution
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   5 pages   |   publié en 2014
Est-il pertinent de comparer les lois constitutionnelles de 1940 et 1958 ?
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages   |   publié en 2014