Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

II) Le territoire

A. Les espaces relevant du territoire
1. Le territoire terrestre
2. Les espaces maritimes
3. L'espace aérien

III) L'organisation territoriale

A. La déconcentration
B. La décentralisation
1. Création des USA
2. Sur la leçon de l'état américain, quels sont les grands mécanismes du fédéralisme ?
3. Pouvoirs des compétences
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Le droit international a prévu qu'il y avait en principe une nationalité par personne. Normalement, un individu a une nationalité. Les exceptions sont le cas des doubles nationalités : un individu a à la fois la nationalité d'un pays et celle d'un autre pays. Ce sont des cas prévus dans les deux états, et souvent par un accord entre eux. Le droit international fut aussi confronté au cas des personnes sans nationalité. Un individu peut perdre sa nationalité (l'état peut le déchoir). Le droit international accepte cette perte mais fixe ses limites : nul ne peut être privé arbitrairement de sa nationalité (manière prévue par la loi et des défenses de l'individu) ()

Extraits

[...] En 1792, on proclame la République et on se lance dans une 2e expérience de la révolution. Les révolutionnaires vont plus loin et affirment que c’est le peuple qui est souverain. Cela donne lieu à la théorie de la souveraineté populaire. Depuis la révolution, on est dans un cadre qui distingue deux modalités du pouvoir : souveraineté nationale et souveraineté populaire, mais ces deux conceptions sont distinctes par les mécanismes qui les mettent en place. Article 3 de la constitution de 58 alinéa1 souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum». [...]


[...] Du coup, multiplication des agents sur son territoire. Comment ces agents vont-ils être reliés au centre ? cas de l’état unitaire L’état est le seul état sur son territoire, c’est-à-dire un état qui exerce seul sa souveraineté sur la totalité de son territoire, la France en est un exemple : république une et indivisible. L’état unitaire exerce ses compétences depuis un centre unique (la capitale, siège du gouvernement). Dans un territoire assez vaste, il n’est pas possible de concentrer l’exercice des pouvoirs en un seul lieu (déconcentration). [...]


[...] Les baies de faible ouverture sont déterminées par la largeur de l’ouverture qui fait elle-même référence à la largeur de la mer territoriale, mais cela double la largeur de la mer territoriale. On trace une ligne abstraite qui joint les deux points qui marquent l’ouverture de la baie, et c’est à partir de celle-ci qu’on calcule la largeur de 12miles. Pour le territoire maritime, trouver d’abord la ligne de base. Il y a de moins en moins de problèmes de revendications territoriales (la plupart des cas ont été réglés par des traités). [...]


[...] Un individu peut perdre sa nationalité (l’état peut le déchoir). Le droit international accepte cette perte mais fixe ses limites : nul ne peut être privé arbitrairement de sa nationalité (manière prévue par la loi et des défenses de l’individu). Chaque état a le droit de créer son propre droit de la personnalité conception traditionnelle française de la nationalité C’est lié à l’évolution historique : la nation s’est affirmée contre le pouvoir royal et contre son arbitraire lors de la révolution française. [...]


[...] On abandonne la royauté et les révolutionnaires vont bâtir leur société sur des bases nouvelles. C’est parce qu’elle est dans une phase radicale de la révolution, que celle-ci va pouvoir aller bien plus loin dans l’innovation, notamment dans la démocratie. Rousseau tel qu’ils l’ont compris, a été aux yeux des conventionnels, la source de ces principes. On va faire procéder à l’élection d’une assemblée constitutionnelle. Quand cette assemblée la Convention) se réunit, elle va entreprendre la constitution d’un texte adopté le 24 juin 1793. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
27/09/2007
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
21 pages
Niveau
grand public
Consulté
3 fois

Informations sur l'auteur Pierre B. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Ecole, université
Aix en...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Nation et nationalité

«Y a-t-il place pour la différence dans la République ? L'article 1 de la Constitution de 1958 énonce : « La France est une république indivisible ». De nos jours, cette question est devenue un sujet à la...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2009
Philosophie politique : « nation et nationalisme »

«[...] La nation comme principe de souveraineté légitime. L'ordre monarchique inégalitaire est dénoncé comme illégitime et injuste : il ne saurait incarner la volonté de la nation pour des raisons qualitatives et quantitatives. Les corps ...»

Littérature et Arts   |  Philosophie politique  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   47 pages  |   publié en 2012
L'histoire est-elle un danger pour la nation ?

«L'histoire joue un rôle crucial dans l'élaboration d'une nation et nous sommes naturellement enclins à penser que l'amélioration de sa connaissance, que le progrès de son étude occasionne proportionnellement u...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2008
Etat et nation (droit constitutionnel)

«Le droit international a prévu qu'il y avait en principe une nationalité par personne. Normalement, un individu a une nationalité. Les exceptions sont le cas des doubles nationalités : un individu a à la fois la nationalité d'un pays et celle d'un au...»

Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   21 pages  |   publié en 2007
La Nation : unité et diversité

«Penser la Nation est toujours difficile étant donné les différentes dérives dont le concept a pu donner lieu au cours de l'Histoire. En France, la question du modèle républicain fait l'objet d'un débat...»

Économie et Social   |  Sciences politiques  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   20 pages  |   publié en 2010

Meilleures ventes en droit constitutionnel

Derniers docs en droit constitutionnel

L'état unitaire décentralisé et l'état fédéral
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2007
L'initiative de la loi sous la Vème République
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2007
Les caractéristiques du régime parlementaire
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2007
Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) et droits fondamentaux
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   5 pages  |   publié en 2012
Le parlementarisme dans les constitutions françaises de 1814 à 1940
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2014
Le référendum en France
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
Fiche d'arrêt, Conseil Constitutionnel, 16 juillet 1971 : "La liberté d'association"
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Commentaire d'arrêt  |   fr  |   .pdf  |   3 pages  |   publié en 2014
La place de l'exécutif dans les processus de révision de la Constitution
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   5 pages  |   publié en 2014
Est-il pertinent de comparer les lois constitutionnelles de 1940 et 1958 ?
Droit   |  Droit constitutionnel  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages  |   publié en 2014