Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) La liberté des conventions matrimoniales primant même en présence d'enfants non communs aux deux époux
II) Une liberté laissant une action possible pour les enfants quand la portion de l'époux survivant excède celle prévue par l'article 1094-1
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Selon l'article 1527 du code civil « Les avantages que l'un ou l'autre des époux peut retirer des clauses d'une communauté conventionnelle, ainsi que ceux qui peuvent résulter de la confusion du mobilier ou des dettes, ne sont point regardés comme des donations ».

Cet article se situe dans le livre 5 du titre 3 du code civil concernant les différentes manières d'acquérir la propriété et plus particulièrement par le biais du régime de la communauté. Ceci dit, les avantages matrimoniaux, qui sont les profits patrimoniaux que l'on tire de son régime matrimonial, peuvent s'ils sont excessifs (c'est à dire au delà de ce qui est réglé par l'article 1094-1 du code civil) faire l'objet d'une réduction dans le cas où il y aurait des enfants qui ne seraient pas issus des deux époux ()

Extraits

[...] En l’espèce les époux ont choisis de se marier sous le régime de la communauté universelle avec clause d’attribution intégrale au profit du conjoint survivant. La liberté de choix des époux offrant la possibilité de régime de la communauté universelle des biens avec clause d’attribution intégrale au profit de l’époux survivant. En l’espèce les époux ont déjà des enfants respectifs et pourtant le principe de la liberté des conventions matrimoniales leur laisse tout de même la possibilité de choisir une convention avec clause d’attribution intégrale au profit des époux survivants. Ce régime protège l’époux survivant de tout risque économique. [...]


[...] Il faut savoir que pendant le mariage il se peut que les époux bénéficient d’avantages matrimoniaux qu’il ne faut pas confondre avec des donations Lors d’une succession légale le pouvoir de la volonté du défunt est limité par la réserve héréditaire pour les enfants du défunt et le conjoint survivant s’il n’y a pas d’enfants. Ceci dit la réserve héréditaire doit obligatoirement être respectée et peut l’être par le biais de l’action en retranchement et non pas par le biais de l’annulation du contrat de mariage(B). Une multitude de convention matrimoniale différente s’adaptant aux nombreuses situations des époux. Les futurs époux sont libres de choisir la convention qui régira leur vie commune ainsi que leur patrimoine commun et personnel. Cette liberté vaut pour tous les couples. [...]


[...] Il s’agit de la réserve héréditaire, le respect de cette réserve est obligatoire et lorsqu’elle n’est pas respectée les enfants souhaitant recouvrir la part de succession qu’ils auraient du avoir doivent faire une action en retranchement. C’est une réduction faite sur la part excessive donné au conjoint survivant par le biais d’une convention. Cette action en retranchement étant obligatoire l’annulation du contrat de mariage n’a donc pas a se faire. En effet le mariage n’est pas nul et même s’il était litigieux le respect de la réserve se ferait par l’action en retranchement et pas par l’annulation. [...]


[...] Cette règle de conservation des biens dans la famille est souvent concurrencée par le principe de liberté de disposition. C’est pourquoi la doctrine et par conséquent le législateur recherchent un équilibre entre le respect des droits de la famille et la volonté libre du propriétaire. Le mouvement législatif actuel est un renforcement des pouvoir du propriétaire au détriment de sa famille et du coup depuis le 1er Janvier 2007 la situation des membres de la famille et des héritiers réservataires s'est dégradée, ils sont moins bien protégés qu'avant. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
31/05/2010
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Consulté
7 fois

Informations sur l'auteur Coralie P. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Ecole, université
TOULOUSE -...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Commentaire de l'arrêt rendu le 28 février 2006 par la Cour de cassation concernant le principe de liberté des conventions matrimoniales

«Selon l'article 1527 du code civil « Les avantages que l'un ou l'autre des époux peut retirer des clauses d'une communauté conventionnelle, ainsi que ceux qui peuvent résulter de la confusion du mobilier ou des dettes, ne s...»

Droit   |  Droit civil  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2010
Les régimes matrimoniaux en droit

«Cours (4ème année de droit) traitant des différents régimes matrimoniaux entre époux, (régimes légaux et conventionnels), des pouvoirs accordés aux époux et de la répartition de ce...»

Droit   |  Droit civil  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   81 pages  |   publié en 2008
Cours de droit des régimes matrimoniaux

«DT des régimes matrimoniaux est une discipline qui se trouve au coeur du droit privé. Il entretient des liens avec d'autres disciplines comme DT des affaires ou DT des successions. Il peut être défini comme le DT du couple,...»

Droit   |  Droit civil  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   122 pages  |   publié en 2009
Droit des régimes matrimoniaux : liquidation du divorce, modes de partages, etc.

«Le droit des régimes matrimoniaux est une des branches du droit patrimonial de la famille qui est une matière pas clairement répertoriée mais une commodité. Le droit patrimonial comprend les régimes pat...»

Droit   |  Droit civil  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   69 pages  |   publié en 2008
Droit patrimonial de la famille : interdépendance entre le droit de la famille et le droit patrimonial de la famille, les régimes matrimoniaux, les successions et les libéralités

«Les composantes de la matière, trois piliers :- régimes matrimoniaux : le rapport pécuniaire entre époux, le sort des biens pendant le mariage, la charge du mariage.- les successions : conséquence de la mort sur le patrimoine du déf...»

Droit   |  Droit de la famille  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   83 pages  |   publié en 2009

Meilleures ventes en droit civil

Derniers docs en droit civil

Commentaire d'arrêt de la Cour européenne des Droits de l'Homme du 13 juillet 2006 : Jäggi c/ Suisse
Droit   |  Droit civil  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2010
Fiches de cours de Droit des contrats (CRFPA)
Droit   |  Droit civil  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   41 pages  |   publié en 2011
Conseil d'Etat, 22 octobre 2010, La responsabilité pour faute de l'Etat
Droit   |  Droit civil  |   Commentaire d'arrêt  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2012
Les principes directeurs du procès dans le Code de procédure civile
Droit   |  Droit civil  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2013
Commentaire d'arrêt, affaire Coulibaly ; Conseil d'Etat, 2012
Droit   |  Droit civil  |   Commentaire d'arrêt  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2014
L'inefficacité du testament
Droit   |  Droit civil  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
La responsabilité du dirigeant
Droit   |  Droit civil  |   TD  |   fr  |   .doc  |   9 pages  |   publié en 2014
Etude de cas pratiques de droit civil sur les conflits de lois
Droit   |  Droit civil  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   4 pages  |   publié en 2014