Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Une difficile appropriation privée des bénéfices issus d'une gestion morale

A. La gestion éthique de l'entreprise génère un profit collectif

A. Le rôle social de l'entreprise : une vieille idée
1. Le rendement collectif de l'éthique
B. La gouvernance de la firme peut-elle être éthique ?
1. L'éthique n'est rentable qu'à long terme
2. La gestion éthique suppose une bonne gestion des coûts

II) Une mise en oeuvre complexe

A. Les choix éthiques de la firme dépendent de ses jeux politiques
B. La gestion de l'éthique se heurte à des problèmes techniques

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

La mondialisation des échanges semble aller de paire -et pour certains être la cause- de grandes dégradations économiques, sociales et écologiques. Le débat sur la globalisation amène à aborder des thèmes sociétaux comme l'accroissement de la pauvreté, les risques écologiques, le travail des enfants, le chômage ()

Extraits

[...] Dès lors, quels intérêts une firme peut-elle trouver à al prise en compte de l’éthique dans sa gestion ? Assurément, les firmes conçoivent qu’elles ne peuvent faire l’impasse sur les exigences éthiques de la société civile à leur encontre et se demandent alors si elles peuvent générer un profit par des investissements socialement responsables ou une gestion éthique. E bref, la morale est-elle rentable ? (Annonce du plan) La conciliation de la recherche nécessaire d’un profit et de la raison éthique se heurte, dans un premier temps, aux exigences à court terme des marchés et à une rentabilité diffuse, et diffusée, des actions morales de la firme. [...]


[...] CONCLUSION Cette dernière donnée montre bien que le rôle social et éthique de l’entreprise fait partie de sa gestion financière. Parmi les décisions et investissements que doivent examiner les dirigeants, se trouvent des considérations sociétales qu’ils ne peuvent éluder. Cette gestion de l’éthique est influencée, comme l’ensemble du fonctionnement de la firme, par les jeux politiques qui tirent les dirigeants dans des directions contradictoires tant la rentabilité de l’éthique est une notion floue et multiforme. La gestion de l’éthique de l’entreprise ne pourra être cohérente, et reconnue par tous (donc profitable à tous) que si elle est le fruit de la concertation de l’ensemble des parties prenantes. [...]


[...] comprennent alors qu’elles doivent prendre en charge une des conséquences sociales de cette économie de capitaux privés. Nait alors le paternalisme, tant pour des raisons de préservation de l’ordre social (la pauvreté génère l’insécurité) que sous les auspices des idées catholiques mais aussi communistes et socialistes de l’époque. L’ouvrier est alors pris en charge par le patron dans sa vie privée et professionnelle ; les entreprises construisent des logements ouvriers, des hôpitaux, des écoles et diffusent aussi une idéologie axée sur le travailleur honnête, sérieux, bon père de famille. [...]


[...] Par exemple, le fait de se lancer dans des actions éthiques comme la protection de l’environnement, est souvent perçue comme le fait d’un manager qui sait gérer ses coûts et peut donc se permettre une telle décision, morale et opportunisme font bon ménage. Le dirigeant pourra également jouer avec les objectifs contradictoires des différentes parties prenantes. Les syndicats veulent que la firme évite de jouer au maillon faible avec les salariés comme Sun Microsystem et Ford, ils incitent à une politique sociale. En même temps, l’entreprise peut subir les assauts d’associations de défenses des consommateurs qui exigent des prix plus bas. [...]


[...] Le scandale qui suit entraîne la rupture de l’accord de la firme italienne avec le distributeur Sears qui s’était engagé à vendre les vêtements Benetton, qui a ainsi raté son entrée sur le marché américain. L’éthique, l’investissement socialement responsable fait donc partie de la gestion de la firme ; elle est même un marché en elle-m^me dont les grands cabinets d’audit, comme PWC, ont l’exclusivité. Les firmes comme Nike cherchent à montrer qu’elles ont socialement responsables en montrant la certification »éthique d’un cabinet célèbre. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
06/10/2008
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Consulté
9 fois

Informations sur l'auteur Sandra D. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
comptabilité
Ecole, université
IUT
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
La responsabilité sociale des entreprises en question

«Document examinant les débuts de la responsabilité sociale des entreprises à travers la naissance du code de conduite, ses objectifs et les conditions de son efficacité. Puis il définit les outils de la responsabilité sociale des entreprises et les r...»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   8 pages   |   publié en 2006
Paul Bairoch, Histoire économique et sociale du monde du XVIème siècle à nos jours

«Synthèse de l'ouvrage « Victoires et déboires, Histoire économique et sociale du monde du XVIème siècle à nos jours » de Paul Bairoch. Fruit de plus de vingt ans de recherche et d'enseignement à l'Université de Genève, cette histoire économique et so...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   106 pages   |   publié en 2007
Communication sur la responsabilité sociale (ou sociétale) des entreprises

«Pour l'Entreprise, la responsabilité dans ce domaine consiste à prendre conscience, à mesurer les enjeux et... à agir pour respecter davantage la personne humaine et la nature dans ses activités et dans ses relations avec ses « partenaires ». Les ci...»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   57 pages   |   publié en 2007
260 questions en Sciences Economiques et Sociales

«1) Sur quoi se fonde la croissance intensive ?Sur l'amélioration des gains de productivité.2) Quels sont les composants du capital humain ?Education, formation et recherche-développement....»

Économie et Social   |  Économie générale  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   21 pages   |   publié en 2010
Synthèse du cours de Sciences Economiques et Sociales de Terminale

«Depuis la première révolution industrielle, à la fin du XVIII siècle, l'économie mondiale a connu une croissance économique considérable. Si on mesure la croissance comme l'augmentation du Produit int&...»

Économie et Social   |  Questions sociales  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   33 pages   |   publié en 2008

Meilleures ventes en management organisation

Derniers docs en management organisation

Rapport de stages BTS CGO dans une entreprise et un cabinet
Commerce   |  Management organisation  |   Rapport de stage  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2008
Rapport de stage TYPE de BTS CGO
Commerce   |  Management organisation  |   Rapport de stage  |   fr  |   .doc  |   16 pages   |   publié en 2006
Rapport de stage : secrétaire médicale en milieu hospitalier
Commerce   |  Management organisation  |   Rapport de stage  |   fr  |   .pdf  |   32 pages   |   publié en 2011
Rapport de stage BTS CGO : Intermarché
Commerce   |  Management organisation  |   Rapport de stage  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2009
Dossier PDUC BTS MUC : entreprise Mc Donald's
Commerce   |  Management organisation  |   Étude de cas  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2011
Qu'est-ce qui fait un bon manager ?
Commerce   |  Management organisation  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Immersion entrepreneuriale : entretien avec un entrepreneur du domaine du tourisme
Commerce   |  Management organisation  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2014
Rapport de stage effectué au sein de Darty Italie 2
Commerce   |  Management organisation  |   Rapport de stage  |   fr  |   .pdf  |   10 pages   |   publié en 2014
Les quatre racines essentielles du management
Commerce   |  Management organisation  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2014